Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Nous aurions souvent honte de nos plus belles actions si le monde vοyаit tοus lеs mοtifs qui lеs рrοduisеnt.» Duc François de La Rochefoucauld

Burkina : Le député Tahirou Barry prend le pouls au grand marché de Ouagadougou

Accueil > Actualités > Politique • LEFASO.NET | Par LEFASO.NET • vendredi 18 octobre 2019 à 22h55min
Burkina :  Le député Tahirou Barry prend le pouls au grand marché de Ouagadougou

Le député Tahirou Barry s’est rendu, ce vendredi, 18 octobre 2019 au grand marché de Ouagadougou, Rood-Wooko. Il dit y être allé pour toucher du doigt les réalités des commerçants et, en retour, leur exprimer sa solidarité en ces moments difficiles.

"Face à la situation nationale marquée par une forte dégradation du niveau sécuritaire et humanitaire avec un impact grave sur les activités économiques, il était de mon devoir, en tant que parlementaire, de venir sur le terrain, au grand marché, pour m’enquérir de l’état de santé réelle de nos frères et sœurs commerçants. Lorsque que je suis arrivé, j’ai échangé avec certains et j’ai trouvé des acteurs économiques qui souffrent, mais qui espèrent et personnellement, j’ai tenu à leur dire de ne jamais douter de la capacité de notre État à se redresser face aux épreuves qui nous assaillent...", a résumé le député Tahirou Barry à l’issue de son périple en cette journée de vendredi, 18 octobre 2019.

C’est dans une sorte de haie d’honneur, constituée en majorité de jeunes commerçants, que l’ancien candidat à la présidentielle (il est arrivé 3ème) a fait le tour du grand marché de Ouagadougou, Rood-Wooko.

Occasion pour lui d’échanger avec quelques commerçants et se faire des articles et produits au plaisir, certainement, de ces commerçants.

"même les fonctionnaires sont devenus des commerçants"

"ça ne va pas du tout, même les fonctionnaires sont devenus des commerçants. Il y a donc un problème. Si ceux d’en haut peuvent réellement mener la réflexion, ça va être bien. C’est à eux de proposer, nous, nous sommes des citoyens lambdas, on ne peut rien dire. Nous ne savons pas d’où vient le problème : est-ce les fonctionnaires qui n’ont plus d’argent ou bien sont-ils simplement devenus des commerçants ? Je me demande cela parce qu’avec la rentrée scolaire par exemple, quand vous arrivez dans les quartiers périphériques, vous verrez que partout, tout le monde vend des fournitures scolaires. Si tout le monde devient commerçant, ça ne peut pas aller", a exprimé Hamadou Sawadogo, commerçant, qui dit donc apprécier à sa juste valeur la démarche du député, sans considération partisane. "Je ne sais même pas de quel parti appartient Tahirou Barry, mais matin quand je suis arrivé et que je l’ai vu, ce qu’il a avancé comme raison de son déplacement m’a tout de suite intéressé et je me suis joins au groupe", confie M. Sawadogo.

"Avant, c’étaient nous les fonctionnaires qui allions vers les commerçants pour demander de l’aide, des crédits. Mais de plus en plus, ce sont les commerçants qui vont vers les fonctionnaires pour demander un soutien. Voyez-vous que c’est le monde en l’envers et ça mérite réflexions...", retient l’ancien ministre de la culture (janvier 2016-octobre 2017), Tahirou Barry, dont la candidature à la présidentielle de 2020 est appelée de tous les vœux par le Mouvement pour le changement et la Renaissance (MCR).

"Les difficultés qu’ils ont soulevées se résument en la morosité des activités économiques. Comme on le dit : il n’y a pas de clients, il n’y a pas de marché. Cela se comprend aisément dans un contexte difficile, mais je tiens à leur exprimer toute ma solidarité, mes encouragements, pour que dans cette situation difficile, ils ne baissent pas les bras. Qu’ils ne désespèrent pas ; en toute circonstance, il y a toujours une lueur d’espoir et je reste convaincu que le meilleur est à venir", a motivé le député, précisant que désormais, sa démarche prendra en compte les préoccupations de ces acteurs économiques.

OHL
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Sécurité : Le document de Politique de Sécurité nationale remis au président du Faso
Eddie Komboïgo, président du CDP : « Notre objectif ultime est la reconquête du pouvoir d’Etat en 2020 et le retour honorable des exilés dans un climat apaisé »
Elections de 2020 : La section provinciale du Mouvement du peuple pour le progrès du Gourma affûte ses armes
Région de l’Est : Le parti Agir Ensemble rencontre ses militants à Fada N’Gourma
Burkina Faso : « La situation sanitaire de Djibrill Bassolé est plus que préoccupante », s’alarme le président du CDP, Eddie Komboïgo
Elections de 2020 : « Nous ne souhaitons pas que la volonté du peuple soit prise otage ou travestie par la fraude », Kadré Désiré Ouédraogo
Burkina : « Notre parti aborde 2020 avec un grand optimisme », Zéphirin Diabré, président de l’UPC
Chef de file de l’opposition politique : Une délégation de l’ONU s’assure de la tenue d’un « scrutin libre, transparent et sécurisé » au Burkina
Présidentielle 2020 : Tahirou Barry sera investi à Gaoua le 26 janvier 2020
Enrôlement des Burkinabè de la diaspora : Un échec programmé, selon l’opposition
Présidentielle de 2020 : L’opposition accuse le parti au pouvoir de vouloir saboter le vote de la diaspora
Burkina Faso : La Haute Alliance de Warrantage pour la République, le nouveau parti né de la crise au sein du PARIS
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés