Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Certaines personnes font bouger les choses, d’autres regardent les choses bouger et d’autres se demandent ce qui s’est passé» Casey Stengel

Gestion de la commande publique : Des agents du Fonds permanent pour le développement des collectivités territoriales (FPDCT) outillés

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET | Par LEFASO.NET • lundi 21 octobre 2019 à 14h00min
Gestion de la commande publique : Des agents du Fonds permanent pour le développement des collectivités territoriales (FPDCT) outillés

Le Fonds permanent pour le développement des collectivités territoriales (FPDCT) a initié un atelier de formation sur la commande publique au profit de ses agents. L’ouverture des travaux a eu lieu le lundi 21 octobre 2019 à Koudougou, province du Boulkiemdé, région du Centre-Ouest. Durant cinq jours, ils seront outillés sur les modalités d’élaboration des dossiers d’appel à concurrence, l’évaluation des offres et le règlement des différends en matière de commande publique.

La mission du FPDCT est de mobiliser les ressources pour accompagner les collectivités territoriales. Cela, dans tout ce qui est investissement prioritaire. Le FPDCT contribue également au renforcement de leurs capacités. Le FPDCT est donc un instrument étatique très important dans le dispositif de financement des collectivités. Cependant, « la gestion des deniers publics a ses exigences », selon Bruno Dipama, directeur général de l’institution. Pour permettre à ses collaborateurs d’être en phase avec les règles de gestion des finances, il a initié un atelier de formation sur la commande publique. L’ouverture des travaux a eu lieu le lundi 21 octobre 2019 à Koudougou.

Pour Bruno Dipama, son institution est soumise à des principes cardinaux qui commandent son fonctionnement et ses interventions. Il s’agit de la transparence, la redevabilité, la traçabilité, la rationalité, la responsabilité et la reddition des comptes. Pour cette première partie, ce sont les chefs d’agence, les chargés de projet du FPDCT et les directeurs centraux qui seront outillés. La formation est assurée par l’Autorité de régulation de la commande publique (ARCOP). Pour le secrétaire permanent de l’ARCOP, Sanou Tahirou, cette décision du FPDCT est salutaire.

Selon lui, la formation est nécessaire et fondamentale. Elle permet aux acteurs de la commande publique de s’approprier l’esprit de la règlementation et d’assurer au mieux les missions afin que l’objectif d’efficacité recherché soit atteint. Durant donc les cinq jours, les participants vont bénéficier de généralités sur la commande publique. Ils seront outillés également sur les modalités d’élaboration des dossiers d’appel à concurrence, l’évaluation des offres et le règlement des différends en matière de commande publique. Ainsi, une fois la formation terminée, les agents pourront suivre les collectivités pour voir si les principes qui gouvernent la commande publique sont respectés, se convainc Bruno Dipama.

Dimitri OUEDRAOGO
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Assassinat du trader René Nikiema : Le suspect est un gendarme de profession (Procureur du Faso)
« Rien de nouveau sous le soleil » : Le terrorisme multiple vu par Nathanaël Tapsoba
Situation sécuritaire nationale : Le CISAG adhère à l’appel du président Roch Kaboré
Société minière Houndé Gold Operation : Le salaire du personnel baissé de 47%, des heures supplémentaires impayées
Centre de formation « Le Camillianum » du Burkina : 197 étudiants prêts pour humaniser
Santé bucco-dentaire : La famille au coeur des préoccupations des médecins
24e Journée internationale de la tolérance : L’Association pour la tolérance religieuse et le dialogue interreligieux (ATR/DI) insiste sur le rôle des leaders religieux
Un nouveau rapport révèle les conditions désastreuses dans lesquelles travaillent les vidangeurs manuels au Burkina Faso
Situation sécuritaire au Sahel : L’appel "pressant" des conférences épiscopales Burkina-Niger, du Mali, de la Côte d’Ivoire et du Ghana
Burkina : La ville de Djibo ravitaillée avec succès en carburant par les FDS
Crise humanitaire au Burkina : La commune de Aribinda lance un SOS
« Kunadia O’ » : 576 et 628, les deux numéros tirés au sort
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés