Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Avec de la persévérance et de l’endurance, nous pouvons obtenir tout ce que nous voulons.» Mike Tyson

Situation à Djibo : « Un grand renfort de militaires est arrivé », rassure le maire

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET | Par Tiga Cheick Sawadogo • lundi 16 septembre 2019 à 21h35min
Situation à Djibo : « Un grand renfort de militaires est arrivé », rassure le maire

Les rumeurs les plus folles ont circulé depuis vendredi 13 septembre 2019 sur la ville de Djibo, chef-lieu de la province du Soum, région du Sahel. La police ayant plié bagages, les raisons de ce départ ont donné lieu à toutes les conjectures. Le député-maire de la commune, Oumarou Dicko, rassure. Dès le départ de ces forces paramilitaires, les forces de défense sont arrivées en nombre important, rassurant la population qui vaque désormais à ses occupations. Mais l’édile de la ville, avec qui nous avons eu un entretien par correspondance, invite l’Etat à sévir contre les « indisciplinés ». Entretien exclusif !

Lefaso.net : Depuis vendredi ,des informations font état de ce que le commissariat central de police de Djibo s’est vidé de son personnel ; avez-vous été informé des raisons de ce départ ?

C’est effectif. Depuis vendredi, la police a quitté la ville de Djibo. C’est une surprise pour moi parce que nous n’avons pas été informés. J’ai appris la nouvelle comme tout le monde que la police est en train de partir. Vraiment, il n’y a pas eu de communiqué des autorités, ni de message, mais la population est résiliente, elle vaque à ses occupations comme si de rien n’était.

Elle vit comme d’habitude. Ils sont partis en deux vagues. Il y en a qui sont partis le vendredi, les autres le jour suivant. Leur départ a provoqué la psychose, mais elle est surtout due à la fausse rumeur qu’ils ont fait circuler. Ils ont tué un innocent fou et ils ont fait croire que c’est un grand terroriste qu’ils ont tué dans la ville de Djibo, alors que l’intéressé n’avait pour arme que ses pieds pour fuir.

Lefaso.net : Il nous revient que du renfort est arrivé pour occuper le vide laissé...

Nous remercions le gouvernement parce qu’immédiatement, un grand renfort est arrivé à Djibo. Un nombre très important de militaires est arrivé ici. Ils sont arrivés avec tout le matériel, ce qui fait que la population est rassurée. Nous ne pouvons que dire merci au gouvernement d’avoir réagi rapidement parce que désormais, la population est calme, rassurée et elle vaque à ses occupations depuis l’arrivée des troupes.

Lefaso.net : Un message à lancer à l’endroit de vos administrés ?

Nous demandons à la population de Djibo de rester tranquille et de continuer à vivre normalement. Qu’elle sache que l’armée est là pour assurer sa sécurité et ses biens sur l’ensemble du territoire de la commune en particulier et de la province en général. Il n’y a pas lieu de s’en faire par rapport au départ de la police que nous regrettons parce que c’est une institution de l’Etat. Mais en réalité, ces policiers-là étaient à la base de plusieurs problèmes dans la ville. Il y a même eu des cas de viol, nous regrettons tout cela.

Lefaso.net : Un message à l’endroit des autorités ?

Aux autorités, nous disons également de continuer à sécuriser la province du Soum, surtout dans sa partie nord (Baraboulé, Diguel, Nassoumbou, Koutougou) où il n’y a pratiquement aucune présence de l’Etat. Ce qui fait que toute la population de ces communes est venue dans le chef-lieu de la province, Djibo. Aujourd’hui à Djibo, nous avons plus de 100 000 déplacés.[ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

Tiga Cheick Sawadogo
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 16 septembre à 20:27, par sidbala En réponse à : Situation à Djibo : « Un grand renfort de militaires est arrivé », rassure le maire

    J’espère bien que le pouvoir leur a suffisamment donné les moyens nécessaires pour faire face ?.

    Répondre à ce message

  • Le 16 septembre à 20:27, par Yako En réponse à : Situation à Djibo : « Un grand renfort de militaires est arrivé », rassure le maire

    Mr le maire solidarité et compassion.100.000 déplacés à Djibo j’imagine les énormes difficultés auxquelles la communauté est confrontée.Mr le maire la rentrée scolaire c’est pour bientôt vous allez faire comment avec les gosses ? Terrorisme ou état défaillant ? le départ des flics résume bien dans quelle situation le pays se trouve.

    Répondre à ce message

  • Le 16 septembre à 20:29, par A qui la faute ? En réponse à : Situation à Djibo : « Un grand renfort de militaires est arrivé », rassure le maire

    Vraiment décevant qu’on en arrive à cette situation où les chaînes de commandement sont coupées en pleine situation de guerre. Tantôt c’est la police qui fuit tantôt c’est l’armée. Quel message nous envoyons à la terre entière ? L’appellation "Burkinabé " est trop lourde à porter pour cette génération. On peut avoir des replis stratégiques mais regarder ces visages désespérés et les abandonner pour aller toucher un salaire ? Si c’est vraiment le manque de moyens aussi quelqu’un doit répondre dans la chaîne.
    Aussi le maire me paraît naïf ou trop politicien avec "Tout va bien, les gens vivent comme avant". Mais les villages désertés font bien parti du Burkina, ceci après que le président a eu des propos très rassurants.
    Il a fallu cette crise pour comprendre que dans ce pays il n’y a pas de corrélation entre le salaire et le mérite, aussi bien pour les travailleurs que les dirigeants

    Répondre à ce message

  • Le 17 septembre à 04:53, par Hadja Zalissa Ouedraogo En réponse à : Situation à Djibo : « Un grand renfort de militaires est arrivé », rassure le maire

    Je voudrais à travers cette intervention m’adresser aux policiers qui ont fui. Si ce que le maire dit est vrai, alors il faut que les autorités prennent leurs responsabilités. Aucune FDS ne devrait déserter son poste de combat en ce temps de guerre pour laisser des failles dans le dispositif sécuritaire que l’ennemi va exploiter pour massacrer des populations civiles laissées sans défense. Quelle que soit la composante FDS qui le fait, elle devrait répondre de ses actes devant une cour martiale car ceci est un crime et les auteurs devraient être sévèrement sanctionnés et sans état d’âme. Moi je pense que certains policiers agissent comme des enfants gâtés. Quels équipements vous réclamez ? Soyez clair pour que le citoyen lamda puisse aussi comprenne. Je ne pense pas que même dans l’armée tous les militaires ont des bazookas, des missiles, des chars etc. Votre syndicat UNAPOL ne vous aide pas du tout, surtout pour un acte aussi grave en temps de guerre qu’il soutien. Comment peut-on encourager des hommes de tenue qui ont prêté serment de sécuriser la population d’abandonner cette même population sous prétexte qu’ils n’ont pas d’armes alors que nous les voyons circuler dans la ville tous les jours avec des kalaches et des pistolets dans leurs ceintures ?
    Aux policiers qui ont déserté Djibo, j’ai juste ces quelques questions :
    -  Vous venez vous refugier à Ouaga parce que vous croyez que ce sont les populations civiles laissées derrière à Djibo qui vont vous protéger et arrêter l’ennemi en cas d’attaque ? Car l’ennemi s’il arrive à prendre Djibo viendra aussi après à Ouaga où vous êtes venus vous terrer comme des rats ;
    -  Vous croyez que vous serez en sécurité à Ouaga ? vous ne savez pas que ce sont des collègues plus courageux que vous et qui eux, n’abandonnent pas leur service pour fuir qui protègent la ville ?
    -  Vous venez vous refugier dans les pagnes de vos femmes pendant que vos collègues se battent vaillamment sur le terrain en pensant que ce sont elles qui vont vous protéger si l’ennemi arrive jusqu’à Ouaga ? Quelle honte !!!
    Pensez à ces quelques questions posées et vous aurez le courage comme vos autres collègues de rester dans votre commissariat et protéger les populations de Djibo. Des FDS se sont battues avec courage et détermination sans char, canons et missiles et bazookas etc... En plus, vu déjà que vous n’avez pas le courage de vos autres collègues qui défendent vaillamment ce pays, vous risquez de fuir au moindre coup de feu et abandonner tout ce matériel que vous avez réclamé à cor et à cri aux mains de l’ennemi. Quand on est poltron, on ne fait pas le métier des armes. Dans l’épopée Mandingue, l’hymne du Wassoulou dit et je cite :
    « Si tu ne peux défendre les pauvres et les faibles, si tu ne peux protéger la veuve et l’orphelin, si tu ne peux tuer pour défendre ton pays, alors donne ton sabre de guerre aux femmes qui t’indiqueront le chemin de l’honneur ».
    Méditez bien à cette citation car ce sont nous vos femmes et vos filles qui risquent de monter au front pour défendre des couards comme vous. Si ce que le maire dit est vrai, si les autorités ne prennent pas leurs responsabilités vis-à-vis de ces fuyards menteurs et violeurs, nous nous allons prendre les nôtres.

    Répondre à ce message

  • Le 17 septembre à 08:01, par le Nomade En réponse à : Situation à Djibo : « Un grand renfort de militaires est arrivé », rassure le maire

    Des policiers qui tuent un fou innocent, des policiers impliques dans un cas de viol et ces memes policiers font courir de fausses rumeurs et fuient la ville. abandonnant les populations a leur sort. Les coupables de ces crimes doivent etre poursuivis. L’Etat d’urgence et la lutte cotre le terrorisme ne doivent pas etre un visa pour tuer ou violer c’est inadmissible !

    Répondre à ce message

  • Le 17 septembre à 09:04, par Kôrô Yamyélé En réponse à : Situation à Djibo : « Un grand renfort de militaires est arrivé », rassure le maire

    - Mr Le maire, à votre place je ne serai pas si fier de voir ma ville envahie par des soldats ! Que faites-vous en tant qu’autorités locales pour faire reculer le terrorisme en dehors de parler et de bavarder dans l’hémicycle et dans des conférences et face aux micros ? Que font les leaders religieux si prolixes là-bas ? Que font les populations elles-mêmes en dehors d’avoir la frousse au même titre que les poulottes ? Personne ne peut vaincre les terroristes sauf les populations locales elle-mêmes ! Je dis personne ! Seules les populations locales peuvent les vaincre et de la plus belle des manières. Les terroristes vivent avec ces mêmes populations locales. Pourquoi alors avoir peur d’eux ? Il faut mobiliser vos populations locales pour qu’elles tiennent face courageusement au lieu de détaler avec bagages, chèvres, nattes et poulets vers d’autres contrées !! Prenez l’exemple sur la Résistance pendant la 2ème guerre mondiale ! Sans elle, aujourd’hui on parlerait allemand à Paris parce que sans cette Résistance, toutes ces armées cohalisées ne gagneraient pas la bataille contre les Nazis qui eux faisaient en plus la guerre conventionnelle !!! Mais il a fallu d’abord que des hommes politiques, des intellectuels, se mobilisent et agissent en souterrain pour mobiliser, conscientiser, organiser et armer les populations locales en France et qu’on a désigné comme Résistants qui informaient les forces régulières, sabottaient les Nazis, en tuaient à l’occasion de guet-apens, etc. Cessez le bavardage et mettez-vous à l’oeuvre dans l’ombre !!!

    Dans tous les cas, rendez-vous dans 5 ou 10 ans et vous me direz les conséquences de cette présence massive de soldats dans votre ville aujourd’hui. Et vous ne vous plaindrez pas ! Je laisse le reste.

    Par kôrô Yamyélé

    Répondre à ce message

    • Le 17 septembre à 17:40, par Le Vigilent En réponse à : Situation à Djibo : « Un grand renfort de militaires est arrivé », rassure le maire

      Koro Yamyele, le maire de Djibo a bien raison de se réjouir de ce que les militaires sont arrivés nombreux pour sécuriser sa commune et rassurer la population qui ne savait plus à quel saint se vouer après la fuite honteuse et inattendue des policiers.
      Question à vous. Croyez-vous que le maire est content de la situation actuelle de sa zone avec le couvre-feu et l’état de siège ? Tu parles de la résistance des civils français face à l’envahisseur allemand en demandant au maire de s’en espérer pour organiser les populations de sa province contre les terroristes. En France, l’ennemi était bien connu et identifiable (signe extérieur) par tous, ses positions aussi. Il y avait aussi une démarcation physique entre l’envahisseur et la population. Quant aux terroristes, rien ne permet de les distinguer du reste des citoyens de la zone. N’est Ce pas vous autres qui accusez les FDS d’assassinat de paisibles citoyens soupçonnés d’appartenir ou groupes terroristes ou d’en être des soutiens ? Imaginez un instant que la population de Djibo commence à s’en prendre à leurs concitoyens supposés appartenir aux groupes terroristes ; on entrerait dans un conflit fratricide dans lequel personne ne serait épargné. Si c’est ça que vous voulez suggérer au maire de Djibo,, soyez sûr qu’il ne vous suivra pas.
      Quand tu dis que le maire ne devrait avoir honte de la présence massive de militaires burkinabés dans sa ville ; que dites-vous du débarquement des alliés en France pendant la dernière guerre mondiale ? Je ne pense pas que De Gaule et les résistants français en aient été frustrés.
      C’est facile de jouer au connaisseur et au détenteur d’idées lumineuses face à toute situation, mais sachez raison gardée !

      Répondre à ce message

  • Le 17 septembre à 09:27, par moi ossi En réponse à : Situation à Djibo : « Un grand renfort de militaires est arrivé », rassure le maire

    Je pense qu’il faut anayser froidement cette situation, comprendre et faire des propositions constructives. Comment en est-on arriver là ? En tant que citoyen lamda disposons-nous de toutes les informations à même d’apprécier objectivement l’attitude des policiers ? A mon humble avis il faut avoir de la retenue dans nos propos et surtout éviter de les traiter de tous les noms d’oiseaux et s’ériger en donneurs de leçons. Soyons des acteurs d’unité et non de découragement de nos FDS.

    Répondre à ce message

  • Le 17 septembre à 10:24, par Juste En réponse à : Situation à Djibo : « Un grand renfort de militaires est arrivé », rassure le maire

    Ce ne serait pas très étonnant de la part de certains policiers ; ils ont été éduqués aux gains faciles, à la courte échelle, aux rackettes... Maintenant c’est la guerre, eux, ne connaissent pas ça. Quand vous truffez les corps avec des cousins, des enfants de maitresses... vous ne pouvez pas avoir un autre résultat que ce que nous avons aujourd’hui. Si on fait une vraie enquête sur ces fuyards et violeurs, on verra que tous ces éléments sont arrivés à la police par des moyens peu orthodoxes ; c’est cela aussi la triste réalité du régime COMPAORE et de sa continuité MPP et affiliés. Les gens crient à la jalousie et à l’aigreur quand on évoque ces sujets pourtant, le mal du pays vient de là.

    Répondre à ce message

  • Le 17 septembre à 10:25, par Hubert En réponse à : Situation à Djibo : « Un grand renfort de militaires est arrivé », rassure le maire

    Et que dit leur syndicat. On crie on menace on greve et on fuit au moment debfaire son travail.

    Répondre à ce message

  • Le 17 septembre à 11:35, par Emmanuela En réponse à : Situation à Djibo : « Un grand renfort de militaires est arrivé », rassure le maire

    Merci et courage à nos vaillants FDS.
    Pour leur sécurité, je souhaite vivement que Monsieur le Maire exhorte ses ressortissants de faire confiance à leurs protecteurs (FDS). Surtout, il faut savoir que la sécurisation de la population dépend d’elle-même. Simplement, sous l’anonymat, informez rapidement tout mouvement suspect pouvant troubler votre quiétude, rien de plus. Un adage moaga dit que c’est celui qui dort dans la maison qui connait là où il goutte quand il pleut. Courage, nous vaincrons.

    Répondre à ce message

  • Le 17 septembre à 12:26, par le sage En réponse à : Situation à Djibo : « Un grand renfort de militaires est arrivé », rassure le maire

    bientôt Baraboulé, Nassoumbou , Koutougou seront des zones françaises. tout comme Kidal la France s’attèle à occuper le territoire du BF. Comment se fait -il que des Français soient parmi les militaires arrivés à Djibo. Juste préparer le terrain à l’envahissement Français et nous ne comprenons rien. Il est grand temps après six décennies d’indépendance, que le BF se défende sans les Français. Ils sont en train de prospecter les sites minières, donnent les informations aux terroristes, en un mot le dispositif sécuritaire burkinabé est infiltré par la France, et le résultat serait la perte des zones du sahel et de l’est au profit des Français. bientôt , je demanderais bientôt la nationalité francaise !

    Répondre à ce message

  • Le 17 septembre à 13:18, par HUG En réponse à : Situation à Djibo : « Un grand renfort de militaires est arrivé », rassure le maire

    Ah cette histoire de fou abattu me rappelle. Moi même j’ai échapper belle. je voulais voyager tôt un matin (avec le car de 5 heures) du matin. Je marchais vers la gare. La voie que j’ai emprunté n’était pas interdit à la circulation et il n y’avait pas de couvre feu. Je marchais et brusquement quelqu’un est venu vers moi à moto et m’a doublé par la droite. Il m’a demandé de faire main à l"air. je ne connais rien concernant un fusil mais il a manipulé son arme qui a fait un bruit cra cra. quand j’ai eu le courage de le regarder j’ai remarquer qu’il était habillé en tenue et je pense que c’est un policier. Mais cela parce que je suis courageux . Il m’a demandé qu’est ce que j’ai mis dans ma poche. J’ai fait sorti mon portable pendant ce temps, il avait les deux mains lié à son fusil. Quand j’ai fait sorti le portable, il m"a demander que de soulever l’habit que je portait, j’ai fait cela. Je lui ai dit que je veux voyager et comme réponse il m"’a dit que la ceinture là et il a redémarrer sa moto en trompe pour partir. Je me demande qu’est ce que je serais devenu si j’avais fui car je pouvais tenté de fuir car il ne s’est présenté de genre police ou gendarmerie. C’est pour dire que certains force de l’ordre exagère trop dans la lutte contre le terrorisme et c’est très déplorable. Curieusement il ne m’a même pas demandé ma pièce d’identité.

    Répondre à ce message

  • Le 17 septembre à 13:41, par inconnu En réponse à : Situation à Djibo : « Un grand renfort de militaires est arrivé », rassure le maire

    c est une désolation que vie cette population de djibo que dieu vous protège et protège tout le Burkina contre la force du mal amine

    Répondre à ce message

  • Le 18 septembre à 08:44, par Kôrô Yamyélé En réponse à : Situation à Djibo : « Un grand renfort de militaires est arrivé », rassure le maire

    - Le Vigilent moi je n’ai pas à faire aux cancres. Je te lis chaque et je dois avouer que ce n’est pas admirable. Donc je ne perd pas mon temps.

    Par Kôrô Yamyélé

    Répondre à ce message

  • Le 18 septembre à 10:03, par Wend Songdo En réponse à : Situation à Djibo : « Un grand renfort de militaires est arrivé », rassure le maire

    Koro Koro Si Tu N’as Rien A Proposer Comme Solution Ne Soit Pas Selui Qui Active Le Feu.Quel Resistance Tu Veus Que Le Maire Mobilise ?Pour Des Gents Comme Toi La Justice Doit Faire Son Travail.Tu Es Un Cas

    Répondre à ce message

  • Le 18 septembre à 11:01, par NEYA IBRAHIME En réponse à : Situation à Djibo : « Un grand renfort de militaires est arrivé », rassure le maire

    L’État doit anticiper non pas arrivé toujours en pompier. Ces policiers ne pouvait pas être soutenus depuis fort longtemps. Notre stratégie de sécurité doit être revue. On attend toujours le pire avant d’agir.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
11-Décembre dans le Centre-Est : L’Onatel contribue à la normalisation de l’école Bogaré B
Journée internationale des personnes handicapées dans le Kouritenga : Le prix de l’ONG Light for the World attribué à Edouard Kaboré
Ecole nationale de santé publique (ENSP) : La cuvée 2019 forte de 3010 nouvelles compétences est prête à servir
Burkina : Une nouvelle association pour promouvoir la paix
Lutte contre la corruption au Burkina : Une Nuit pour célébrer la transparence dans la gestion de la chose publique
Gaoua : Les femmes ont encore marché pour réclamer de l’eau
Commune de Niankorodougou : La société minière Wahgnion Gold Operation offre une adduction d’eau potable à la population
Dimensionnement et gestion des réservoirs de barrages : Une conférence réunit des professionnels du domaine à Ouagadougou
Problématique du chômage : L’ANPE dévoile ses actions en faveur des jeunes
Enquête régionale intégrée sur l’emploi et le secteur informel : Les acteurs satisfaits des résultats
Burkina : Des agents recenseurs de Barsalogho en colère
5e RGPH : Un questionnaire pour prendre en compte les personnes vivant avec un handicap
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés