Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Il ne peut y avoir d’aujourd’hui, sans d’hier ou de lendemain, sans aujourd’hui.» Kim Jong-un

Education : Bolloré Transport & Logistics vole au secours des élèves du CEFISE

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • vendredi 4 décembre 2020 à 21h30min
Education : Bolloré Transport & Logistics vole au secours des élèves du CEFISE

Le Directeur des Ressources Humaines de Bolloré Transport & Logistics Burkina Faso, Joachim Ouédraogo, a procédé à la remise de kits scolaires aux pensionnaires du Centre de Formation Intégrée des Sourds et Entendants (CEFISE), le 04 novembre 2020, à Ouagadougou.

Composé de sacs, de cahiers et de trousses, ce don est destiné aux élèves des classes de CP1 à la 3ème du Centre de Formation Intégrée des Sourds et Entendants (CEFISE) de Ouagadougou. A travers ce geste de générosité, Bolloré Transport & Logistics Burkina Faso entend donner à ces enfants vivant avec un handicap l’opportunité d’aller à l’école et de réussir. Il s’agit également pour l’entreprise d’encourager les parents à les inscrire à l’école afin de leur assurer une meilleure insertion sociale.

Pour le Directeur des Ressources Humaines, Joachim Ouédraogo, « la contribution de Bolloré Transport & Logistics Burkina Faso vient combler certains besoins matériels nécessaires à la poursuite des études des élèves du CEFISE, mais, il est aussi plus largement un pas vers l’égalité des chances ». La directrice générale du CEFISE, Thérèse Kafando, a saisi l’occasion pour rendre un hommage à Bolloré Transport & Logistics pour son action à l’endroit des élèves en situation de précarité. Un geste de solidarité qui permettra l’amélioration des résultats scolaires des bénéficiaires. « Nous vous en sommes très reconnaissants », a déclaré Mme Kafando en langage des signes.

A propos de Bolloré Transport & Logistics Burkina Faso

Bolloré Transport & Logistics, selon les responsables, est présente au Burkina Faso dans le transport et la logistique. A ce jour, l’entreprise emploie plus de 400 collaborateurs burkinabés et génère plus de 350 emplois indirects à travers notamment ses agences à Ouagadougou, et Bobo-Dioulasso.

Elle développe des partenariats avec des établissements d’enseignement supérieur, à l’instar de l’Institut Africain de Management (IAM), l’Institut Burkinabé des Arts & Métiers (IBAM), le Centre de Promotion de l’Apprentissage des Métiers (CPAM), le Centre de Formation Professionnelle Emplois & Métiers (CFPEM). Outre cela, Bolloré Transport & Logistics Faso mène des actions de solidarité au bénéfice des populations en partenariat avec des ONG, notamment l’aide à la scolarisation et à la réinsertion sociale des jeunes et la sensibilisation à la préservation de l’environnement.

Aïssata Laure G. Sidibé
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 5 décembre 2020 à 08:21, par Pas simple En réponse à : Education : Bolloré Transport & Logistics vole au secours des élèves du CEFISE

    Faut il s’en prendre au Gouvernement ? Comment s’appelle le DRH qui a représenté l’entreprise à cette cérémonie ? Quel burkinabé n’est pas prêt à accepter un travail chez Bollore, Brakina, CFAO, etc.?
    Ces entreprises sont là depuis quand. Soyons dans l’action et insultons moins. Même le Gouvernement.

    Répondre à ce message

  • Le 7 décembre 2020 à 08:49, par Desperado En réponse à : Education : Bolloré Transport & Logistics vole au secours des élèves du CEFISE

    Bravo à Bolloré ! Tout le monde les avait oublié. Souhaitons que la prochaine fois, le don soit plus consistant et pourquoi pas ne pas parrainer certains d’entre eux. Des enfants pourront saisir cette opportunité pour tirer leur épingle du jeu et prouver que la surdité n’est pas une fatalité.
    Quand à toi, "Pas simple" où est le lien entre travailler à Bolloré et l’objet de cet article ? Vraiment, il faut que les burkinabè apprennent être dans la positivité. C’est quoi cette façon de vouloir voir le mal dans une bonne action ? Bolloré n’était pas obligé de faire ce don et toi tu as donné quoi ? pour les enfants de ton pays ? Vos commentaires seront lus par la maison mère de la filiale et ils diront au DG de la filiale burkinabè de supprimer cette ligne budgétaire " don à CEFISE" parce que les burkinabè voient ça mal.
    Et Voilà tu auras contribuer à priver ces pauvres enfants d’appui en matériel. Vraiment, nous-mêmes, on ne réfléchi pas. Si tu veux un travail à Bolloré, vas postuler au lieu de plaindre ici
    Tchourrrrrrrrr

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Santé : « La résistance aux antimicrobiens, c’est l’une des principales menaces de notre temps », Dr Zakaria Gansané, médecin épidémiologiste
ASCE-LC : Une procédure de mise en demeure lancée à l’encontre de deux ministres et huit députés pour non déclaration de biens
Burkina : 243 condamnés à la perpétuité de 2010 à 2019 (VIDÉO)
Kaya : SOS village d’enfants redonne le sourire aux enfants en situation de déplacement
Processus de réconciliation nationale : Zéphirin Diabré à la Fédération des associations islamiques du Burkina
Violences basées sur le genre : Stop au fléau dans les sites des déplacés internes (VIDÉO)
Yirgou, deux ans après : Le MBDHP Seno interpelle les autorités et les acteurs judiciaires
Eglise du Burkina Faso : La vie et la formation des futurs prêtres au cœur de l’Assemblée plénière ordinaire de la Conférence épiscopale Burkina-Niger
Réconciliation nationale : « Au Burkina, personne ne semble prêt à confesser quoi que ce soit », regrette Moriba Traoré (SG du SBM)
Histoire du Burkina : Le CREDD apporte sa contribution à travers une conférence publique sur le passé sociopolitique et culturel du pays
Lotissement : Des populations de la commune de Liptougou s’insurgent contre les attributions anarchiques de parcelles
Fada N’Gourma : Le réseau pour la communication sur le pastoralisme (RECOPA) vole au secours des déplacés internes
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés