Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Le capital est seulement le fruit du travail et il n’aurait jamais pu exister si le travail n’avait tout d’abord existé.» Abraham Lincoln

Province du Yagha : Le pasteur et ses enfants enlevés mardi 11 février, ont été retrouvés morts

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Attaques terroristes • LEFASO.NET • jeudi 13 février 2020 à 23h00min
Province du Yagha : Le pasteur et ses enfants enlevés mardi 11 février, ont été retrouvés morts

Un pasteur et ses six enfants, dont deux filles, avaient été enlevés dans la nuit du lundi 10 au mardi 11 février 2020, par des individus armés non identifiés.

Les deux filles ont été libérées mais l’homme de Dieu et ses quatre garçons ont été abattus à quelques kilomètres de la ville de Sebba, vers la frontière nigérienne. C’est une équipe des forces de défense et de sécurité qui est allée récupérer les corps sans vie, ce jeudi 13 février 2020.
Les habitants qui vivaient dans la peur depuis leurs enlèvements sont plongés dans le désarroi et la consternation.

Source locale

Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 13 février à 18:53, par caca En réponse à : Province du Yagha : Le pasteur et ses enfants enlevés mardi 11 février, ont été retrouvés morts

    Mes condoléances à la famille du défunt et à la communauté chrétienne. Ces martyrs de la foi chrétienne deviennent de plus en plus nombreux. Que Dieu vous accueillent dans sa gloire !

    Répondre à ce message

  • Le 13 février à 18:55, par Catho En réponse à : Province du Yagha : Le pasteur et ses enfants enlevés mardi 11 février, ont été retrouvés morts

    Ils ont été jugés dignes d’être associés au Sacrifice suprême du Christ. Que son Saint Nom soit loué ! Courage à tous les chrétiens qui vivent dans ces zones difficiles.

    Répondre à ce message

  • Le 13 février à 19:01, par Mogo En réponse à : Province du Yagha : Le pasteur et ses enfants enlevés mardi 11 février, ont été retrouvés morts

    Ces pourritures de terroristes vont finir en enfer. Quel dégoût et quel mépris pour ces bandits. Courage aux populations endeuillées et aux FDS. Pas de pitié pour ces criminels

    Répondre à ce message

  • Le 13 février à 19:09, par Mike En réponse à : Province du Yagha : Le pasteur et ses enfants enlevés mardi 11 février, ont été retrouvés morts

    Apocalypse 6
    9Quand il ouvrit le cinquième sceau, je vis sous l’autel les âmes de ceux qui avaient été immolés à cause de la parole de Dieu et à cause du témoignage qu’ils avaient rendu. 10Ils crièrent d’une voix forte, en disant : Jusques à quand, Maître saint et véritable, tardes-tu à juger, et à tirer vengeance de notre sang sur les habitants de la terre ? 11Une robe blanche fut donnée à chacun d’eux ; et il leur fut dit de se tenir en repos quelque temps encore, jusqu’à ce que fût complet le nombre de leurs compagnons de service et de leurs frères qui devaient être mis à mort comme eux.

    Répondre à ce message

  • Le 13 février à 19:17, par Alexis En réponse à : Province du Yagha : Le pasteur et ses enfants enlevés mardi 11 février, ont été retrouvés morts

    Puisse Dieu accueillir ses serviteurs et apporter la conversion de ceux qui se égarent

    Répondre à ce message

  • Le 13 février à 20:40, par Yirmegna En réponse à : Province du Yagha : Le pasteur et ses enfants enlevés mardi 11 février, ont été retrouvés morts

    Quelle Horreur ! Que la terre vous soit légère ! Malheur à ces Drogues car il leur fallait ne pas naître.

    Répondre à ce message

  • Le 13 février à 21:52, par RV En réponse à : Province du Yagha : Le pasteur et ses enfants enlevés mardi 11 février, ont été retrouvés morts

    Quelle folie ! C’est incroyable ! Paix à leur âmes. Paix pour le Burkina Faso. UDP

    Répondre à ce message

  • Le 13 février à 21:55, par Dedegueba SANON En réponse à : Province du Yagha : Le pasteur et ses enfants enlevés mardi 11 février, ont été retrouvés morts

    Nous avons atteint l’abîme de l’horreur. Crime inqualifiable. Le message ne peut plus être que d’effrayer les populations, il s’agit de les pousser à la révolte. Parce que ces voyous ont oublié que tout est question d’équilibre, car lorsque le bouchon est poussé trop loin, la peur n’a plus sa raison d’être on aboutit à l’inverse de l’effet recherché. La violence appelle la violence. Et j’espère que personne n’acceptera plus se faire massacrer ainsi, nous devons tous vendre chèrement notre peau. Car ces gens là sont fous, si vous les croisez, ce sont eux ou vous.
    Que peut-on faire de ceux qui ont commis un tel crime, si on leur met la main dessus ? Devrons nous les juger pour ne pas heurter les "crieurs" des droits de l’homme ?
    Ma compassion et mes condoléances aux familles des victimes. Que Dieu nous aide .

    Répondre à ce message

  • Le 13 février à 22:12, par Sidpawetta En réponse à : Province du Yagha : Le pasteur et ses enfants enlevés mardi 11 février, ont été retrouvés morts

    C’est horrible, paix à leur âme. Je pense qu’il y a des informations qu’il ne faut pas diffuser. Elles affectent le moral. Cependant je me pose cette question. Qui est derrière la page Facebook de Faso Times qui a la primeur des informations au front qu’il diffuse sans discernement et en toute impunité. Ce Monsieur est rôdé dans le mensonge. Que dieu nous protège

    Répondre à ce message

    • Le 13 février à 23:22, par kenfo En réponse à : Province du Yagha : Le pasteur et ses enfants enlevés mardi 11 février, ont été retrouvés morts

      Hier soir, nous étions à l’église et nous avons prié pour cette famille, pour le pasteur et sa famille. Et Dieu a réfusé d’exaucer nos prières et nos supplications. Dieu n’a pas répondu à nos prières : Pourquoi ?. Pourquoi permet-il que le sang innocent se verse ? Oui, il faut certes continuer de prier, pour garder la foi. Mais il faut aussi faire la Politique des Miradors. Non. Les terroristes sont allés trop loin pour que nous négations avec eux.
      La politiques des Miradors, c’est construire des Miradors de surveillance du territoire tout au long de la frontière, pour etre capable de voir et de distinguer les ennemis, 30 km à la ronde, et agir conséquemment. Maintenant que le terrorisme s’est installé chez nous, plus de plaisanterie.
      Je m’enrôle et je m’enrôle pour les volontaires pour la sécurité.
      Kenfo

      Répondre à ce message

      • Le 14 février à 09:07, par Le Financier En réponse à : Province du Yagha : Le pasteur et ses enfants enlevés mardi 11 février, ont été retrouvés morts

        Mon cher Kenfo, continuons à prier, Dieu n’est pas sourd, il voit la souffrance de son peuple. Il fait toute chose bonne en son temps. Continuons à prier pour notre pays, pour nos FDS et pour nous même. Longue est la nuit, le jour finira par paraître. J’ai cette lueur d’espoir.
        Toutefois, je ne crois qu’il ne faut pas à chaque fois attendre qu’ils attaquent avant de réagir. Car dans la situation actuelle, il ne s’agit plus de donner la joue gauche lorsque l’on gifle la joue droite. Il y a beaucoup d’hommes de Dieu qui reçoivent des menaces, souvent de personnes dont ils connaissent l’identité mais qui se disent que Dieu mènera le combat, ou qui choisissent de mourir en martyr pour sauver leur famille ou leurs fidèles. Je salue leur courage, mais il faut que cette omerta s’arrête. Que les langues se délient et que l’État trouve les moyens nécessaires pour protéger et garantir la sécurité de toutes ces personnes qui décident de collaborer. Dans ces localités on sait qui est qui mais personne ne veut parler et à juste raison

        Répondre à ce message

    • Le 26 février à 23:43, par pierre felmosse garoua cameroun En réponse à : Province du Yagha : Le pasteur et ses enfants enlevés mardi 11 février, ont été retrouvés morts

      Jesus avait déjà dit que :<l’heure viendra où quiconque vous fera mourir et croira rendre un culté à Dieu..et il a ajouté : celui qui perseverera jusqu’à la fin sera sauvé...que le Seigneur vous recoit favorablement auprès de lui..à nous revoir au ciel

      Répondre à ce message

  • Le 13 février à 22:40, par Docteur En réponse à : Province du Yagha : Le pasteur et ses enfants enlevés mardi 11 février, ont été retrouvés morts

    Paix a leur ame , Que Dieu benissse le Burkina Faso

    Répondre à ce message

  • Le 14 février à 06:15, par Un citoyen En réponse à : Province du Yagha : Le pasteur et ses enfants enlevés mardi 11 février, ont été retrouvés morts

    Y’a des moments où j’ai honte d’être Burkinabé au vu de l’absence d’action concrète du gouvernement. Si la lutte d’octobre 2014 c’est pour après vivre dans la torpeurs et désarroi total alors demandons publiquement pardon comme l’a recommandé les sages car il faut le reconnaître la vie du burkinabé semble ne plus avoir une quelconque importance au Burkina au vu de la recrudescence des attaques, la nature des victimes et la léthargie de ceux qui sont sensé nous protégés. Y’a pas de Dieu veille sur nous ou Dieu nous sauvent qui compte, je ne penses pas que ce soit des anges qui sont venus nous aidé en Octobre donc n’attendons rien du ciel et de ses habitants, le problème est humains

    Répondre à ce message

  • Le 14 février à 07:02, par le nomade En réponse à : Province du Yagha : Le pasteur et ses enfants enlevés mardi 11 février, ont été retrouvés morts

    C’est vraiment terrible, c’est inqualifiable ! Mais au delà de l’horeur, la douleur, il faut se poser la question comment se fait il que des gens soient enlevés dans Sebba pendant le couvre feu, alors qu’il y a une base des FDS dans la même ville ! il y a quand même un problème et les FDS doivent revoir leur stratégie ! Vivement que les programme des volontaires soit mis en marche pour permettre aux populations de se défendre. SI ces crminels peuvent venir enlever des gens et les assassiner c’est parceque en face personne n’est armé. Toutes nos condoléances à la famille, aux proches et tous les fidèles croyants !

    Répondre à ce message

  • Le 14 février à 07:46, par Moktar En réponse à : Province du Yagha : Le pasteur et ses enfants enlevés mardi 11 février, ont été retrouvés morts

    Que leurs âmes reposent en paix. Je suis d’autant plus touché que je connaissais bien les victimes adultes de cette ignoble attaque. La différence de religion n’a jamais été un quelconque obstacle à nos relations.
    Moi je réitère mes appels à ceux qui nous gouvernent de mettre en œuvre un processus de dialogue concertation qui mobilise tous les notables et personnes ressources de toutes les communautés dans les régions et provinces touchées par le terrorisme. Il faut le faire sincèrement, sans hypocrisie et sans calculs politique, en associant toutes les ethnies et toutes les religions, à égalité. Permettre à tous de s’exprimer et de s’engager dans cette lutte pour notre survie.
    Nous sommes tous comptables de ce qui nous arrive aujourd’hui de part nos comportements sans vertue, de pillage et d’abus en tout genre. Ce qui a favorisé l’ignorance, la pauvreté, l’exclusion... qui sont un terreau fertilité pour le terrorisme. Avant le terrorisme, le Yagha était la dernière province du Burkina en tout. Je dis bien en tout. Aujourd’hui c’est devenu encore pire. Ces victimes ont été pris chez eux en plein couvre feu...! Dans un chef lieu de province.
    Réveillons nous et réfléchissons ! Bon sang !

    Répondre à ce message

  • Le 14 février à 08:13, par wendlassida En réponse à : Province du Yagha : Le pasteur et ses enfants enlevés mardi 11 février, ont été retrouvés morts

    QUEL EST CE DIEU QUI AUTORISE DE TUER ? NOUS AVONS A FAIRE A DES TERRORISTES ET NON DES djihadistes.
    L’HEURE A SONNE ET TOUS LES FIDÈLES ANIMISTES, MUSULMANS ET CHRÉTIENS DOIVENT S’UNIR POUR VAINCRE LE DIABLE QUI VIT PARMI NOUS

    Répondre à ce message

  • Le 14 février à 08:38, par Le Financier En réponse à : Province du Yagha : Le pasteur et ses enfants enlevés mardi 11 février, ont été retrouvés morts

    Qu’elles sont au juste les revendications de ces assassins ? On tue des femmes innocentes au bord d’un puit, on tue quatre garçons et leur père pasteur, on tue des agents d’une société minière, on tue des FDS et j’en passe. Qui sont-ils, que veulent-ils et où se nichent-ils.
    Ce ne sont pas des extra terrestres, ils ne viennent pas du néant pour commettre leur forfait. Ce ne sont pas des étrangers. Pourquoi ce silence, pourquoi cette omerta. Ces imbéciles ont des femmes et des enfants, des parents, des complices. Utilisons tous les méthodes formelles et même informelles pour les faire parler quitte à essuyer les critiques de ces défenseurs de droits de l’homme. Il faut que s’arrête de verser le sang des innocents et que disparaissent ces maudits qui ne sont pas dignes d’être traités comme des humains et moins comme un animal, car l’animal le plus féroce ne tue pas bêtement. Que Dieu nous protège et veille sur notre pays

    Répondre à ce message

  • Le 14 février à 09:49, par sidbénéré En réponse à : Province du Yagha : Le pasteur et ses enfants enlevés mardi 11 février, ont été retrouvés morts

    Paix à l’âme du pasteur et de ses enfants.Gouverné c’est prévoir dit-on.Si on prévoit l’inconnu on tombe dans le méconnu.J’ai dit à plusieurs reprise au MPP de se mettre au sérieux pour gouverner.Il faut un gouvernement offensif. Il faut fondre la police dans la Gendarmerie plutôt que de les envoyer dans les ambassades.N’en déplaise aux ennemis de la Nation.

    Répondre à ce message

  • Le 14 février à 10:06, par wendguudi@gmail.com En réponse à : Province du Yagha : Le pasteur et ses enfants enlevés mardi 11 février, ont été retrouvés morts

    Qu’ils puissent reposer en paix. C’est Dieu qui va leur venger et ça ne va pas tarder, je l’espère.

    Répondre à ce message

  • Le 14 février à 14:39, par Salomon Justin Yameogo En réponse à : Province du Yagha : Le pasteur et ses enfants enlevés mardi 11 février, ont été retrouvés morts

    Prier ?!... C’est bien mais que faire quand Dieu-Lui-même est hors réseau ??? Ou qui sait, s’il poursuit ses vacances en Chine !!!!?... Moi, je veux me battre, mais pas à la manière des écoles-à-la-con : je veux avoir les coudées franches, pour porter la terreur chez les terroristes ; leur montrer que l’on peut être honnête, humaniste, aimer La Vie mais savoir provoquer la douleur de façon innommable, faire périr son semblable !... Parce que Ces gens ne respectent que La Terreur ; il faut la leur en donner plein la gueule ! Je veux m’enrôler, mais pas pour suivre des règles-à-la-con qui me mettraient en position de martyr-à-devenir (hero-to-be).

    Répondre à ce message

  • Le 14 février à 15:37, par Kamite En réponse à : Province du Yagha : Le pasteur et ses enfants enlevés mardi 11 février, ont été retrouvés morts

    Salomon Justin Yameogo. Dieu a toujours été hors réseau. Vu l’état du monde alors que la moitié de l’humanité l’adore, je me pose des questions sur sa supposée puissance, bonté et miséricorde. Comment expliquer que des gens qui se réunissent pour l’honorer dans des mosquées et églises (qui sont ses maisons), sont sauvagement tués sans qu’il ne réagisse ? Quand vous avez un étranger chez vous vous ne laissez personne l’agresser. Je comprends pourquoi de plus en plus de gens perdent la foi. Je me demande si c’est pas l’homme qui a créé Dieu à son image et non le contraire. Il faut qu’on s’organise, qu’on compte sur nous mêmes, qu’on se lève comme un seul homme pour défendre notre pays et non pas gaspiller nos forces et notre temps dans les prières et autres jeûnes qui ont montré leur inefficacité jusque là. Sinon nous allons tous finir ici. Paix aux âmes de toutes les victimes de la barbarie humaine sous le regard indifférent de "Dieu’.

    Répondre à ce message

  • Le 14 février à 16:29, par Sayouba Jean Ernest Congo En réponse à : Province du Yagha : Le pasteur et ses enfants enlevés mardi 11 février, ont été retrouvés morts

    Toutes nos condoléances les à la famille des defunts et à la famille chrétienne

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Lutte anti-terrorisme au Burkina : Plus de 20 terroristes neutralisés, de l’armement récupéré
Terrorisme : la force Barkhane met la pression sur les groupes armés terroristes dans le Liptako
Massiba ou le mal du peuple : le film documentaire qui met en lumière les zones victimes d’attaques terroristes au Burkina
Province de la Tapoa : Des hommes armés incendient plusieurs infrastructures publiques
Lutte anti-terroriste au Burkina : Une base terroriste demantelée à Togomayel dans le Soum
Insécurité au Burkina : Deux morts dans l’explosion d’une mine artisanale à Titao
Burkina : 4 militaires tués et 3 blessés sur l’axe Gaskindé-Djibo
Situation sécuritaire et humanitaire : Le Burkina doit « repenser ses réponses » recommande Afrikajom Center
Lutte contre le terrorisme : La Force conjointe G5 Sahel découvre « un important plot logistique » dans le Gourma malien
Bilan des opérations de sécurisation : Une base terroriste démantelée
Insertion sociale des ex-terroristes : Un plaidoyer auprès du président du Faso pour la création d’un centre d’accueil
Axe Bobo-Dioulasso-Banfora : Une attaque armée repoussée par les éléments de la police nationale
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés