Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «L’art de plaire consiste simplement en deux choses : ne point parler dе sοi аux аutrеs еt lеur раrlеr tοujοurs d’еux-mêmеs.» Edmond et Jules de Goncourt

Appuis budgétaires de l’Union européenne au Burkina : Une communication pour rendre visibles les résultats

Accueil > Actualités > Diplomatie - Coopération • LEFASO.NET • jeudi 23 janvier 2020 à 14h00min
Appuis budgétaires de l’Union européenne au Burkina : Une communication pour rendre visibles les résultats

La Délégation de l’Union européenne au Burkina Faso veut rendre visibles les résultats engrangés par son soutien aux politiques publiques du Burkina Faso à travers ses appuis budgétaires. Et cela passe par une vaste campagne de communication, qui a débuté ce jeudi 23 janvier 2020 au CSPS de Pissy, secteur 18 dans l’arrondissement 3 de Ouagadougou. C’était en présence du secrétaire général du ministère en charge des Finances, du secrétaire général du ministère de la Santé et de l’Ambassadeur, chef de la Délégation de l’Union Européenne au Burkina Faso, Wolfram Vetter.

L’appui budgétaire est la modalité d’intervention préférée de l’Union européenne et aussi celle privilégiée par le gouvernement burkinabè pour la mise en œuvre des actions de développement. C’est un instrument qui permet d’accompagner efficacement la mise en œuvre du PNDES et des politiques publiques principalement dans les domaines de la santé, de la sécurité alimentaire, de l’eau et de l’assainissement, de la bonne gouvernance et vient aussi en appui à la résilience des populations dans les zones du Programme d’urgence pour le Sahel. Il permet de contribuer directement aux priorités nationales par des transferts financiers de l’Union européenne vers le compte du Trésor public burkinabè.

Et le moins que l’on puisse dire, c’est que ces appuis budgétaires de l’Union Européenne ont permis d’engranger des résultats concrets au profit des populations. Ainsi, au nombre des résultats obtenus en 2018, on peut relever dans le domaine de la santé, la mise en œuvre de la gratuité des soins au profit des femmes enceintes et des enfants de moins de 5 ans. Cette gratuité a permis de prendre en charge 11 millions d’enfants de moins de 5 ans dans les formations sanitaires. 740 000 accouchements assistés ont pu se faire dont 25 000 par césarienne, 48 000 cartons d’aliments thérapeutiques ont été distribués à 60 000 enfants et 120 000 autres enfants malnutris aigus sévères ont pu être pris en charge.

A cela, on peut ajouter la construction de 13 nouveaux centres de santé dans les régions du Nord et du Sahel, la construction des palais de justice de Ouaga 2, de Pô et Boulsa, la forte hausse de la production céréalière, la délivrance de 160 000 jugements supplétifs à des enfants de 5 à 16 ans. 440 000 personnes supplémentaires ont également eu accès à l’eau potable. Pour ce qui est de l’année 2019, l’UE a décaissé 59,47 milliards de F CFA au titre des appuis budgétaires en soutien aux politiques publiques du Burkina Faso.

Et c’est pour présenter ces résultats, mais surtout mieux faire connaitre les appuis budgétaires de l’Union européenne, que cette campagne de communication qui a débuté au CSPS de Pissy, secteur 18 dans l’arrondissement 3 de Ouagadougou, a été initiée. « Souvent c’est difficile d’expliquer aux gens ce qui se passe avec cet argent, pas nécessairement très visible. Nous avons donc avec le gouvernement fait un effort pour visualiser cette importante aide. Cet appui budgétaire est basé sur la confiance dans la gestion des fonds publics. C’est aussi basé sur un dialogue politique, sur les réformes prévues par le gouvernement qu’on veut encourager avec notre assistance. Aujourd’hui vous avez un bon exemple de ce qui se passe avec une partie de notre aide financière. Il y a quand même des chiffres impressionnants », a indiqué Wolfram Vetter, ambassadeur, Chef de la Délégation de l’Union européenne au Burkina Faso.

Wolfram Vetter, ambassadeur, chef de la Délégation de l’Union européenne au Burkina Faso

Seglaro Abel Somé, secrétaire général du ministère de l’Economie, des finances et du développement représentant le ministre, n’a pas manqué de saluer les appuis budgétaires de l’Union européenne, qui s’alignent sur les priorités du budget de l’Etat. « Nous apprécions au plus haut point cette contribution, cela d’autant qu’elle utilise une modalité que le gouvernement encourage, l’appui budgétaire. Vous savez qu’on a beau recevoir beaucoup d’interventions, mais lorsque nous ne sommes pas coordonnés, les impacts sont moins visibles. C’est pour cela que nous sommes particulièrement satisfaits des interventions de l’Union européenne. C’est un de nos plus gros partenaires au niveau général, c’est même le premier au niveau de l’appui budgétaire », a-t-il relevé.

Pour cette campagne de communication, des panneaux d’affichages ont été confectionnés expliquant ce qu’est l’appui budgétaire et les domaines d’intervention des appuis budgétaires de l’Union européenne au Burkina Faso, ainsi que les résultats atteints dans chaque secteur d’intervention.

Justine Bonkoungou
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Situation sécuritaire en Afrique : Les propositions du Réseau libéral africain
Pourquoi des policiers en ambassade ? : Alpha BARRY s’explique
Situation sécuritaire : Les libéraux d’Afrique solidaires du peuple burkinabè
Programme alimentaire mondial (PAM) : La Russie offre des vivres et de l’huile pour assister 45 000 personnes déplacées
Réseau Libéral Africain : Me Gilbert Noël Ouédraogo du Burkina nouveau président
Affaires étrangères : Les agents s’insurgent contre la mise à disposition du Ministère de 30 policiers
Situation en Libye et au Sahel : Roch Kaboré appelle l’Union africaine à plus d’action
Bobo-Dioulasso : Le Projet ProCIV dote le Centre agricole polyvalent de Matourkou, d’une unité de transformation agro-alimentaire
Hydrocarbures et environnement : Des ministres de la CEDEAO réunis à Ouagadougou pour plus d’harmonisation
Coopération : « Les Africains doivent résoudre leurs propres problèmes », Habib El Malki, président de la Chambre des représentants du Maroc
Transports dans les pays enclavés : Des experts de l’Afrique de l’Ouest et du Centre peaufinent leurs textes à Ouagadougou
Promotion de l’entrepreneuriat des jeunes : Les Emirats arabes unis accordent un prêt de 6 milliards au Burkina
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés