Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Il y a deux façons de faire face aux difficultés : soit on les transforme, soit on se transforme en les affrontant» P. Bolton

Infrastructures scolaires : « Le taux de réalisation est de 70% », Pr Stanislas Ouaro, ministre de l’Education nationale

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • lundi 29 juin 2020 à 10h47min
Infrastructures scolaires : « Le taux de réalisation est de 70% », Pr Stanislas Ouaro, ministre de l’Education nationale

Du 25 au 27 juin 2020, le ministre de l’Education nationale et de l’alphabétisation, Pr Stanislas Ouaro a visité des infrastructures scolaires dans les communes de Pâ, Boni, Toussiana et Orodara. Il s’agit de bâtiments scolaires, de latrines et de bornes fontaines réalisés dans le cadre de la coopération sino-burkinabè.

Dans le cadre de la coopération sino-burkinabè, il est prévu la construction d’une centaine de complexes scolaires au profit des 45 provinces du Burkina Faso. A quelques mois de la finition de la construction de ces infrastructures scolaires et du début de la rentrée scolaire 2020-2021, le ministre de l’éducation nationale, Pr Stanislas Ouaro a fait une sortie terrain. Une visite inscrite dans l’appréciation de la qualité des ouvrages et l’évaluation du taux de réalisation.

La visite a débuté dans la commune de Pâ dans la province des Balé. Il s’agit d’un bâtiment scolaire flambant neuf, fruit de la coopération sino-burkinabè. Ce bâtiment de trois classes est équipé de plaques scolaires et de cinq toilettes. Stanislas Ouaro a visité les ouvrages, avant d’encourager les habitants à faire œuvre utile. Déjà le bâtiment scolaire est fin prêt pour la rentrée scolaire prochaine, sauf que les tables bancs ne sont pas encore installées dans les salles. Mais le ministre a rassuré que le maximum est fait pour équiper l’école avant le début de la prochaine rentrée scolaire. Ce nouveau bâtiment construit courant 2019-2020 entend abriter les élèves de l’école primaire D de Pâ, à compter de la rentrée scolaire 2020-2021.

l’accueil du Pr Stanislas Ouaro

Pour constater l’effectivité du même projet dans la commune de Boni, le ministre Ouaro a visité l’école de Dossi. Un complexe composé d’un bâtiment de trois salles, d’un bureau, d’un magasin, des plaques solaires et d’une borne fontaine au profit de la population de Dossi. L’école Dossi A compte 508 élèves dont 230 filles.

Autre lieu, autres réalisations. Le ministre Ouaro s’était rendu à l’école primaire de Timplegnon dans la commune de Toussiana. Dans la soirée du 25 juin 2020, il s’est entretenu avec les parents d’élèves et les instituteurs dudit village. Dans cette localité, il s’agit d’un bâtiment composé de trois salles, d’un bureau et des toilettes y compris pour les personnes en situation de handicap. Ce bâtiment déjà équipé en matériels scolaires est prêt pour la rentrée 2020-2021.

La foule accueille la délégation du MENA

A Orodara, les autorités coutumières plaident pour la fin des "écoles sous paillotes"

Après une brève visite au chef de village de Bandougou, Issa Konaté, le Pr Stanislas Ouaro s’est rendu au domicile du chef de canton de Kourinion, Bendja-tin Santa Ernest Traoré et celui du chef de village de Toussiamasso, Sy Sanogo. Ces notabilités coutumières ont invité le ministre à œuvrer davantage pour la scolarisation pour tous, mais aussi la fin des écoles sous paillotes. En réponse, le ministre a invité les responsables coutumiers à s’implique pour la concorde et au mieux vivre ensemble dans la région.

Pr Ouaro remet des Kits

La visite s’est poursuivie dans la commune rurale de Kourinion. Là, il s’agit d’un bâtiment scolaire de trois salles, un bureau, une borne fontaine et des toilettes qui prennent en compte les personnes à mobilité réduite réalisés au profit de ce village situé dans la commune rurale de Kourinion à Orodara (province de Kénédougou).

Ce sont au total 12 complexes au profit de la province de Kénédougou. Stanislas Ouaro a encouragé les forces vives locales et invité à l’avancée vers l’éducation pour tous. Dans la foulée, il a réaffirmé l’engagement de son département à œuvrer pour la fin des écoles sous papillotes et la construction continue des complexes scolaires à travers les villages. Aussi, le village de Toussianbandougou de la commune rurale de Kourinion (Orodara) a bénéficié un nouveau bâtiment scolaire.

Un bâtiment neuf

A Orodara, le ministre Ouaro a insisté sur la paix et la cohésion sociale. Brahima Traoré, chef du canton de Orodara a reconnu qu’en matière d’enseignement le gouvernement a beaucoup fait pour la province. Dans l’ensemble, à Orodara, la cité des fruits par excellence, les infrastructures scolaires neuves poussent sous les ombrages d’une zone riche en verdure et d’arbres fruitiers. Partout de nouveaux bâtiments scolaires sortent de terre.

La délégation du MENA

Certains sont déjà achevés comme les locaux de la direction provinciale du post-primaire et secondaire, l’école primaire Wokana du secteur n°1, le collège et l’école primaire de Diossogo, etc. Ces ouvrages viennent compléter la liste des bâtiments achevés pour les prochaines années scolaires, fruits de la coopération du Burkina avec ses partenaires. Les chantiers neufs pavés de toilettes, de plaques solaires et de bornes fontaines sont visibles. Pourtant, les besoins demeurent et les élus locaux tout comme les chefs coutumiers plaident pour la construction d’autres écoles à chaque prise de parole. Pour le ministre Ouaro, le taux de réalisation avoisine les 70%. D’où son appel aux entrepreneurs à accélérer les travaux.

Edouard Kamboissoa Samboé
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Régularisation des indemnités des magistrats : L’intersyndicale dénonce un "plan funeste pour asphyxier financièrement" les acteurs
Lutte contre le paludisme : La campagne de chimio prévention débute le 13 juillet 2020
Don de sang : Eddie Komboïgo, président du CDP et ses « camarades » sacrifient à la solidarité
Education : Les bisongo, un tremplin pour préparer les enfants du milieu rural au cycle primaire
Gestion des épidémies dans la Boucle du Mouhoun : Le plan de riposte exécuté à 63,21 ℅
Prix burkinabè de la qualité 2020 : CIMBurkina maintient sa place de champion dans la catégorie B
Procès recrutement frauduleux à la CNSS : « J’ai demandé le poste de secrétaire pour ma fille », reconnaît une fonctionnaire
Facturation de l’ONEA : Les responsables provinciaux de la Ligue des consommateurs du Burkina se familiarisent avec le relevé bimestriel
Burkina : La réconciliation est une nécessité, selon le président du HCRUN, Léandre Bassolé
Gendarmerie de Pô : Un réseau de malfrats mis hors d’état de nuire
Université Saint Thomas d’Aquin : Un centre hospitalier universitaire pour renforcer l’offre de santé et de formation
Croissance des revenus agricoles : Le Projet d’appui aux filières agricoles lancé
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés