Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Le succès est d’obtenir ce que vous voulez. Le bonheur est de vouloir ce que vous obtenez» Dale Carnegie

Attentat contre le député-maire de Djibo : L’ambassade de France au Burkina « condamne avec la plus grande fermeté »

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Attaques terroristes • Communiqué • lundi 4 novembre 2019 à 11h25min
Attentat contre le député-maire de Djibo : L’ambassade de France au Burkina « condamne avec la plus grande fermeté »

L’ambassade de France condamne avec la plus grande fermeté l’attentat qui a coûté la vie, dimanche 3 novembre, au député-maire de Djibo, M. Oumarou Dicko, et à ses trois compagnons de route. C’est avec une profonde tristesse que nous avons appris cette tragique nouvelle.

L’ambassade de France transmet ses plus sincères condoléances aux familles des victimes, aux habitants de Djibo, à l’ensemble des maires du Burkina Faso, aux députés de l’Assemblée nationale burkinabè et à la nation tout entière, durement frappée par le lâche assassinat d’un de ses représentants.

Elu local depuis deux décennies, élu national en tant que député du Soum, M. Oumarou Dicko était une figure du développement local de sa région. Personne soucieuse de la jeunesse de sa ville, Djibo, il incarnait également la mobilisation civique dans la pure tradition de la solidarité burkinabè, en accueillant un grand nombre de personnes déplacées internes.

La France demeure pleinement aux côtés du peuple et des autorités burkinabè dans leur combat contre l’obscurantisme


DERNIER ENTRETIEN DE OUMAROU DICKO A RELIRE : Situation à Djibo : « Un grand renfort de militaires est arrivé », rassure le maire


Vos commentaires

  • Le 4 novembre à 13:30, par Boris En réponse à : Attentat contre le député-maire de Djibo : L’ambassade de France au Burkina « condamne avec la plus grande fermeté »

    M.l’Ambassadeur, Merci pour la compassion. Mais vous savez, je suis très déçu de l’attitude de votre Pays au sahel. Vous nous empêchez (nos pays) d’aller voir ailleurs, vous voulez que le sahel soit votre girond, Or vous ne faites rien pour nous aider. Avec plus de 4500 hommes et la quantité de matérielle et équipements, quels sont les résultats de la présence de l’armée français ????? Ce qui est sûr, on ne voit RIEN, absolument rien, comme resultat. c’est a croire que La FRANCE complote avec ces terroristes. Si Elle ne peut pas nous aider qu’elle nous laisse la liberté d’aller vers qui on veut ????? C’est tout ce que l’on demande.

    Répondre à ce message

    • Le 4 novembre à 16:09, par Juste En réponse à : Attentat contre le député-maire de Djibo : L’ambassade de France au Burkina « condamne avec la plus grande fermeté »

      La France n’a jamais mis une corde au cou de quelqu’un pour la suivre ; ce sont vos dirigeants qui ne savent pas faire le bon choix ou par peur ou par cupidité. SANKARA avait bien défini le schéma de coopération avec ces pays dits développés mais on l’a assassiné pour des intérêts égoïstes et de plus, avec l’aval ou la caution de ceux qui nous dirigent aujourd’hui parce que SANKARA les empêchaient tous de manger. Nous serons émancipés si nous le voulons mais ne comptez pas sur la France pour prioriser nos intérêts au détriment des siens, c’est pas plus compliqué que ça. Les dirigeants français sont votés par les français pour travailler pour les intérêts français et ils sont bien conscients de la responsabilité qu’ils doivent assumer pour cela. Si les vôtres n’ont pas conscience de leur responsabilité, c’est tant pis pour vous.

      Répondre à ce message

    • Le 4 novembre à 17:32, par Jean Paul En réponse à : Attentat contre le député-maire de Djibo : L’ambassade de France au Burkina « condamne avec la plus grande fermeté »

      La France a-t-elle mis un pistolet sous la tempe de Rock afin que ce dernier accepte la présence des soldats français au Burkina ?
      Ou bien les soldats français ont-ils été clandestinement parachutés au Burkina ?
      Arrêtez de vous en prendre toujours à la France. Le Burkina est un pays souverain et cette souveraineté doit être défendue par celui que le peuple a élu. Si Rock est incapable de défendre le pays, est incapable de signer des accords militaires avec la France pour nous aider à défendre le pays, à qui la faute ? Pas certainement à la France.

      Répondre à ce message

  • Le 4 novembre à 23:08, par Boris En réponse à : Attentat contre le député-maire de Djibo : L’ambassade de France au Burkina « condamne avec la plus grande fermeté »

    @ juste et Jean Paul, vous êtes encore naïfs comme moi je l’étais, il ya quelques mois. qui a fais tuer Sankara ? croyez vous que nos dirigeants ont vraiment le choix ? n’avez-vous pas suivi la réaction du chef d’état major français après Sotchi par rapport a la demande du président burkinabé pour une coopération militaire renforcée avec la Russie ? n’avez vous pas suivi le cas de la Centrafrique ? les français nous tiennent (ou du moins tiennent nos dirigeants) par les c...lles. celui qui veut s’émanciper, on lui créé des problèmes (comme le cas du tchadien) pour se faire indispensable. analyser et vous verrez.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Burkina : L’armée déclare ennemi tout aéronef non identifié survolant ses bases et zones d’opération
Burkina : 32 terroristes neutralisés et un soldat tombé au cours d’intenses combats dans les régions du Centre-Nord et du Nord
Burkina : Des assaillants mis en déroute dans le Bam
Attaques terroristes au Burkina Faso : « C’est une contre-insurrection qu’on nous impose », dixit Massourou Guiro du Mouvement plus rien ne sera comme avant
Insécurité au Burkina : « Nous irons chercher ces fauteurs de troubles où ils sont, même s’ils sont dans un trou », rassure le ministre de la sécurité, Ousséni Compaoré
Burkina : Une riposte de l’armée a permis de neutraliser trois assaillants dans la région de l’Est
Loroum : une attaque repoussée au commissariat de Titao
Attaque de Boungou : Déclaration de l’alliance des partis et formations politiques de la majorité présidentielle
Sécurité : Le gouverneur de la région de la Boucle du Mouhoun restreint la circulation des engins dans les provinces du Sourou et de la Kossi
Recrutement de volontaires pour la défense de la patrie : « Une initiative périlleuse », selon Le Faso Autrement
Attaques terroristes au Burkina : L’Union européenne demeure plus que jamais engagée auprès des autorités et du peuple Burkinabè
Attaque de Boungou : L’UPC invite le gouvernement à prendre les mesures nécessaires pour la protection des personnes et des biens
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés