Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Comme pour toute discipline, votre attitude ne s’améliorera pas d’elle-même. C’est pourquoi vous devez y veiller jour après jour» John C. Maxwell

CDP : la section Canada du parti fait le choix du candidat idéal à la présidentielle de novembre 2020

Accueil > Actualités > Politique • LEFASO.NET • samedi 9 mai 2020 à 10h30min
CDP : la section Canada du parti fait le choix du candidat idéal à la présidentielle de novembre 2020

Le congrès pour la démocratie et le progrès (CDP, ex-parti au pouvoir) a ouvert le samedi, 09 mai 2020 à Ouagadougou, son conclave pour la désignation de son candidat à la présidentielle de novembre 2020. En attendant de connaitre l’identité de ce présidentiable, la section Canada du parti, elle, semble avoir son choix. C’est ce qu’on peut lire de la déclaration ci-dessous.

Les militants du Congrès pour la Démocratie et le Progrès (CDP) et l’opinion politique nationale et internationale connaitront dans les tous prochains jours, le nom du candidat du CDP à l’élection présidentielle de 2020. Les militants de la section du parti au Canada ne sont pas en reste. Ils sont plus que jamais déterminé et oeuvrent pour la victoire de leur parti en 2020. C’est pourquoi, se basant sur directive N° 2020/0001/CDP/CN/BPN/ BEN du 29 février 2020 portant désignation du candidat du CDP à l’élection présidentielle de 2020, ils dévoilent le choix officielle de la section.

Depuis quelques le mois, le collège de proposition du choix du candidat est à pied d’œuvre pour la désignation du candidat du CDP à l’élection présidentielle de 2020. A l’issue de l’appel à candidature, trois militants du parti se sont déclarés pour s’affronter en interne. Il s’agit des camarades Eddie Komboïgo, Yahaya Zoungrana et Mohamadi Lamine Kouanda.

La pandémie du COVID-19 qui a entrainé la suspension des activités et obligé le parti à procéder au choix de son candidat sans campagne, la section CDP du Canada tient mordicus à rappeler au collège de désignation du parti, qu’il ne suffit de regarder une sinistre farce télévisée rassemblant des prétendants, pour choisir un candidat à une élection présidentielle. Il ne suffit pas non plus d’examiner minutieusement les programmes de chacun et de les comparer. Ce qui se révèle être un exercice utile mais insuffisant. Il faut répondre à quelques questions simples, très générales mais essentielles :

1. Quel est le projet souhaité ? Nouveau modèle de société ou gestion rigoureuse et pragmatique ? Politique envahissante (ambitieuse diront certains) ou politique modeste (cautionnant l’existant diront d’autres) ?

2. Qui est apte à gouverner ? Deux qualifications de base sont nécessaires : la maîtrise de tous les grands sujets politiques et économiques (la culture) et une expérience de l’exercice du pouvoir (le savoir-faire).

3. Face à une situation grave et imprévue (troubles sociaux, terrorisme de masse), un dirigeant doit être capable de faire face. Son action passée constitue un indicateur.

4. Enfin, quelques questions essentielles : faut-il voter utile ? Ou faut-il, au contraire, voter pour protester ou se faire plaisir ? La sociologie politique est cruelle et certains candidats n’ont aucune chance de devenir Président. Voter pour eux, est-ce renoncer à avoir une influence ?

Ces critères de choix ne sont certainement pas suffisants, mais ils permettent de faire un choix conséquent. Bien sûr, les notions d’expérience, de culture politique, de capacité de réaction face à l’imprévu comportent une part de subjectivité. C’est pour cela que le secrétaire général de la section du Canada Ousmane Tapsoaba en parlant au nom de tous les militants et sympathisants a dit Clairement que “le choix de la section du Canada est Eddie Komboigo, le leader dynamique et charismatique que le Burkina Faso a besoin actuellement pour régler les crises et sauver le pays.”

Pour le secrétaire général à l’organisation, le camarade Mahamadi Congo la section du Canada sait très bien qu’être candidat à l’élection présidentielle comporte des conditions et des obligations aux plans politique, juridique et financier.

-  Sur le plan politique, il faut un maillage du territoire surtout avec un parti politique effectivement et efficacement bien implanté. En plus, le candidat doit être en mesure de rassembler, car aucune élection ne peut se gagner à partir de son seul et unique camp.

-  Sur le plan financier, il faut des fonds suffisants permettant de mener une campagne électorale à l’échelle nationale, sur une longue durée. Cela confirme la nécessité de disposer de tels fonds pour financer le parti et la campagne.

-  Sur le plan juridique, le candidat doit jouir pleinement de tous ses droits politique et civique d’une part, et d’autre part, être en règle vis-à-vis des lois et règlements en vigueur dans le pays. C’est d’ailleurs pour cela que le camarade Guy Ouedraogo, affirme que le président Eddie Komboigo est le seul candidat au sein du CDP qui incarne toutes ses qualités et lance un appel a tous les membres du collège de désignation de choisir sans hésiter le camarade Eddie Komboigo si toute fois il n’ y a pas consensus et que des élections s’imposent.
- 
Nous rappellons que le rôle d’un parti politique qui se veut conquérant est d’occuper sainement et sereinement le terrain politique. Surtout quand il a de nombreux militants et sympathisants à l’extérieur du Burkina Faso et qui ont la fibre patriotique. Le Congrès pour la Démocratie et Progrès (CDP), est très bien implanté au Canada.

Confiant, le camarade Boris Yaméogo, membre de la section du Canada a affirmé que : « les élections de 2020 sont proche et nous attendons de prendre d’assaut les urnes pour donner la victoire à notre parti. Les militants du Canada sont mobilisés pour que notre victoire soit certaine. Nous ne nous lasserons pas de mobiliser et d’œuvrer à la victoire du CDP en 2020 ».

Vos commentaires

  • Le 9 mai à 15:44, par Citoyen du Faso En réponse à : CDP : la section Canada du parti fait le choix du candidat idéal à la présidentielle de novembre 2020

    Le bon sens voudrait que vous patienter pour voir le résultat que donnera le collège de proposition. Vous êtes des fauteurs de trouble qui veulent influencer la décision du collège. Vous êtes loin d’être des démocrates.

    Répondre à ce message

  • Le 9 mai à 16:55, par Voltaïque Indigné En réponse à : CDP : la section Canada du parti fait le choix du candidat idéal à la présidentielle de novembre 2020

    On a entendu que la démocratie est un luxe pour l’Afrique. A la lecture de cet article je me demande si la Politique avec un grand P n’est pas un luxe pour les africains : un individu se lève se donner la légitimité du CDP Canada et prend ses émotions pour le choix du CDP CANADA. Eh l’Africain quand est ce qu’on va se prendre au sérieux.

    Répondre à ce message

  • Le 9 mai à 18:14, par Indjaba En réponse à : CDP : la section Canada du parti fait le choix du candidat idéal à la présidentielle de novembre 2020

    D’accord avec vous pour edy mais je juge son courage et son autonomie politique insuffisantes. Ces concurents ont aussi le meme defaut. Je l’estimais et j’ai commencé à le croire quand il a pris la decision courageuse de limoger certains caciques perturbateurs du CDP . Malheureusement quand il est revenu sur ces decisions parce qie Blaise lui a tiré les oreilles, je suis tombé des nus. En fait s’il est president, il ne pourra rien decider, reformer , construire si Blaise ne valide pas. Le probleme c’est que Blaise ne peut pas faire faire à Edy plus que ce que lui meme Blaise n’a pas pu faire. Conseqiences : on va reculer pour ne nous retrouver que dans des routines, des vengeances contre les gens du MPP, de la transition ,du balai citoyen etc.

    Répondre à ce message

  • Le 9 mai à 20:10, par Un Burkinabê En réponse à : CDP : la section Canada du parti fait le choix du candidat idéal à la présidentielle de novembre 2020

    Je souhaite que ce soit Eddie car ça permettra aux autres candidats des autres partis politiques et passer haut les mains.

    Répondre à ce message

  • Le 9 mai à 21:56, par Rabaoyele En réponse à : CDP : la section Canada du parti fait le choix du candidat idéal à la présidentielle de novembre 2020

    Bonsoir de Bobo Dioulasso,

    Merci au Camarade du Canada,

    Si le ridicule pouvait tuer !

    Parce que la Petite sœur de Edy Komboibo avec son mari qui a détourné de l’argent dans une institution internationale et fui au Canada avec elle vous a préparé du Zanbné qui vous manque, vous commencez à claironner pour qu’on vote Edy.

    Sachez que Yaya Zoungrana est un candidat qui a un bagage solide ; Il était au Lycée Zinda en 1977 d’où il est sorti major du BAC série C du Burkina.

    Il a ensuite exprimé ses capacités à l’Ecole de Micro Mécanique de Nantes en France d’où il est sorti Ingénieur de conception.

    Monsieur Zoungrana ne se contente pas seulement des quatre opérations (+ ; - ; X & ÷) pour vivre et ne se pavane pas avec arrogance pour provoquer les gens.

    Mr Zoungrana est actuellement honorable député de notre parti au parlement et n’a jamais fui le pays ni donner 50 millions pour soutenir les putschistes.

    Yaya Zoungranna est le candidat de la synthèse du CDP pour la victoire sans revanche

    Répondre à ce message

  • Le 9 mai à 22:49, par jeunedame seret En réponse à : CDP : la section Canada du parti fait le choix du candidat idéal à la présidentielle de novembre 2020

    Si vous aviez déjà consulté et garanti la décision de Blaise Kouadio, eh bien, vous auriez d’office la main heureuse. Bonne fin de bataille.

    Répondre à ce message

  • Le 10 mai à 20:25, par Nabiiga En réponse à : CDP : la section Canada du parti fait le choix du candidat idéal à la présidentielle de novembre 2020

    @ Rabaoyele

    Monsieur, je ne suis pas d’accord que vous vous en preniez à Alice, la petite sœur d’Eddy, à son mari et à sa famille. Vous comprendrez aisément combien le débat sur table n’est pas une affaire de famille mais bien de la politique. Auriez-vous par hasard la preuve de ce que vous affirmez, en l’occurrence le détournement de l’argent ? Si oui, nous vous prions de bien vouloir nous la montrer, documents à l’appui. Vous ne pourriez pas débattre sans s’en prendre à la famille de la petite soeur d’Eddy ? En quoi le détournement, si détournement il y a eu, vient faire dans le débat du choix de candidat de CDP ? Comment votre affirmez vous édifiez-vous ?

    C’est bien cela le problème au Burkina. Ouaga vit au rythme du conditionnel : on dirait ceci, on dirait cela haya, on part, non pas pour avancer le conditionnel mais pour affirmer comme si on était sur place lorsque l’événement a eu lieu. C’est injuste à l’égard d’Alice et sa famille. Certes, Alice et son mari se trouvent au Canada mais la famille, est-elle impliquée dans la politique ? Alice, connaît-elle qui coiffe les activités de CDP au Canada ? Je crains fort que non, encore moins son mari qui n’est pas de la famille biologique Kambiogo. Son mari a fui au Canada, qui vous l’a dit ? Quand a-t-il fui ? S’il a détourné de l’argent des coffres d’un organisme international, pourquoi n’est-il pas inquiété par la justice canadienne, le Canada étant un membre de presque tous les organismes des Nations unies. Détourné des fonds d’un organisme international c’est détourner du Canada, il aurait été harcelé par la justice canadienne mais il ne l’est pas, ne l’a jamais été à ce que je sache. Débattons ce que les militants CDP ont dit et non pas s’en prendre à des gens avec des affabulations exécrables. C’est injuste envers elle.

    Répondre à ce message

  • Le 14 mai à 13:25, par billy billy En réponse à : CDP : la section Canada du parti fait le choix du candidat idéal à la présidentielle de novembre 2020

    Je reconnais que rien n’est aussi démocratique que le Covid-19. Que tu sois sahélien ou du centre ; mossi ou Bella ; ministre ou planton ; femme ou homme ; riche ou pauvre il s’en fou. il est impartiale. MERCI AU COVID POUR CETTE BONNE LECTURE DE LA VIE.

    Le CDP à manqué de revenir sur le bon chemin. Avec YAHAYA. Z le CDP allait bien repartir avec un homme de confiance et de parole mais hélas tout es foutu de bon.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Burkina : L’ex- ministre de l’énergie, Alfa Oumar Dissa, apprécie son passage au gouvernement et analyse la gestion du Covid-19 !
Politique : La création d’un parti politique par le Dima de Boussouma marque un recul de la démocratie représentative
Politique : Le parti « Notre cause commune » déclare son appartenance à l’opposition politique
Situation nationale : « La tension est à son comble », selon l’Alliance des jeunes pour l’indépendance et la république (AJIR)
Situation de la nation : Tous face à la réalité de l’effritement de la cohésion sociale
Politisation de l’administration : L’opposition exige le démantèlement de toutes les cellules MPP dans les ministères et structures étatiques
Burkina : Voici l’intégralité du discours du Premier ministre sur la situation de la Nation
Situation nationale : « Le peuple a remporté des victoires sur tous les plans », Christophe Dabiré
Assemblée nationale : Le Premier ministre Christophe Dabiré va discourir sur la situation nationale
Eddie Komboïgo et le CDP à l’épreuve de la démocratie
Candidature du CDP à la présidentielle : Mahamadi Kouanda n’a pas encore dit son dernier mot, Eddie Komboïgo en sursis ?
Législatives de 2020 : « Nous inviterons les jeunes à prendre d’assaut l’assemblée nationale » dixit Adama Kanazoe, président de l’AJIR
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés