Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Certaines personnes font bouger les choses, d’autres regardent les choses bouger et d’autres se demandent ce qui s’est passé» Casey Stengel

Bassin du Liptako-Gourma : Le développement intégré au cœur d’un atelier régional

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET | Par Edouard K. Samboé • lundi 14 octobre 2019 à 19h30min
Bassin du Liptako-Gourma : Le développement intégré au cœur d’un atelier régional

Un atelier de 48 heures s’est ouvert à Ouagadougou, ce 14 octobre 2019, pour examiner les nouveaux mécanismes de développement intégré du bassin du Liptako-Gourma. C’était en présence de la coordonnatrice du Système des Nations unies, Metshi Makheta, des représentants de l’Autorité de régulation de la région du Liptako-Gourma et des différents partenaires techniques et financiers impliqués dans le développement du Liptako-Gourma.

Cet atelier d’élaboration du « Programme régional conjoint d’appui à la mise en œuvre des activités de coopération transfrontalière dans la région du Liptako-Gourma » fait suite aux multiples recommandations qui ont été formulées depuis 2018, afin de s’adapter aux nouveaux défis de la région. Une centaine de participants issus du milieu des partenaires techniques et financiers ont répondu présents.

Au cours de ces 48h, explique Saidou Oua, secrétaire exécutif de l’Autorité de régulation du Liptako-Gourma, « nous voulons faire des propositions au regard des défis sécuritaire de la région, et favoriser le développement intégré au profit des populations. Il s’agit de mettre en œuvre des mécanismes de développement à impacts rapides et directs ». Ces partenaires techniques, explique Saidou Oua, au regard des recommandations formulées par l’Autorité de régulation de Liptako-Gourma, souhaitent « accompagner la région pour relever les défis sécuritaires, assurer le développement et intervenir dans l’humanitaire ».

Pour Camilla Bengtson, la représentante de la Coopération suédoise, un partenaire qui soutient la totalité du programme, « on souhaite pouvoir signer un programme conjoint avec les Etats pour soutenir la coopération transfrontalière et le développement local ».

Dans son intervention, Metsi Makheta a insisté sur le fait que la stratégie qui va être adoptée pour réponde à l’évolution et aux besoins des populations. A cet effet, elle a appelé les partenaires à plus de coordination d’action, afin d’éviter « un fardeau pour le pays ». A ce sujet, la coordinatrice entend peser de son poids, à travers le Système des Nations unies, pour qu’une réponse groupée soit donnée aux besoins de la localité transfrontalière du Liptako-Gourma.

Edouard Kamboissoa Samboé
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Assassinat du trader René Nikiema : Le suspect est un gendarme de profession (Procureur du Faso)
« Rien de nouveau sous le soleil » : Le terrorisme multiple vu par Nathanaël Tapsoba
Situation sécuritaire nationale : Le CISAG adhère à l’appel du président Roch Kaboré
Société minière Houndé Gold Operation : Le salaire du personnel baissé de 47%, des heures supplémentaires impayées
Centre de formation « Le Camillianum » du Burkina : 197 étudiants prêts pour humaniser
Santé bucco-dentaire : La famille au coeur des préoccupations des médecins
24e Journée internationale de la tolérance : L’Association pour la tolérance religieuse et le dialogue interreligieux (ATR/DI) insiste sur le rôle des leaders religieux
Un nouveau rapport révèle les conditions désastreuses dans lesquelles travaillent les vidangeurs manuels au Burkina Faso
Situation sécuritaire au Sahel : L’appel "pressant" des conférences épiscopales Burkina-Niger, du Mali, de la Côte d’Ivoire et du Ghana
Burkina : La ville de Djibo ravitaillée avec succès en carburant par les FDS
Crise humanitaire au Burkina : La commune de Aribinda lance un SOS
« Kunadia O’ » : 576 et 628, les deux numéros tirés au sort
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés