Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Le confinement n’est pas une suprématie, c’est être responsable en agissant pour un lendemain meilleur» Sonia Lahsaini

Bassin du Liptako-Gourma : Le développement intégré au cœur d’un atelier régional

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET | Par Edouard K. Samboé • lundi 14 octobre 2019 à 19h30min
Bassin du Liptako-Gourma : Le développement intégré au cœur d’un atelier régional

Un atelier de 48 heures s’est ouvert à Ouagadougou, ce 14 octobre 2019, pour examiner les nouveaux mécanismes de développement intégré du bassin du Liptako-Gourma. C’était en présence de la coordonnatrice du Système des Nations unies, Metshi Makheta, des représentants de l’Autorité de régulation de la région du Liptako-Gourma et des différents partenaires techniques et financiers impliqués dans le développement du Liptako-Gourma.

Cet atelier d’élaboration du « Programme régional conjoint d’appui à la mise en œuvre des activités de coopération transfrontalière dans la région du Liptako-Gourma » fait suite aux multiples recommandations qui ont été formulées depuis 2018, afin de s’adapter aux nouveaux défis de la région. Une centaine de participants issus du milieu des partenaires techniques et financiers ont répondu présents.

Au cours de ces 48h, explique Saidou Oua, secrétaire exécutif de l’Autorité de régulation du Liptako-Gourma, « nous voulons faire des propositions au regard des défis sécuritaire de la région, et favoriser le développement intégré au profit des populations. Il s’agit de mettre en œuvre des mécanismes de développement à impacts rapides et directs ». Ces partenaires techniques, explique Saidou Oua, au regard des recommandations formulées par l’Autorité de régulation de Liptako-Gourma, souhaitent « accompagner la région pour relever les défis sécuritaires, assurer le développement et intervenir dans l’humanitaire ».

Pour Camilla Bengtson, la représentante de la Coopération suédoise, un partenaire qui soutient la totalité du programme, « on souhaite pouvoir signer un programme conjoint avec les Etats pour soutenir la coopération transfrontalière et le développement local ».

Dans son intervention, Metsi Makheta a insisté sur le fait que la stratégie qui va être adoptée pour réponde à l’évolution et aux besoins des populations. A cet effet, elle a appelé les partenaires à plus de coordination d’action, afin d’éviter « un fardeau pour le pays ». A ce sujet, la coordinatrice entend peser de son poids, à travers le Système des Nations unies, pour qu’une réponse groupée soit donnée aux besoins de la localité transfrontalière du Liptako-Gourma.

Edouard Kamboissoa Samboé
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
12 détenus morts à Tanwalbougou : Des rescapés auraient dit que les défunts n’ont pas été exécutés par balles
Journée mondiale de l’Afrique : « Personne ne viendra unir les peuples africains à notre place », éveille l’homme politique, Me Ambroise Farama
Programme d’emploi des jeunes pour l’éducation nationale : Retour au chômage pour plus de 680 enseignants
Commune rurale de Bama : Le projet de lotissement spécial du maire fait grincer des dents
Conseil économique et social : Les déplacés internes au centre des préoccupations de la première session ordinaire de l’année 2020
Filière karité : Le digital peut améliorer les rendements, selon une étude du Fonds d’équipement des Nations unies
Situation de la chefferie traditionnelle et coutumière du Burkina Faso : L’association RACINES en appelle aux autorités politiques, administratives, traditionnelles et coutumières
Chefferie coutumière à Fada : « Les politiciens qui ont jeté l’huile sur le feu doivent l’éteindre », Pr Taladidia Thiombiano
Statue de Thomas Sankara : L’ambassadrice de Cuba au Burkina dépose une gerbe de fleurs
Lutte contre la drogue : Plus de 3 tonnes de cannabis saisies par la Brigade mobile des douanes de Bobo-Dioulasso
L’Aïd El Fitr : L’amir Saqib exhorte à se départir des attitudes égoïstes et surtout à multiplier les actes de solidarité et de compassion envers les autres
Ramadan 2020 à Ouagadougou : Sous le signe de la solidarité et du respect des mesures barrières contre le Covid-19
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés