Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Qui ne peut supporter ou n’a pas réponse à la critique n’a pas la maîtrise de son pouvoir» Pierre Boisjoli

Lefaso.net : Un studio pour relancer la WebTV à l’occasion du 16e anniversaire du site

Accueil > Actualités > Multimédia • LEFASO.NET | Par Nicole Ouédraogo • lundi 28 octobre 2019 à 10h30min
Lefaso.net : Un studio pour relancer la WebTV à l’occasion du 16e anniversaire du site

La date du 26 octobre 2019 sera une journée mémorable pour Lefaso.net. En effet, votre portail d’informations en ligne a élargi ses offres à travers l’inauguration de son web-studio. C’était au cours d’une cérémonie marquant le 10e anniversaire de la web TV et le 16e anniversaire du journal numérique.

« Ce que nous faisons n’est que le retour à la normalité ; c’est- à –dire faire ce que doit être un média en ligne », a signifié le fondateur du Faso.net, Dr Cyriaque Paré, précisant qu’il ne s’agit pas de lancer une nouvelle télé, mais de relancer la webTV, qui a été créée il y a déjà dix ans et enregistre à ce jour, près de 500 vidéos en ligne.

En effet, fonctionnelle depuis janvier 2009, la plateforme vidéo de Lefaso.net reste peu connue de ses lecteurs. Pourtant, souligne le promoteur du journal numérique, « même dans notre pays, malgré les difficultés d’accès à Internet, la vidéo est de plus en plus prisée comme mode de consommation de l’information ». D’où la mise en place du nouveau studio au sein de la rédaction pour répondre aux exigences de l’heure. « En décidant de consacrer la pause anniversaire du journal à notre web TV, nous nous lançons le défi de mieux valoriser le format vidéo qui est l’un des formats privilégiés de consommation de l’information », a soutenu Dr Cyriaque Paré. « On aura des articles où la vidéo prendra plus de place, on aura des contenus vidéo autonomes. Nous sommes en train de développer un numéro WhatsApp sur lequel les gens pourront suivre l’actualité en vidéo », a-t-il souligné. Puis de préciser, que le portail d’information en ligne dispose déjà de plateformes de partages de contenu sur You Tube, Instagram, Dailymotion.

« En décidant de consacrer la pause anniversaire du journal à notre web TV, nous nous lançons nous -même le défi de mieux valoriser le format vidéo qui est l’un des formats privilégiés de consommation de l’information », a soutenu Dr Cyriaque Paré. « On aura des articles où la vidéo prendra plus de place, on aura des contenus vidéo autonomes. Nous sommes en train de développer un numéro WhatsApp sur lequel les gens pourront suivre l’actualité en vidéo », a-t-il souligné. Puis de préciser, que le portail d’information en ligne dispose déjà de plateformes de partages de contenu sur YouTube, Instagram, Dailymotion.

L’honneur est revenu au secrétaire général du ministère de l’Economique Numérique et des Postes, Kisito Traoré, d’être reçu sur le nouveau plateau de la web TV. Il soutiendra que la relance de la web-TV participe non seulement à l’adaptation aux modes de consommation de l’information, mais surtout, à la démultiplication des canaux d’accès à l’information pour les citoyens. « Ce n’est plus juste la lecture comme on a l’habitude de le faire sur Lefaso.net, mais c’est aussi la vidéo et quelque part, cela rejoint ce qu’on dit habituellement dans la tradition orale. On aime plus regarder, écouter, que de lire et là, ça peut toucher davantage de personnes et même ceux qui ne savent pas lire », a-t-il relevé.

Chercheur au Centre national de recherche scientifique et technologique (CNRST), le docteur Lassané Yaméogo ne dira pas le contraire, lui qui estime que la vidéo fait partie intégrante du quotidien des Burkinabè. « La relance de cette Web TV contribue à la promotion de la télévision en ligne qui est en train de prendre de plus en plus d’ampleur au Burkina Faso. C’est une opportunité offerte aux usagers de pouvoir s’informer et de pouvoir également faire la promotion de leurs activités en diversifiant leurs sources d’information, parce que nous sommes dans un monde hyper-numérisé et l’offre médiatique s’est démultipliée », a noté le communicologue.


Et si la présente initiative du pionnier de la presse en ligne au Burkina a été réalisée en partie grâce à la subvention accordée à la presse privée, le directeur général du Fonds d’appui à la presse privée (FAPP), Palm Bê, a indiqué que la mise en place du studio conforte davantage son institution dans son accompagnement des médias privés. Le Conseil supérieur de la Communication, par la voix du conseiller Séni Dabo, s’est inscrit dans la même dynamique en soutenant que l’instance de régulation sera toujours aux côtés des médias pour leur professionnalisation.


C’est d’ailleurs dans cet esprit de professionnalisation des médias que le fondateur des Editions Le Faso a mis en place l’Institut supérieur de la communication et du multimédia (ISCOM)). Cet institut qui a ouvert ses portes à la rentrée 2018-2019, entend former des professionnels qui répondent aux normes et aux exigences de l’information numérique. La Web TV servira également à la formation des étudiants de l’institut.

Nicole Ouédraogo
Lefaso.net

Portfolio

Vos commentaires

  • Le 27 octobre à 21:58, par Zimm En réponse à : Lefaso.net : Une nouvelle web studio pour répondre aux exigences de l’information numérique

    Bonne chance à Faso Web TV tout en espérant une TV basée sur du journalisme objectif et rigoureux , des reportages riches et des enquêtes qui font la lumière sur des situations qui resteraient sinon dans l’ombre.

    Répondre à ce message

  • Le 28 octobre à 08:57, par Bach En réponse à : Lefaso.net : Un studio pour relancer la WebTV à l’occasion du 16e anniversaire du site

    Félicitation et bon vent à notre journal qui est vraiment interactive et très innovant !!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 28 octobre à 11:01, par Bigbalè En réponse à : Lefaso.net : Un studio pour relancer la WebTV à l’occasion du 16e anniversaire du site

    Bravo ! On compte vraiment sur votre professionnalisme pour enterrer à jamais les pratiques de bas de gamme des journaleux adeptes des raccourcis dans le traitement de l’information. C’est dans la rigueur des différents corps de métiers que l’on peut donner une identité à une société d’hommes. Le métier de journalistes étant fondamental dans toute forme de gouvernance, les acteurs du domaine devraient faire plus attention à leurs productions car toute forme de négligence peut être la porte d’entrée pour fragiliser l’édifice d’une société humaine. Bon vent à vous et que Dieu continue de protéger le Burkina Faso

    Répondre à ce message

  • Le 28 octobre à 12:07, par Le voltaïque En réponse à : Lefaso.net : Un studio pour relancer la WebTV à l’occasion du 16e anniversaire du site

    Félicitation , homme de foie , homme confiance. Puisse Dieu vous assiste et vous protège en tout temps et en tout lieux, pour les siècles et des siècles. Amen !

    Répondre à ce message

  • Le 28 octobre à 15:18, par Sacksida En réponse à : Lefaso.net : Un studio pour relancer la WebTV à l’occasion du 16e anniversaire du site

    D’abord, nos felicitations et tous nos encouragements a Dr Pare et son personnel pour cette entreprise et le travail qu’ils abattent de facon quotidienne pour informer et former le public burkinabe, africain et internationnal. Notre "esclave" Samo Cyriaque Pare ne devrait pas omettre d’approcher en temps opportun notre grand empereur de Ouagadougou pour soliciter des "rites coutumieres" afin que l’Outil Lefasonet.bf brille toujours de mille feux et rayonne d’avantage dans le concert de communication mediatique et digitale. Que Dieu vous accompagne. Courage et Salut.

    Répondre à ce message

  • Le 28 octobre à 20:31, par Kanzim En réponse à : Lefaso.net : Un studio pour relancer la WebTV à l’occasion du 16e anniversaire du site

    Félicitations au Journal. L’indépendance, l’équilibre et la distanciation seront observés j’en suis sûr, et ce dans un professionnalisme certain observé à travers le management très rigoureux et sérieux exécuté par son fondateur. Je voudrais cependant demande, qu’il ne soit accordé aucun espace aux politiciens quelle qu’en soit l’obédience ou l’appartenance à une structure élective, pour venir faire de la vuvuzela et le one-man-show sur des sujets auxquels peu sont d’ailleurs initiés. Aujourd’hui zapper est très facile, et peu d’organes échapperont à la sanction du zapping, à cause de l’ennui à subir quand on les suit. Que lefaso.net nous permette de savourer et de nous en abreuver, un journalisme qui se départit du laudatisme et des singeries comme on en voit en c moment.

    Répondre à ce message

    • Le 29 octobre à 09:00, par Aris En réponse à : Lefaso.net : Un studio pour relancer la WebTV à l’occasion du 16e anniversaire du site

      Kanzim, tu nous as manqué avec tes analyses percutantes et très pertinentes. J’espère que ce n’est pas pour nous flatter et retourner dans ton coin ! Bon retour parmi les forumistes.
      Félicitations à Cyriaque Paré, le pionnier de la presse en ligne qui a su s’imposer et garder une certaine neutralité dans le traitement de l’information. Bon vent à ce nouvel outil qui est une suite logique du développement de cette entreprise de presse

      Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Médias : Le Conseil supérieur de la communication suspend l’émission Biibénooré de radio Optima FM pour 3 mois
Journalisme : La défense des droits de la presse et la promotion du respect de l’éthique et de la déontologie, le leitmotiv de Crédo Tetteh, journaliste togolais
Ouverture du Prix AJB de la redevabilité citoyenne en journalisme
Burkina : La Société des éditeurs de la presse privée dit halte au piratage des journaux !
11e édition des Universités africaines de la communication de Ouagadougou : Un briefing pour les journalistes de Bobo-Dioulasso
Loi anti-corruption : La déclaration de patrimoine et le délit d’apparence débattus à Bobo-Dioulasso
Médias : L’agence panafricaine d’ingénierie culturelle présente son site d’informations www.noocultures.info
Innovations technologiques : MIFOM, une nouvelle application pour la sécurité des enfants
Bobo-Dioulasso : L’Initiative pour la transparence et l’efficacité de la commande publique présentée aux journalistes
Ministère du Développement de l’économie numérique : Les Services informatiques de l’administration publique en conclave
Médias : Le Conseil supérieur de la communication du Niger dans les locaux de Lefaso.net
Télédiffusion : Fin du signal analogique pour la télévision nationale du Burkina
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés