Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Faites que le rêve dévore votre vie afin que la vie ne dévore pas votre rêve.» Antoine de Saint-Exupéry

Catastrophes naturelles : Plus de 71 300 personnes sinistrées au Burkina

Accueil > Actualités > Société • Crédit photo aouaga.com • lundi 14 septembre 2020 à 23h25min
Catastrophes naturelles : Plus de 71 300 personnes sinistrées au Burkina

Selon un rapport du Secrétariat permanent du Conseil national de secours d’urgence et de réhabilitation (CONASUR), rendu public le vendredi 11 septembre 2020, les inondations et les vents violents ont mis en situation de précarité 71 341 personnes, sur la période d’avril à septembre 2020.

Le 8 septembre 2020, le gouvernement a déclaré, au cours du Conseil des ministres, "l’état de catastrophe naturelle." Une déclaration consécutive aux inondations que le pays a connues au tout début du mois de septembre. A cette calamité, il faut les ventes violents.

Ces catastrophes naturelles ont occasionné beaucoup de dégâts dans les 13 régions du Burkina, indique le CONASUR dans son rapport. Sur le plan humain, on déplore la mort de 13 personnes, 50 blessés et 563 sans-abris.

Pour ce qui concerne les dégâts matériels, le CONASUR évoque 3347 maisons d’habitation détruites, 1656 endommagées. Les personnes déplacées internes (PDI) n’ont pas été épargnées. Au total 1790 abris d’urgence des PDI ont été détruits ou endommagés. Vents violents et inondations ont également provoqué d’importantes pertes d’animaux et plus de 250 tonnes de vivres détruites ou emportées par les eaux.

Le tableau ci-dessous présente la situation des personnes sinistrées par régions

SitRep 01 catastrophe 2020_11092020 BFA-1

 

 

Besoins urgents en assistance

Les catastrophes naturelles évoquées ont pour conséquences 71 341 personnes sinistrées avec des besoins urgents à satisfaire. Le nombre des sinistrés pourrait "atteindre plus de 100 000", d’ici fin octobre prochain, si on tient compte des "informations météorologiques" s’inquiète la CONASUR. Cela signifie, en effet, d’importants "besoins vitaux à satisfaire"

Les estimations du plan de réponse d’urgence, en cours de finalisation, font état d’un besoin financier de 9,8 milliards FCFA. Le gouvernement a avancé un déblocage de 5 milliards FCFA, quand il a annoncé l’État de catastrophe naturel. Le besoin de financement est de 4, 8 milliards FCFA.

Yvette Zongo
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 15 septembre à 06:46, par Ahmed Jamaal En réponse à : Catastrophes naturelles : Plus de 71 300 personnes sinistrées au Burkina

    Aujourd’hui mardi le CFOP va sortir fustiger le pouvoir du MPP qui a permis la pluie pour mettre des Burkinabés dans cette situation précaire. Aucun gramme de mil ou de riz pour ces sinistrés et on veut qu’on vous vote sur votre programme MPP. Seul le MPP est le programme du CFOP

    Répondre à ce message

  • Le 15 septembre à 13:04, par L’animiste En réponse à : Catastrophes naturelles : Plus de 71 300 personnes sinistrées au Burkina

    J’espère que les dirigeants de notre opposition ne vont pas tomber une fois de plus dans ce petit pot ! Rien qu’à voir les inondations dans les villes des pays voisins ou de la sous-région, il ny a pas de quoi en faire un sujet de débat politique surtout que tout le monde sait que si les caniveaux de nos villes sont bouchés c’est à cause de l’incivisme des militants de tous les partis politiques de ce pays qui considèrent ces caniveaux comme des décharges pour ordures ménagères ! Et pour corriger ça, tous les partis politiques doivent dire la vérité !

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Ministère de l’Agriculture : Le bilan de 2016 à 2020 jugé satisfaisant
Commune de Safané : La rupture du pont du village de Tiekuy bloque la circulation
Deuxième conseil ordinaire de la F-SYNTER : Les syndicats inquiets de la situation nationale
Journée internationale du pharmacien : Les spécialistes du médicament donnent leur sang pour sauver des vies
Province du Sanguié : L’association « Bâtir pour les générations futures » s’attaque à l’incivisme en milieu scolaire
Education : Le ministre Stanislas Ouaro visite les infrastructures scolaires dans la province du Nahouri
Cotisations sociales : La directrice générale de la Carfo invite les collectivités territoriales à immatriculer les travailleurs
Burkina : CRS et l’Ocades Caritas élaborent une stratégie conjointe pour mieux répondre aux besoins humanitaires
Journée mondiale du pharmacien : Les spécialistes du médicament font le point de leur place dans le système de santé
Santé maternelle et infantile : Un projet lancé pour améliorer la recherche dans le domaine
Formation professionnelle au Burkina : Le CIFDHA outille les jeunes de Boulsa
Justice : Le ministère passe en revue ses activités de 2019
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés