Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Il y a deux façons de faire face aux difficultés : soit on les transforme, soit on se transforme en les affrontant» P. Bolton

Retour sur la carrière de Préjuce Nakoulma

Accueil > Actualités > Sport • Par Arthur Kouro • dimanche 6 octobre 2019 à 22h53min
Retour sur la carrière de Préjuce Nakoulma

Actuellement sans club, Préjuce Nakoulma est un footballeur burkinabé qui évolue au poste d’avant-centre ou d’ailier. Passé par les championnats burkinabè, français ou encore turc, il a construit sa carrière en posant lentement ses pas et avec assurance. Son talent lui a valu d’être appelé avec la sélection nationale de son pays depuis 2012.

Il va participer activement à la belle épopée qui a vu les Étalons échouer en finale de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) en 2013 face aux Aigles du Nigeria. Une compétition qui a été suivie par les sites de paris sportif. Il a été aussi de ceux qui ont contribué à la 3ème place au Gabon en 2017. Âgé aujourd’hui de 32 ans, Préjuce n’a pas encore dit son dernier mot dans le football en dépit du fait qu’il soit libre de tout engagement. Retour sur la carrière de cet attaquant musclé.

Ses débuts

Né le 21 avril 1987, Préjuce Nakoulma a fait ses débuts dans son pays natal au Burkina-Faso avec le CF Ouagadougou. Son talent va le conduire très tôt hors de son pays. En 2006, alors âgé de moins de 20 ans, il va prendre la direction de la Pologne. Puissant et physique, il va très rapidement s’imposer dans son nouveau championnat. Il va dans un premier temps rester au Granica Lubycza Krolewska, puis le Hetman Zamosc.

Il va d’abord évoluer quatrième division à son arrivée. Mais son talent va frapper l’œil des clubs d’un échelon plus haut. Ainsi en 2007, il sera au de Stal Stalowa qui évolue en deuxième division. Préjuce verra sa carrière prendre une autre tournure au cours de la saison 2007-2008 lorsqu’il ira à Gomik Leçzna. Il sera l’un des hommes les plus utilisé et un acteur majeur de la montée du club dans l’élite Polonaise de football. Au terme de ces deux saisons, il a disputé 56 des 68 matchs du club. Il accède ainsi en première division à l’issue de l’exercice 2009-2010.

Après cette montée, Préjuce sera prêté à un club de l’élite. Mais ce prêt sera moins concluant pour le Ouagalais. Il reviendra dans son club pour se resourcer. Ce retour lui fera du bien puis qu’après seulement 5 matchs en D2 et 3 buts, il va rebondir une nouvelle fois en première division. Sa seconde expérience sera la bonne. Il fera deux bonnes saisons. Ses prestations ont attiré le regard de certains cadors européens sur lui. Des noms des clubs comme ceux de Werder Brême, Chievo Verone, ou de l’OGC Nice sont cités comme possible destinations. Mais finalement, il ira en Turquie. Entre temps, Préjuce est devenu international du Pays des Hommes Intègres.

Le grand bain turc

Annoncé un peu partout en Europe, c’est en Turquie que Préjuce Nakoulma va finir par poser ses valises. Il va signer un contrat en 2014 en Super Lig Turque avec le Mersin Idman Yurdu, un club promu. Il va y passer deux saisons. Malgré ses performances, il n’a pas pu empêcher la descente du club. Il va parapher son second contrat en Turquie avec cette fois ci Kayserispor, toujours en première division turque. Son séjour dans ce club sera de courte durée. 5 mois après son arrivée, il va résilier son contrat.

Enfin la Ligue 1 et retour en Turquie

Sa très belle CAN 2017 va lui ouvrir les portes de la Ligue 1 Française. Il va s’engager au profit de FC Nantes le dernier jour du mercato. Etant à la CAN au Gabon, le club Canaris annoncera que la signature a été faite par correspondance. Le contrat est de deux ans et demi. Après quelques jours de tâtonnement, Préjuce fera finalement son apparition dans son nouveau club. Il va marquer son premier but contre Montpellier le 11 mars 2017 lors de son deuxième match de championnat. Il fera d’ailleurs un doublé. Le FC Nantes remportera le match sur un score de 3-2. En 2018, Il annonce son départ du club. Il va rejoindre à nouveau la Turquie du côté de Rizespor. Il va livrer au total 11 matchs pour 2 buts sous les nouvelles couleurs. Depuis, il est sans club.

Avec les Etalons du Burkina-Faso

Son passage en Pologne lui a ouvert la porte de la sélection nationale de son pays. Il va participer à la campagne de la CAN en 2012, puis celle de 2013 où le Burkina-Faso atteint la finale. Il sera aussi troisième en 2017 au Gabon avec les Etalons. Préjuce a marqué 13 buts en 51 sélections. Son premier but a été marqué contre le Bénin le 26 mai 2012.

Arthur Kouro

Vos commentaires

  • Le 6 octobre 2019 à 17:47, par NAPAMBOUMBOU En réponse à : Retour sur la carrière de Préjuce Nakoulma

    Pourquoi une carrière en dents de scie pour le Bulldozer de notre football.Il faut vite qu’il retrouve les terrains et la sélection. Cette année, il aurait pu s’engager avec un club même si c’est en Ligue 2 pour vite remonter la pente.
    Allez Pré, à la trêve hivernale, tu signe en Ligue 2 Française et c’est reparti.
    Gouss koye
    On joue pas avec sa carrière.
    Un fan

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre 2019 à 18:59, par Medio En réponse à : Retour sur la carrière de Préjuce Nakoulma

    Qu’est-ce qui l’empêche de venir jouer le championnat Burkinabè ?
    Cela lui permettra de se relancer.

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre 2019 à 19:45, par Kouka En réponse à : Retour sur la carrière de Préjuce Nakoulma

    j’apprécie ce que fait le fasonet en tentant de donner de la lumière à nos footballeurs et à nos sportifs de façon générale. C’est important pour leur image. Continuez à les soutenir. Ça peut les aider à sortir de l’ombre et trouver de bon clubs.

    Répondre à ce message

  • Le 7 octobre 2019 à 12:46, par Le réaliste En réponse à : Retour sur la carrière de Préjuce Nakoulma

    Un joueur très physique, combattif, mais malheureusement souvent plus pressé que la balle, ce qui le fait manquer beaucoup de buts qui auraient pu mieux le lancer. Courage à toi et soit plus réaliste en perfectionnant les dernières précisions très capitales. Bonne suite

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Elections à la présidence de la FBF : Amado Traoré dévoile ses ambitions pour le football burkinabè
Cité universitaire de Kossodo : Bientôt un plateau omnisports pour les étudiants
Fasofoot : Le terrain de l’ASFA Yennega sera bientôt éclairé
Football : Des anciens footballeurs se forment au métier d’entraineur
Football : La Premier League, la Bundesliga et la D1 russe connaissent leurs champions 2020
Football : Le capitaine Charles Kaboré guéri du coronavirus !
Issa Blagna, secrétaire technique des infrastructures sportives : « Nous faisons d’énormes efforts pour être dans les standards internationaux »
Fasofoot mercato : Mousso Ouédraogo retourne à l’USO
Football : La CAN 2021 et le CHAN 2020 reportés 
Prix Marc-Vivien Foé 2020 : Victor Osimhen sacré vainqueur !
Football : L’Australie et la Nouvelle-Zélande, co-organisatrices du mondial féminin 2023
Mathieu Olaonipekun, président de la Ligue régionale du Centre-Est de football : « Nous voulons faire de la région un creuset de talents »
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés