LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “La réussite ne se mesure pas à l’argent que vous gagnez mais à votre capacité à changer les vie des gens. ” Michelle Obama

Déplacés internes : Le Burkina comptabilise plus de 838 500 personnes en fin mars 2020

Publié le vendredi 3 avril 2020 à 14h37min

PARTAGER :                          
Déplacés internes : Le Burkina comptabilise plus de 838 500 personnes en fin mars 2020

Le Conseil national de secours d’urgence et de réhabilitation (CONASUR) dénombre 838 548 personnes déplacées internes à la date du 25 mars 2020 à travers le Burkina Faso soit une augmentation de 7,54% par rapport à la situation du 29 février dernier. Ces chiffres montrent que certains défis du pays sont toujours d’actualité malgré le Coronavirus qui est sur toutes les lèvres.

Il existe toujours des Burkinabè qui fuient leurs localités à cause de l’insécurité. De 765 517 en février 2020, le Conseil national de secours d’urgence et de réhabilitation (CONASUR) dénombre 838 548 personnes déplacées internes à la date du 25 mars 2020 à travers le Burkina Faso soit une augmentation de 7,54%.

Parmi ces Personnes déplacées internes (PDI), la commune de Djibo, province de Soum dans la région du Sahel, occupe la première place avec 142 622. Le camp de Barsalgho dans la région du Centre-Nord vient en deuxième position avec 96 939 personnes.

Cette présente mise à jour des données globales sur les personnes déplacées internes prend en compte non seulement les enregistrements électroniques mais aussi les dénombrements réalisés dans certaines régions, précise le rapport du CONASUR.

Ces chiffres témoignent de la situation sécuritaire burkinabè qui est toujours préoccupante. Le jeudi 20 février 2020, en marge de l’inauguration du Centre hospitalier régional (CHR) réhabilité et de la nouvelle gare routière de Dori, le président du Faso, Roch Kaboré, a visité des sites de déplacés internes à Dori, région du Sahel, et à Kaya, région du Centre Nord. Au cours de ces visites, il a tenu à rassurer les PDI. « Chaque chose a une fin. Nous allons continuer le combat pour un retour de la situation à la normale », a-t-il indiqué.

En attendant d’arriver à la situation normale, ce sont des centaines de personnes qui sont en détresse ; des humanitaires qui ont du pain sur la planche. L’Etat est interpellé davantage sur la situation des déplacés internes. Actuellement, l’attention ne saurait être fixée uniquement sur le Coronavirus (Covid-19). Les anciens défis du Burkina Faso sont toujours d’actualité.

Cryspin Masneang Laoundiki
Lefaso.net

PARTAGER :                              

Vos commentaires

  • Le 3 avril 2020 à 23:48, par L’Homme Descend Du Sage En réponse à : Déplacés internes : Le Burkina comptabilise plus de 838 500 personnes en fin mars 2020

    Situation tellement hautement préoccupante, que je suis étonné d’être (sauf erreur de ma part), le 1er à faire commentaire (après près de 10 heures), sur le sujet.
    Près de 840 000 déplacés internes. Sous silence !
    Comme action, construire et viabiliser, des cités relais/tampons capables de recueillir nos déplacés, aux alentours des villes proches. Le PUS devrait y est destiné.
    Bien Sagement !

  • Le 4 avril 2020 à 16:14, par À qui la faute ? En réponse à : Déplacés internes : Le Burkina comptabilise plus de 838 500 personnes en fin mars 2020

    Nous vivons dans un pays où les églises et les mosquées sont remplies mais l’humanisme n’existe pas, sauf quand les politiques vont prendre des photos à des buts électoralistes. Chacun doit avoir déjà posé un acte, quelque soit son ampleur pour aider ses compatriotes. Les prières c’est bien pour aller au paradis mais ça n’a jamais nourri une famille

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique