Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Qui met trop de luxe dans ses habits portera bientôt des haillons.» Citation africaine ; La grammaire wolofe (1826)

Commune rurale de Bama : Le projet de lotissement spécial du maire fait grincer des dents

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • mardi 26 mai 2020 à 23h25min
Commune rurale de Bama : Le projet de lotissement spécial du maire fait grincer des dents

Des populations de la commune rurale de Bama ont battu le pavé, le vendredi 22 mai dernier, pour exprimer leur opposition au projet de lotissement spécial du maire de ladite commune. Cette décision, qui a été approuvée par le conseil municipal à l’issue d’une session extraordinaire, n’est pas du goût des manifestants, qui qualifient ce lotissement d’illégal. Ce mardi 26 mai 2020, nous avons ainsi joint au téléphone le maire de Bama, Lansina Gondé, pour en savoir davantage.

Le projet de lotissement spécial du maire de la commune de Bama, située à quelques kilomètres de Bobo-Dioulasso, fait des grincements de dents au sein de la communauté. En effet, selon le premier responsable de ladite commune, Lansina Gondé, cette autorisation a été conjointement signée par les ministres en charge de l’Urbanisme et de l’Administration territoriale. Délivrée le 23 avril dernier, cette autorisation permet au maire de lotir 300 hectares dont 100 hectares à Bama, 100 hectares à Badara et 100 hectares à Soyouléni, avec des parcelles d’une taille moyenne de 240 m².

A l’en croire, la commune de Bama devient un grand pôle de croissance, d’où cette nécessité d’aménager d’autres parcelles. Il a souhaité que Bama, dans cinq ou dix ans, puisse ressembler un peu à Bobo-Dioulasso. En effet, par le biais du barrage de Samendeni, la commune de Bama a bénéficié d’une plaine agro-alimentaire de 100 hectares. Toute chose qui fait d’elle un pôle de croissance. Le conseil municipal, sous l’égide de son président, Lansina Gondé, avait ainsi approché le ministère de l’Urbanisme pour voir s’il y avait une possibilité d’aménager des villages de Bama. C’est ainsi qu’il a reçu l’autorisation pour l’aménagement de trois villages, avec une superficie de 300 hectares.

Cette autorisation obtenue a été présentée à l’ensemble du conseil municipal, le vendredi 22 mai dernier, au cours de sa première session extraordinaire de l’année 2020. A cette rencontre, ce sont 37 conseillers sur 46 qui ont répondu présents. Ces derniers ont souhaité que ce nouveau lotissement soit fait dans la transparence. Chose promise par le maire, qui a demandé à tous les conseillers de mettre la main à la pâte pour que l’opération se déroule comme ils le souhaitent.

Les populations de Bama manifestent contre le projet de lotissement du maire

Des populations s’opposent au projet de lotissement du maire

Dès l’annonce du projet, des centaines de manifestants sont sortis dans les rues pour exprimer leur opposition au lotissement spécial, qu’ils qualifient d’illégal. Ainsi, ils ont réclamé l’arrêt immédiat de toute activité relative au lotissement. Selon nos confrères du journal Ouest-info.net, ces manifestants estiment que le chef du village de Bama et la population n’ont pas été informés d’un quelconque projet de lotissement. C’est la raison pour laquelle le chef du village, Oumarou Sanou, aurait adressé une lettre au maire pour lui signifier son opposition au projet. Selon le chef, dans la réponse à sa lettre, le maire lui aurait manqué de respect et de considération.

Une affirmation que le maire rejette en bloc car, dit-il, « je ne pourrai jamais manquer de respect au chef du village de Bama. Chez moi à la maison, je ne manque pas de respect à mes propres enfants, à plus forte raison manquer de respect à un chef ». Selon lui, il fallait d’abord présenter l’autorisation de lotissement aux conseillers afin d’avoir leur avis, avant d’entamer une quelconque démarche auprès des autres acteurs. « Tant que les conseillers ne donnent pas leur quitus et ne disent pas qu’ils sont d’accord à l’unanimité, je ne pouvais pas aller voir le chef du village. Aujourd’hui, tous les conseillers sont tous d’accord pour qu’on fasse des aménagements dans la commune de Bama », a-t-il signifié.

Pour terminer, le maire a laissé entendre que toute allégation faisant cas d’un lotissement déjà effectué dans la commune de Bama est fausse. « Lorsque certains ont appris que j’ai reçu le document, c’est devenu la guerre. Ils disent que le maire a commencé le lotissement.[ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

Romuald Dofini
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Commune de Boudry : Cinq personnes, dont le préfet, emportées par les eaux
MACO : Ablassé Ouédraogo appelle à la mobilisation des démocrates pour exiger la libération provisoire de Damiss
Yako/BEPC : Cinq candidats aux arrêts pour tricherie
Diversité culturelle et développement durable : La part contributive du Conseil économique et social
Examens de fin d’année du primaire et du post-primaire : Le top de départ donné à Banfora
Examens 2020 : 73 355 candidats prennent part au BEPC dans la région du Centre
BEPC 2020 : Des élèves apprécient les épreuves de la première journée
Région des Hauts-Bassins : 53 441 élèves à la conquête du Certificat d’études primaires
Commune de Ouagadougou : Le maire dévoile le rapport d’activités de 2019
Santé : La Chaîne de l’Espoir fait don de plus de 131 millions de F CFA au CHU de Tengandogo
Lutte contre le COVID19 : La SIPPEC fait un don de matériel d’une valeur de 10 000 000 FCFA à diverses structures
Journée mondiale de l’orphelin : L’ONG Qatar Charity apporte son soutien à des enfants à Bobo-Dioulasso
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés