Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Quelle que soit la difficulté de la vie, il y a toujours quelque chose que vous pouvez faire et réussir.» Stephen Hawking Artiste, Astronome, Astrophysicien

Législatives 2020 au Burkina : Le regroupement d’indépendants « Sidwaya » investit ses candidats du Bam et de la liste nationale

Accueil > Actualités > Politique • LEFASO.NET • dimanche 23 août 2020 à 23h30min
Législatives 2020 au Burkina : Le regroupement d’indépendants « Sidwaya » investit ses candidats du Bam et de la liste nationale

C’est par une grande cérémonie, ce dimanche 23 août 2020 à Rollo, commune rurale située dans la province du Bam (région du Centre-nord), qu’El Hadj Ousséni Ouermi, manager du regroupement d’indépendants, Sidwaya, a présidé la cérémonie d’investiture des candidats de ladite organisation aux législatives du 22 novembre 2020. Les populations sont, elles, venues de l’ensemble des communes du Bam.

« Sidwaya », ou l’heure de la vérité, a été porté sur les fonts baptismaux en avril 2019 dans la commune de Rollo par El hadj Ousséni Ouermi, convaincu que celui qui n’aime pas la vérité ne peut construire ni un village, une commune, une province encore moins, un pays. Ce regroupement se voulait, au départ, un mouvement à l’échelle provinciale du Bam. Mais face à la demande de citoyens à travers le territoire national, Sidwaya s’est érigé en organisation nationale, susceptible donc de compétir dans l’ensemble des provinces, confie Ousséni Ouermi.

La cérémonie de ce dimanche qui a été consacrée à l’investiture des candidats de la liste provinciale du Bam (dont Ousséni Ouermi est, lui-même, tête de liste) et de la liste nationale, constitue en quelque sorte un top de départ d’une offensive à travers plusieurs circonscriptions électorales. A en croire les responsables du regroupement d’indépendants Sidwaya, les jours à venir verront l’installation des candidats de la liste du Kadiogo (capitale) et de bien d’autres circonscriptions.

Les candidats de la liste nationale confient être prêts à mouiller le maillot pour le maximum possible de députés au soir du 22 novembre 2020

« Nous avons constaté que les partis (politiques) traditionnels choisissent des candidats dits docteurs, grands techniciens, etc. Mais nous estimons que ce sont les populations qui votent pour ces gens dits intellectuels. Alors, pourquoi ne pas choisir parmi ces électeurs-là eux-mêmes pour être députés et voter des lois qui reflètent leurs réalités ? C’est ce qui nous a motivés à la création de ce regroupement », justifie le manger du regroupement d’indépendants Sidwaya, Ousséni Ouermi, précisant que les candidats sont choisis au sein des populations.

C’est ce logo qui a été dispatché aux populations pour se l’approprier avant le jour du scrutin.

Pour lui, le développement ne saura se faire sans les populations elles-mêmes. Selon Ousséni Ouermi, Sidwaya est un regroupement de personnes qui croient au développement par une synergie d’action avec les populations elles-mêmes et en dehors de tout jeu politicien. En décidant donc d’aller à la conquête de la députation, M. Ouermi et ses « lieutenants » entendent contribuer à d’abord éveiller les consciences des populations par un discours de vérité et la nécessité d’une implication locale au développement.

Ousséni Ouermi dit penser déjà au programme de développement à mettre en place pour la province et les partenaires à mobiliser dans cette dynamique

« Sidwaya, une volonté des populations du Bam »

Selon des proches, l’initiateur du regroupement d’indépendants Sidwaya, Ousséni Ouermi, est bien connu dans la localité pour ses actions citoyennes avant même la création de l’organisation. Attitude qu’ils avouent apprécier à sa juste valeur. « Il y a des gens qui sont nés dans cette localité, mais qui ne mettent pas pieds ici, à plus forte raison connaître nos réalités. Par contre, lui est né hors de la localité, mais il connaît nos réalités parce qu’il partage tout avec nous ici. C’est le seul que nous avons vu ici manger avec tout le monde sous les arbres. Il ne se suffit pas à lui-même. Rien que cet humanisme nous satisfait déjà, ce n’est pas qu’il nous donne quelque chose, nous ne voulons pas quelque chose de lui, le fait de montrer que nous sommes même chose est suffisant. Sinon, il n’est pas le plus nanti de la localité, il a des aînés d’âge et en ressources financières, mais nous ne les connaissons que de noms », raconte un responsable d’association de la commune de Rollo.

Les responsables coutumiers ont fait des bénédictions au manager de Sidwaya, Ousséni Ouermi, et à l’ensemble des candidats

A en croire les intervenants à la cérémonie d’investiture, sitôt créé, Sidwaya a posé plusieurs actions au profit des populations du Bam. Il s’agit entre autres de la confection de plus de 3 000 CNIB (Cartes nationales d’identité burkinabè) offertes gracieusement aux populations de la commune de Rollo, des appuis aux services déconcentrés de l’État (commissariat, centres de santé, inspection d’enseignement…), la réfection d’infrastructures communautaires, distribution de plants dans le cadre du mois de reboisement, l’opérationnalisation d’un moulin pour soulager les femmes de Rollo, des appuis aux jeunes et à des associations de jeunes ainsi que des soutiens aux services de l’État dans le cadre de la lutte contre le COVID-19.

Les épouses d’El Hadj Ousséni Ouermi venues apporter leur soutien au combat commun pour le développement du Bam

Pour cette cérémonie de lancement, la mobilisation était au rendez-vous ; les délégations étant venues de toutes les communes de la province. Selon les différences couches qui sont intervenues, il n’y a pas de doute, Sidwaya fera le plein des députés au regard de la qualité de son manager.

Pour le porte-parole des candidats de la liste nationale, Tidiane Ouermi « on a toujours et assez voté ici, mais la suite n’a jamais répondu à nos attentes ; nos élections n’ont jamais servi. C’est pourquoi, des sages de la commune et de la province sont allés solliciter Ousséni Ouermi pour qu’il se présente pour le compte de la province. L’homme est un vrai travailleur, un altruiste. Nous avons confiance au choix de nos parents et nous nous jetons avec détermination à l’élection des listes de Sidwaya ».

Parents, amis et connaissances ont bravé la distance et l’état défectueux de la route pour être aux côtés des porteurs du regroupement

Des interventions qui, ajoutées à la mobilisation des populations dont il dit constater au cours de sa tournée dans la province, font dire à Ousséni Ouermi que les deux députés en jeu dans le Bam sont un acquis pour Sidwaya. Le regroupement compte également prendre des députés sur la liste nationale, dont les 32 candidats (titulaires et suppléants) ont été installés au cours de la cérémonie.

Tidiane Ouermi, porte-parole des candidats de la liste nationale estime que les préoccupations réelles des populations ne peuvent être prises en compte que lorsqu’elles sont représentées aux instances décisionnelles par des hommes issus de leurs rangs

Selon les informations, Ousséni Ouermi a été le responsable à la sécurité des meetings et rencontres du candidat Roch Kaboré en novembre 2015. A ce titre, l’homme a sillonné provinces, communes et hameaux de cultures dans le cadre de la campagne pour assurer la sécurité des activités de campagnes. Cette année, un nouveau challenge s’ouvre donc avec Sidwaya.

O.H.L
Lefaso.net

Portfolio

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Burkina/vie politique : Le MPP a enregistré 1 964 adhésions individuelles, de 2018 à 2021 (direction politique)
Burkina/sécurité : Le parti au pouvoir exhorte à éviter les invectives et prône la mobilisation générale
Crise au Mouvement Agir ensemble pour le Burkina : Kadré Désiré Ouédraogo pourra-t-il sauver les meubles ?
Commune de Kouka (Boucle du Mouhoun) : Les militants du CDP dénoncent une « dictature extrême » du maire
Organisation des élections au Burkina : Les membres de la CENI outillés sur les mécanismes de gestion
Burkina/Rencontre Etat-ONG-AD et fondations : L’équation de l’emploi des jeunes sur la table de réflexion
Burkina/politique : Des militants du "Mouvement agir ensemble pour le Burkina" exigent la démission du président du parti
Burkina/CDP : L’ancien Premier ministre Luc Adolphe Tiao rend sa démission
Assemblée nationale du Burkina Faso : Une nouvelle stratégie genre et son plan d’action pour la période 2021-2025
Politique au Burkina : Bluff de l’opposition ou hostilité de la majorité ?
Burkina/vie politique : Les militants de PS-Burkina décident de s’engager dans le MPP
Burkina Faso : « En plus des cadavres qui continuent de s’empiler, il y a le spectre de la famine », Eddie Komboïgo
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés