Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Le confinement n’est pas une suprématie, c’est être responsable en agissant pour un lendemain meilleur» Sonia Lahsaini

Dori : L’Union fraternelle des croyants forme les membres de la cellule de veille et d’alerte précoce

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET | Par LEFASO.NET • jeudi 10 octobre 2019 à 22h46min
Dori : L’Union fraternelle des croyants forme les membres de la cellule de veille et d’alerte précoce

L’Union fraternelle des croyants de Dori (UFC-Dori) a organisé, ce 9 octobre 2019 à Dori, une formation au profit de la cellule de veille et d’alerte précoce de jeunes et de femmes, et des comités locaux de paix. Cette formation a pour but d’outiller les participants sur leur rôle et tâches dans la promotion de la collaboration civilo-militaire, la consolidation de la paix et du mieux vivre-ensemble.

Conscient que les forces armées à elles seules ne peuvent pas venir à bout de l’insécurité et du terroriste, l’Etat a adopté des textes favorisant la création d’initiatives locales de sécurité. Dans cette lancée, l’Union fraternelle des croyants de Dori (UFC-Dori) a entrepris, en tandem avec les communautés locales, la mise en place de comités locaux de paix. La mission desdits comités est de renforcer la cohésion sociale au sein des communautés à travers la prévention et la gestion pacifique des conflits, mais aussi d’assurer la veille et l’alerte quotidienne.

Selon Bonego Rella, le représentant du coordonnateur de l’UFC-Dori, dans le processus d’amélioration de la sécurité et de consolidation de la paix et du vivre-ensemble dans la région du Sahel, il est important de mobiliser et d’impliquer les jeunes hommes et femmes. Et c’est dans cette lancée que l’UFC, en partenariat avec le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD), dans le cadre du projet « Promotion de la sécurité communautaire et de la cohésion sociale dans la région du Liptako-Gourma », a conduit cette session de formation à l’endroit des membres de la cellule de veille et d’alerte précoce de jeunes hommes et femmes dont l’installation des membres a eu lieu le 7 octobre dernier.

Bonego Rella, le représentant du coordonnateur de l’UFC-Dori

La formation s’étend également aux comités locaux de paix déjà existants. A en croire Bonego Rella, la formation a pour but d’outiller et de renforcer les capacités de cette cellule de veille et d’alerte ainsi que de ces comités locaux de paix, sur leur rôle et tâches dans la collaboration civilo-militaire afin de promouvoir la paix, la cohésion sociale et le mieux vivre-ensemble. Pour ce faire, les participants à la formation ont eu droit à deux communications suivies d’échanges directs avec les communicateurs.

La première communication a porté sur « Le mécanisme d’alerte et de veille citoyenne au Burkina Faso : notions, enjeux dans le contexte actuel ». Elle a été présentée par le commissaire de police Xavier Guira. Quant à la deuxième communication animée par Tèlè Georges Camille Sanon, commissaire de police et chef de la brigade de recherches de Dori, elle a été axée sur « Le système d’alerte et de veille : quelles attitudes/dispositions pour être efficace ? ».

Pour le commissaire Sanon, les attitudes et dispositions pour être efficaces dans la collaboration civilo-militaire passent d’abord par l’instauration de thé-débats pour échanger sur les préoccupations de l’heure et les perspectives d’un avenir plus serein, la promotion de rencontres sportives. Il faut aussi, dit-il, privilégier le dialogue et la tolérance interreligieuse afin de faire comprendre aux jeunes et aux enfants les valeurs et principes du vivre-ensemble. Le commissaire Sanon note également que l’expérience a montré que lorsque la communauté est impliquée dans la conception et la mise en œuvre des activités liées à la sécurité, la situation sécuritaire connaît une amélioration.

Le commissaire Tèlè Georges Camille Sanon, communicateur

A l’issue de la formation, les participants ont dit toute leur satisfaction. Pour précision, les membres de la cellule de veille et d’alerte précoce de jeunes hommes et femmes sont issus des quatre provinces de la région du Sahel ; les comités locaux, eux, sont issus des provinces du Séno et du Yagha.

Daoula BAGNON
Correspondant Dori

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
12 détenus morts à Tanwalbougou : Des rescapés auraient dit que les défunts n’ont pas été exécutés par balle...
Journée mondiale de l’Afrique : « Personne ne viendra unir les peuples africains à notre place », éveille l’homme politique, Me Ambroise Farama
Programme d’emploi des jeunes pour l’éducation nationale : Retour au chômage pour plus de 680 enseignants
Commune rurale de Bama : Le projet de lotissement spécial du maire fait grincer des dents
Conseil économique et social : Les déplacés internes au centre des préoccupations de la première session ordinaire de l’année 2020
Filière karité : Le digital peut améliorer les rendements, selon une étude du Fonds d’équipement des Nations unies
Situation de la chefferie traditionnelle et coutumière du Burkina Faso : L’association RACINES en appelle aux autorités politiques, administratives, traditionnelles et coutumières
Chefferie coutumière à Fada : « Les politiciens qui ont jeté l’huile sur le feu doivent l’éteindre », Pr Taladidia Thiombiano
Statue de Thomas Sankara : L’ambassadrice de Cuba au Burkina dépose une gerbe de fleurs
Lutte contre la drogue : Plus de 3 tonnes de cannabis saisies par la Brigade mobile des douanes de Bobo-Dioulasso
L’Aïd El Fitr : L’amir Saqib exhorte à se départir des attitudes égoïstes et surtout à multiplier les actes de solidarité et de compassion envers les autres
Ramadan 2020 à Ouagadougou : Sous le signe de la solidarité et du respect des mesures barrières contre le Covid-19
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés