Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Un œil expérimenté ne s’y trompe jamais.» Charles Baudelaire

Protection phytosanitaire des végétaux : Des journalistes consolident leurs connaissances

Accueil > Actualités > Multimédia • LEFASO.NET | Par Issoufou Ouédraogo • vendredi 25 octobre 2019 à 20h00min
Protection phytosanitaire des végétaux : Des journalistes consolident leurs connaissances

Ce 25 octobre 2019 à Ouagadougou, le ministère de l’Agriculture et des aménagements hydro-agricoles, à travers la direction générale des productions végétales, a initié une session d’information et de formation au profit des journalistes sur la gestion rationnelle et sécurisée des pesticides au Burkina Faso.

Les pesticides non homologués sont sources de menace pour la santé publique et l’environnement. Ainsi, pour permettre aux journalistes de mesurer mieux l’ampleur du phénomène, le ministère de l’Agriculture et des aménagements hydro-agricoles, à travers la direction générale des productions végétales, a organisé une session d’information et de formation à leur intention.

Des journalistes lors de la session de formation

Cette formation a porté sur des généralités concernant les pesticides, les risques liés à leur utilisation, les bonnes pratiques d’utilisation et le cadre législatif et règlementaire du contrôle de la gestion des produits phytosanitaires. Au cours des échanges les journalistes ont découvert que les pesticides jouent un rôle important dans la protection des végétaux contre les ravageurs.

Cependant l’utilisation de cette substance soulève de nombreuses inquiétudes au regard de leur menace sur les cultures, l’environnement et la santé de l’homme. D’où la nécessité d’utiliser de façon optimale les pesticides homologués surtout en respectant les modes d’emploi. Les pesticides, à la lumière des informations reçues, sont des substances à utiliser avec beaucoup de précautions pour ne pas créer un danger à l’environnement.

Manoé René Sanou communicateur

Pascal Soubeiga, directeur général des productions végétales, représentant le secrétaire général du département de l’Agriculture expliqué que « ces échanges doivent permettre aux journalistes d’avoir des informations sur les pesticides pour mieux parler des dangers qu’ils suscitent quoi qu’ils jouent un rôle dans les productions agricoles ».

En effet, l’utilisation des pesticides obéit à des règles qu’il faut respecter car les risques liés à une mauvaise utilisation sont énormes et souvent difficiles à réparer. Face à ce dilemme des pesticides, il y a lieu de respecter les bonnes pratiques notamment en ayant un bon comportement vis-à-vis de l’utilisation des pesticides et de la réglementation. Pour le communicateur Manoé René, « cette session a pour ambition de donner des informations sur les dangers de la mauvaise utilisation des pesticides ».

Pour ce qui concerne les bonnes pratiques, l’utilisation des pesticides se justifie par l’identification de l’ennemi à combattre et son utilisation ne doit pas être automatiquement comme une réponse. Il ne faut pas, par exemple, appliquer de l’herbicide sur des plantes. Cette session a montré qu’au regard de l’évolution du phénomène, les autorités publiques ont pris une disposition qui encadre les pesticides, notamment avec l’adoption de la loi n°26-2017/AN sur le contrôle de la gestion des pesticides.

Ernest Kambire de la RTB

Outre ce renforcement des capacités des journalistes, cette session veut susciter chez les journalistes des productions pour sensibiliser les populations sur les dangers de l’utilisation de pesticides. Ce qui va permettre d’obtenir un changement de comportement des acteurs de la chaîne d’utilisation des pesticides.

Le ministère en charge de l’Agriculture a pris des mesures pour réduire les risques liés à l’utilisation des pesticides comme la formation des producteurs sur la production et l’utilisation des biopesticides, la formation de 2000 brigadiers phytosanitaires et la diffusion de messages publicitaires.

Les journalistes ont promis de fairede la sensibilisation sur l’utilisation des pesticides une priorité afin de contribuer au changement des comportements. Ce qui peut permettre à la population de mieux comprendre les dangers sur l’utilisation des pesticides. « Cette formation est une bonne chose car elle va outiller les journalistes sur les pesticides », a salué Ernest Kambiré, journaliste à la RTB.

Issoufou Ouédraogo
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Covid-19 au Burkina : Des médias confessionnelles adaptent leurs programmes
Agriculture : Le “polyter“ une solution révolutionnaire pour les plantes
Coronavirus en Afrique : Reporter sans frontières demande aux autorités de ne pas se tromper de combat
Lutte contre le Coronavirus et lutte contre les virus informatiques : Quelles similitudes ?
Covid-19 au Burkina : Le CSC encourage les médias à intensifier la campagne de sensibilisation
Diagnostic du coronavirus : Chattez avec des médecins bénévoles sur Covid226.com !
Agriculture : Le “polyter“ une solution révolutionnaire pour les plantes
Hadja Fatimata Ouattara, ministre en charge du numérique : « L’épidémie du COVID-19 devrait amener tous les pays à consolider les acquis de la transformation numérique »
Dépistage du Covid-19 : Un médecin burkinabè crée l’application AFR
Maison de l’entreprise du Burkina : C’est désormais possible de créer une entreprise en ligne !
Dr Benjamin SIA : « Le télétravail sera difficile à mettre en œuvre dans le contexte du Burkina où l’accès à Internet est cher et médiocre »
Coronavirus : Le CDP suspend le processus de désignation de son candidat à la présidentielle de 2020
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés