Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Le plus grand secret pour le bonheur, c’est d’être biеn аvес sοi.» Bernard Le Bovier de Fontenelle

Transfusion sanguine : Vers une utilisation rationnelle des produits sanguins labiles

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET | Par LEFASO.NET • mercredi 16 octobre 2019 à 17h00min
Transfusion sanguine : Vers une utilisation rationnelle des produits sanguins labiles

Le Centre national de transfusion sanguine (CNTS) organise les 16 et 17 octobre 2019 à Ziniaré, l’atelier de validation d’un guide national d’utilisation rationnelle des produits sanguins labiles (PSL) au Burkina Faso. Ce document devrait permettre d’améliorer la prise en charge des patients, à travers la disponibilité des PSL dans les établissements de soins.

C’est un truisme que de dire que les produits sanguins labiles (globules rouges, du plasma et des plaquettes) jouent un rôle essentiel dans le système de santé burkinabè. Mais ces dernières années, les établissements de soins doivent faire face à un déficit de production. Si l’insuffisance des donneurs de sang est la partie visible de l’iceberg, l’analyse de la situation par les acteurs montre que les établissements sanitaires n’utilisent pas toujours les PSL de façon judicieuse.

Selon le directeur général de l’accès aux produits de santé, Abdoulaye Kouanda, représentant le Secrétaire général du ministère de la Santé, il est urgent de parvenir à une autosuffisance en PSL. Cela passe par une discipline dans la prescription et une utilisation rationnelle de ces produits. C’est d’ailleurs le vœu du Centre national de transfusion sanguine (CNTS) qui a élaboré un guide pour une utilisation responsable des PSL afin d’assurer leur disponibilité pour la prise en charge des patients dans les hôpitaux. La validation du document fait l’objet d’un atelier de 48 heures qui réunit à Ziniaré une cinquantaine de participants dont des spécialistes de structures hospitalières publiques et privées, des enseignants chercheurs, des partenaires techniques et financiers tels que l’OMS.

La cérémonie d’ouverture a été présidée par le directeur général de l’accès aux produits de santé

Tout en félicitant l’équipe qui a élaboré le premier draft soumis aux participants, le directeur général de l’accès aux produits de santé a indiqué que les deux jours de travaux permettront de valider les protocoles transfusionnels, les règles de prescription et d’utilisation des PSL, les règles de surveillance et de suivi des patients transfusés et le formulaire de demande des PSL.

Pour Dr Zamané Hyacinthe, médecin gynécologue-obstétricien en service au CHU-Yalgado Ouédraogo, cet atelier est le bienvenu quand on sait que les femmes pendant leur grossesse ou après l’accouchement ont recours à la transfusion sanguine. Si l’élaboration d’un guide est salutaire, il a bon espoir que sa mise en œuvre sera effective. Pour cela, il recommande que les prestataires soient sensibilisés sur son contenu afin d’éviter le gaspillage de cette ressource, gaspillage qui s’explique par la méconnaissance ou le non-respect des règles de conservation et d’utilisation des PSL et la non-maîtrise de la posologie des produits.

Une vue des participants

La directrice générale du Centre national de transfusion sanguine, Dr Kiba Alice, s’est voulu rassurante. Une fois validé, le guide sera reproduit en quantité suffisante et diffusé sur toute l’étendue du territoire.

Dr Kiba Alice, directrice générale du Centre national de transfusion sanguine

Herman Frédéric Bassolé
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Festivités du 11-décembre à Tenkodogo : Il faut aussi compter avec les tensions autour des logements !
Syndicat national des commerçants du Burkina : Le bureau répond à l’accusation de gestion opaque
Perturbations des cours dans les établissements scolaires : Le maire de la ville de Ouagadougou interpelle les jeunes inciviques
8es Journées burkinabè de parasitologies : Un cadre de réflexion pour l’élimination des maladies parasitaires
11-Décembre dans le Centre-Est : L’Onatel contribue à la normalisation de l’école Bogaré B
Journée internationale des personnes handicapées dans le Kouritenga : Le prix de l’ONG Light for the World attribué à Edouard Kaboré
Ecole nationale de santé publique (ENSP) : La cuvée 2019 forte de 3010 nouvelles compétences est prête à servir
Burkina : Une nouvelle association pour promouvoir la paix
Lutte contre la corruption au Burkina : Une Nuit pour célébrer la transparence dans la gestion de la chose publique
Gaoua : Les femmes ont encore marché pour réclamer de l’eau
Commune de Niankorodougou : La société minière Wahgnion Gold Operation offre une adduction d’eau potable à la population
Dimensionnement et gestion des réservoirs de barrages : Une conférence réunit des professionnels du domaine à Ouagadougou
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés