Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Ne vous laissez pas éteindre, vous ne savez pas pour qui vous êtes lumière. »  Igor Markvitch

Economie nationale : Les vendeurs de pièces détachées scellent un partenariat avec Sap Olympic

Accueil > Actualités > Economie • LEFASO.NET • jeudi 12 mars 2020 à 22h03min
Economie nationale : Les vendeurs de pièces détachées scellent un partenariat avec Sap Olympic

C’est un marketing de proximité qui a eu lieu ce 12 mars 2020 au marché des pièces détachées, communément appelé théâtre populaire, à Ouagadougou. La Société Africaine de Pneumatiques (SAP Olympic) est allée défendre sa cause auprès des commerçants. A la clé de cette opération de charme initiée par le ministre en charge du commerce, un partenariat signé entre l’Union des vendeurs des pièces détachées de cycles et cyclomoteurs (UVPD2CB) et la société de pneumatiques.

Dans le cadre de la promotion des unités industrielles et pour la relance de l’économie nationale, le ministère du Commerce, de l’industrie et de l’artisanat a entrepris une campagne de réorganisation du commerce et de la concurrence. En ligne de mire la lutte contre la fraude. Le département dirigé par Harouna Kaboré avait, dans ce cadre, travaillé à rapprocher l’Union des vendeurs des pièces détachées de cycles et cyclomoteurs (UVPD2CB) et la Société Africaine de Pneumatiques (SAP Olympic).

Une heureuse initiative puisque le 30 septembre 2019, dans les locaux de la SAP à Bobo Bobo-Dioulasso, s’est déroulé le lancement de l’opération de déstockage des produits de SAP Olympic. A cette occasion, l’union des vendeurs de pièces détachées avait acheté 890 000 000 de Francs CFA de produits de l’unité industrielle, ce qui représentait 71% de ses stocks.

L’appétit venant en mangeant, les deux structures ont scellé un partenariat au sein même du marché réputé être celui des pièces détachées dans la capitale burkinabè. « Nous avons convenus que régulièrement, nous allons travailler à ce qu’il y ait des protocoles d’accord pour permettre de pérenniser et rendre structurelles les mesures en attendant que d’autres décisions puissent être prises de sorte que la production nationale ne souffre pas de difficultés d’écoulement », a expliqué le ministre du Commerce, de l’industrie et de l’artisanat.

Harouna Kaboré qui a salué cette signature de convention a ajouté que la société industrielle prévoit cette année, 900 000 pneus en termes de production. Et les commerçants ont rassuré qu’en fonction des conditions qui leur sont proposées, et conformément à l’autorisation spéciale d’importer, ils vont enlever les pneus au fur et à mesure qu’ils ont aussi des autorisations pour importer. Une attitude qui s’explique par l’existence d’un gap à combler entre la production nationale et les besoins de consommation des burkinabè.

Le président de l’Union des vendeurs des pièces détachées de cycles et cyclomoteurs, Traoré Abdoul Salam a quant à lui, salué l’implication du ministre du commerce dans l’aboutissement de ce partenariat. Il a promis que les membres de l’Union continueront de conseiller et de sensibiliser les consommateurs à choisir les pneus made in Burkina.

Avant la signature du protocole d’accord par les deux partenaires, le ministre Harouna Kaboré a fait le tour du marché de théâtre populaire. Il a discuté avec des commerçants sur le bien-fondé de mieux promouvoir les produits sortis des usines burkinabè. Les richesses que génèrent la consommation des produits locaux et la création d’emploi sont essentielles dans la lutte contre la pauvreté, a prêché le ministre.

TCS
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 13 mars à 02:44, par kafandojeanmarie@gmail.com En réponse à : Economie nationale : Les vendeurs de pièces détachées scellent un partenariat avec Sap Olympic

    M. Le Ministre Chapeau bas.
    Franchement je me suis toujours posé la question mais à quand une action pareille à celle de la SN SOSUCO que votre département avait menée allait toucher le secteur des cycles et de la.pneulatiques ?

    Pour un pays de 2 roues comme le BF, il est inadmissible voire insultant qu’une industrie comme SAP OLYMPIC souffre des difficultés découler ses produits. Et là franche6vous venez de faire fort et je m’incline et vous transmet à vous et votre équipe toutes mes félicitations.

    Des gros chantiers restent encore comme l’appui des industries productrices de jus et l’assainissement du secteur des eaux minérales sans oublier les GMB qu’il faut penser à relancer ainsi que BRAFASO pour créer plus d’emplois.

    Et à voir vos touches, je crois que vous êtes sur la bonne voie. Bon vent et courage M. Le Ministre.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Décès de BONKOUNGOU Saaga Adama : Remerciements
Lutte contre le Covid-19 : La BCEAO rend gratuits les transferts électroniques dont la valeur est inférieure ou égale à 5000 F CFA
Entrepreneurs et entreprises burkinabè : Quel plan de réponse pour rester en activité et protégé contre le COVID-19 ?
Conséquences économiques du Covid-19 : Des institutions financières au chevet des pays africains
Lutte contre le Coronavirus : Des spécialistes de la fiscalité proposent 45 mesures
COVID-19 : La ligue des consommateurs dénonce l’augmentation des prix du gel hydroalcoolique
Mesures contre le Covid-19 : Entre crainte et espoir pour les entreprises burkinabè
Lutte contre la propagation du covid-19 : Message du Président de la Chambre de Commerce et d’Industrie du Burkina Faso
Lutte contre le Covid-19 : Le ministère du commerce fixe les prix du gel hydro alcoolique
Lutte contre la propagation du covid-19 : La Chambre de Commerce et d’Industrie du Burkina Faso fait don de 50 millions de F CFA
Covid-19 : L’Institut Free Afrik juge insuffisantes les mesures prises par le chef de l’Etat burkinabè
Journée mondiale du consommateur : La consommation durable au centre de la commémoration
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés