Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Comme pour toute discipline, votre attitude ne s’améliorera pas d’elle-même. C’est pourquoi vous devez y veiller jour après jour» John C. Maxwell

Diffusion d’images pornographiques sur les réseaux sociaux : Le procureur du Faso met en garde

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • jeudi 2 avril 2020 à 19h50min
Diffusion d’images pornographiques sur les réseaux sociaux : Le procureur du Faso met en garde

COMMUNIQUE DU PROCUREUR DU FASO PRES LE TRIBUNAL DE GRANDE INSTANCE OUAGA I

Il me revient de façon récurrente que certains individus s’ adonnent ces derniers temps à des publications, sur les réseaux sociaux notamment sur Facebook, d’images mettant en scène des ébats sexuels entre personnes adultes.

Je voudrais, par le présent communiqué, rappeler à tous et particulièrement aux auteurs de ces publications ainsi qu’à ceux qui les partagent, que ces actes constituent au sens des articles 524-9 à 524-12 et 533-1 du code pénal, les infractions d’atteinte à l’intimité de la vie privée d’autrui et d’outage public à la pudeur, punissables de peines pouvant aller jusqu’à deux (02) ans d’emprisonnement et deux millions (2.000.000) de francs d’amende.

Me fondant sur ces dispositions du code pénal et sur plaintes de certaines victimes, j’ai instruit la police judiciaire de procéder à l’identification, à la recherche et à l’interpellation des auteurs de ces publications pour une suite judiciaire.
J’interpelle par la même occasion, les éventuels candidats à de telles publications à se raviser car pour la préservation de nos mœurs de tels actes ne sauraient rester impunis.

Fait à Ouagadougou, le 02 avril 2020

Le Procureur du Faso
Harouna YODA

Vos commentaires

  • Le 2 avril à 20:24, par Burkina En réponse à : Diffusion d’images pornographiques sur les réseaux sociaux : Le procureur du Faso met en garde

    A quelque chose, malheur est bon. Depuis l’autre sortie, le procureur voit tout maintenant. Il est décidé à se faire désormais voir et respecter. Gare à chacun désormais. il ne faut pas se laisser prendre. Vivement que tous les procureurs sortent du laisser-aller dans le ressort de leur juridictions.
    Il ne faut pas attendre que quelqu’un vienne se plaindre alors que l’infraction est clairement établie.
    Félicitations.

    Répondre à ce message

  • Le 2 avril à 20:25, par Ka En réponse à : Diffusion d’images pornographiques sur les réseaux sociaux : Le procureur du Faso met en garde

    ’’’Il me revient de façon récurrente que certains individus s’ adonnent ces derniers temps à des publications, sur les réseaux sociaux notamment sur Facebook, d’images mettant en scène des ébats sexuels entre personnes adultes.’’’ Monsieur le procureur, le libéralisme conduit inexorablement à la dérive morale. Je suis totalement de votre côté : Car, l’homme ne peut pas être libre de faire tout ce qu’il veut, sinon, ça devient de l’anarchie totale dans une pays comme le nôtre avec un gouvernement mouta mouta.. C’est vrais que le web est un immense défouloir : Entre les fausses nouvelles et les insultes, en passant par la propagande la plus nauséabonde, on trouve de tout : Mais monsieur le procureur vous venez de citer le site Facebook, de nos jours avec les IP, vous pouviez les avoir, car l’anonymat (tout à fait relatif) dont ils pensent jouir ne les protège absolument pas et ne les autorise pas à toute forme de dérive.

    Répondre à ce message

  • Le 2 avril à 20:55, par broo En réponse à : Diffusion d’images pornographiques sur les réseaux sociaux : Le procureur du Faso met en garde

    MERCI MR LE PROCUREUR CETTE COMMUNICATION QUI VA PERMETTRE DE RECADRER CERTAINS COMPORTEMENTS

    Répondre à ce message

  • Le 2 avril à 21:22, par RAZOUGOU En réponse à : Diffusion d’images pornographiques sur les réseaux sociaux : Le procureur du Faso met en garde

    Trop de deux poids deux mesures dans ce pays. Et l’épopée Trankilos. Où en sommes nous ?
    PRENEZ NOUS AU SERIEUX

    Répondre à ce message

  • Le 2 avril à 22:44, par Widba En réponse à : Diffusion d’images pornographiques sur les réseaux sociaux : Le procureur du Faso met en garde

    Ça veut dire quoi "plaintes de certaines victimes" ? Est-ce des gens dont on a utilisé le profil pour véhiculer des images ou scènes pornographiques ou est-ce des gens à qui ces images ou scènes ont été adressées sans leur consentement ?
    Soyons aussi prudents à cause des pirates de profils. Qu’en est-il des utilisateurs de Facebook dont les profils ou comptes ont été piratés pour véhiculer des images ou scènes obscènes ?
    Je pense que le procureur gagnerait à avertir les pauvres utilisateurs de Facebook dont certains ne savent pas utiliser l’internet et cliquent sur tout par ignorance.
    Il gagerait aussi à investiguer profondément avant de réprimer à cause des pirates de facebook et des personnes malsaines.
    En attendant, vous avez le cas concret du ministre Dandjinou qui a eu des propos contraires au droit et qui doit être sanctionné maintenant. Ne sélectionnons pas pour sanctionner au risque de tomber dans l’arbitraire et le populisme.

    Répondre à ce message

    • Le 3 avril à 05:37, par Burkina En réponse à : Diffusion d’images pornographiques sur les réseaux sociaux : Le procureur du Faso met en garde

      Widba, je crois que le Procureur s’est fait on ne peut plus clair : "il me revient de façon récurrente que certains individus s’ adonnent ces derniers temps à des publications, sur les réseaux sociaux notamment sur Facebook, d’images mettant en scène des ébats sexuels entre personnes adultes."
      "Je voudrais, par le présent communiqué, rappeler à tous et particulièrement aux auteurs de ces publications ainsi qu’à ceux qui les partagent"
      "j’ai instruit la police judiciaire de procéder à l’identification, à la recherche et à l’interpellation des auteurs de ces publications pour une suite judiciaire.
      J’interpelle par la même occasion, les éventuels candidats à de telles publications à se raviser car pour la préservation de nos mœurs de tels actes ne sauraient rester impunis". Il vise les auteurs, ceux qui les partagent, les éventuels candidats de telles publications et précise bien qu’il a instruit la police judiciaire à l’identification des intéressés. Bref, c’est contre les gens qui savent ce qu’ils font. Pas de crainte pour les gens qui sont bleus en la matière.

      Répondre à ce message

  • Le 2 avril à 23:59, par Sawadogo sayouba En réponse à : Diffusion d’images pornographiques sur les réseaux sociaux : Le procureur du Faso met en garde

    Merci car d’autres font pour en profiter comme d’autres qui sont au Burkina d’après. Je profite demander au procureur de publié les sanctions pour ceux qui vont encore verser la face du Burkina a terre et montré du bêtises a nos soeur ou enfant que Dieu bénisse le BF achallamou aléckoum.

    Répondre à ce message

  • Le 3 avril à 10:08, par yerbanga henri joel En réponse à : Diffusion d’images pornographiques sur les réseaux sociaux : Le procureur du Faso met en garde

    merci monsieur le procureur, vous faite avec integrité votre boulot et que le tout puissant dans sa grâce et sa protection vous assiste dans votre noble mission.

    Répondre à ce message

  • Le 3 avril à 11:07, par Sidpassata Veritas En réponse à : Diffusion d’images pornographiques sur les réseaux sociaux : Le procureur du Faso met en garde

    Merci Monsieur le Procureur du Faso. N’hésitez plus, vous et vos collègues du ministère public, à faire respecter les valeurs que la Nation Burkinabè a voulu faire figurer dans son droit.

    Par ailleurs, il serait bon de pouvoir interpeller les chefs de l’Exécutif et de l’Assemblée nationale sur les insuffisances que vous et les instances judiciaires du Burkina auriez eues à constater dans de l’arsenal des textes juridiques burkinabè dans le cadre de l’exercice de vos fonctions.

    Le peuple Burkinabè a très soif d’un État de droit avancé pour sa paix et son développement harmonieux. Pour cela, les institutions judiciaires ont un très grand rôle à jouer. N’ayez pas peur de secouer le cocotier Burkina Faso. Tout le peuple burkinabè vous soutiendra. Il faut que le droit et la justice s’imposent au Burkina Faso pour que les citoyens honnêtes prospèrent et aient les moyens de défendre leurs personnes, leurs biens et leurs valeurs morales.

    COURAGE A TOUS LES VRAIS PATRIOTES. N’ÉCOUTEZ PAS LES PROPOS MALVEILLANTS. ASSUREZ-VOUS SIMPLEMENT DE FAIRE VOTRE DEVOIR POUR LE BIEN DE TOUTE LA NATION.

    Répondre à ce message

  • Le 3 avril à 11:31, par Sidpassata Veritas En réponse à : Diffusion d’images pornographiques sur les réseaux sociaux : Le procureur du Faso met en garde

    Merci Monsieur le Procureur du Faso. N’hésitez plus, vous et vos collègues du ministère public, à faire respecter les valeurs que la Nation Burkinabè a voulu faire figurer dans son droit.

    Par ailleurs, il serait bon de pouvoir interpeller les chefs de l’Exécutif et de l’Assemblée nationale sur les insuffisances que vous et les instances judiciaires du Burkina auriez eues à constater dans de l’arsenal des textes juridiques burkinabè dans le cadre de l’exercice de vos fonctions.

    Le peuple Burkinabè a très soif d’un État de droit avancé pour sa paix et son développement harmonieux. Pour cela, les institutions judiciaires ont un très grand rôle à jouer. N’ayez pas peur de secouer le cocotier Burkina Faso. Tout le peuple burkinabè vous soutiendra. Il faut que le droit et la justice s’imposent au Burkina Faso pour que les citoyens honnêtes prospèrent et aient les moyens de défendre leurs personnes, leurs biens et leurs valeurs morales.

    COURAGE A TOUS LES VRAIS PATRIOTES. N’ÉCOUTEZ PAS LES PROPOS MALVEILLANTS. ASSUREZ-VOUS SIMPLEMENT DE FAIRE VOTRE DEVOIR POUR LE BIEN DE TOUTE LA NATION.

    Répondre à ce message

  • Le 3 avril à 12:22, par Le Pacifiste En réponse à : Diffusion d’images pornographiques sur les réseaux sociaux : Le procureur du Faso met en garde

    soutien total à vous mr le procureur. Ce que vous faites est juste, Ne tremblez outre mesure ( c’est une façon de parler car un procureur, c’est un procureur) pour dire de ne pas écouter ces gens qui trouveront toujours à redire. Nous nous rappelons lorsque vous avez mis en garder les FDS contre la maltraitance des gens qui se sont fait prendre pendant le couvre feu, il s’est trouvé des gens qui n’ont pas trouvé mieux que de raconter des conneries . faites votre travail. Rien ne peut arriver à un homme juste pendant sa vie et après.Dans un monde où la bassesse tend à devenir la règle, il faut des gens comme vous pour les éclairer
    .

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Ramadan 2020 à Ouagadougou : Sous le signe de la solidarité et du respect des mesures barrières contre le Covid-19
L’Aïd El Fitr 2020 : Imam Tiégo Tiemtoré appelle à plus de solidarité envers les personnes éprouvées par les actes terroristes et le COVID-19
Ramadan à Bobo-Dioulasso : Quand des fidèles prient pour l’éradication du Covid-19 sans respecter les mesures barrières
Ramadan : les fideles musulmans de Gaoua ont priés pour une meilleure situation sanitaire
Le Ramadan, c’est le dimanche 24 mai 2020 au Burkina
Bicéphalisme dans le royaume du Gulmu : Il faut vite éteindre le feu qui couve
Marathon Iftar : Le satisfecit des organisateurs
Jeu-concours de la LONAB : « Faso Cash » fait 109 heureux gagnants à Bobo-Dioulasso
Sahel Central : 2,3 millions d’enfants auront besoin de protection en 2020, selon l’UNICEF
Campagne agricole humide 2020-2021 : 5 670 000 tonnes de céréales attendues
Jeu-concours « Faso Cash » de la LONAB : Félix Tougouri gagne une villa de type F3
Œuvres sociales : La société ATS vole au secours de l’Association Managre Nooma pour la protection des orphelins
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés