Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «L’art de plaire consiste simplement en deux choses : ne point parler dе sοi аux аutrеs еt lеur раrlеr tοujοurs d’еux-mêmеs.» Edmond et Jules de Goncourt

Mali : Au moins 25 soldats tués et 15 terroristes abattus lors d’intenses combats à Boulkessi et Mondoro

Accueil > Actualités > International • LEFASO.NET • mercredi 2 octobre 2019 à 07h55min
Mali : Au moins 25 soldats tués et 15 terroristes abattus lors d’intenses combats à Boulkessi et Mondoro

Au moins 25 militaires maliens ont perdu la vie lors des affrontements dans la nuit de dimanche à lundi , qui se sont poursuivis ce mardi pour le contrôle de deux camps militaires attaqués dans le centre du pays.

Une soixantaine d’autres soldats sont portés disparus et l’armée a enregistré d’énormes pertes en materiel. Du côté des terroristes,le bilan s’élèverait à 15 morts. C’est ce que révèle un communiqué officiel du gouvernement malien.

Le gouvernement précise cependant que l’armée malienne est parvenue à reprendre et conserver le contrôle des positions attaquées à Boulkessi et, à une centaine de kilomètres de là, à Mondoro.

Le gouvernement a également indiqué que les combats se poursuivaient et qu’une opération "d’envergure" des forces maliennes mais aussi burkinabé appuyées par la force française Barkhane, était en cours pour neutraliser les assaillants.

Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 2 octobre 2019 à 08:19, par Patriote En réponse à : Mali : Au moins 25 soldats tués et 15 terroristes abattus lors d’intenses combats à Boulkessi et Mondoro

    On a pris des décisions à l’ONU, mais avant de les appliquer, ces démons de terroristes ne dorment pas sur leur laurier.

    Répondre à ce message

  • Le 2 octobre 2019 à 08:36, par RAOGO En réponse à : Mali : Au moins 25 soldats tués et 15 terroristes abattus lors d’intenses combats à Boulkessi et Mondoro

    Une attaque au centre du pays pour prendre le contrôle d’un camp cela veut dire que l’ennemi est au centre alors qu’il y a la force française donc le pays est contrôlé par les terroristes. tous les pays du G5 sahel doivent s’unir pour s’attaquer l’ennemi en même temps sur leur propre terrain pour annihiler sa capacité d’attaque ( cela veut dire détruire son matériel, ses provisions, son matériel de communication et s’en passe. Tous les pays du G5 sahel doivent impliquer des maintenant son peuple parce que c’est l’intégrité de leur pays qui est en cause.

    Répondre à ce message

  • Le 2 octobre 2019 à 09:55, par Sheikhy En réponse à : Mali : Au moins 25 soldats tués et 15 terroristes abattus lors d’intenses combats à Boulkessi et Mondoro

    Malheureusement on se rend compte que les terroristes s’aguerrissent de jour en jour avec des stratégies plus affinées et des compétences qui se peaufinent. mais on se sent vraiment pas la même chose et la même ampleur de l’autre côté, même si on sait beaucoup de choses se font. On n’est pas en Afganistan pourtant.

    Répondre à ce message

  • Le 2 octobre 2019 à 11:31, par Pathe Diallo En réponse à : Mali : Au moins 25 soldats tués et 15 terroristes abattus lors d’intenses combats à Boulkessi et Mondoro

    Quand on lit les differents repportages concernant les attaques terroristes d’engvergure au BUrkina comme Koutougou et celui-ci au Mali il est clair que les djihadistes ont leurs principales bases sont au centre du Mali et les endroits bien connus. Meme le dernier jeune afrique se referant a une note des reseignements burkinabe indiquait l’endroit ou l’ attaque de Koutougou a ete planifie et les noms des meneurs. Dans ces conditions pon sedemande pourquoi les armees du Mali et du Burkina et du G5 en general ne peuvent pas organiser des contre attaques visant ces bases. Pourquoi faut il toujours se faire surprendre et massacrer !

    Répondre à ce message

  • Le 2 octobre 2019 à 11:38, par Manuel En réponse à : Mali : Au moins 25 soldats tués et 15 terroristes abattus lors d’intenses combats à Boulkessi et Mondoro

    Bonjour
    Bon courage à tous mais je ne comprends pas trop comment des combats peuvent durer des heures entre une armée régulière et des terroristes.
    Que font pendant ce temps les renforts surtout l’appui aérien ? Je pose des questions idiotes mais il nous faut bcp plus de coordination pour vaincre ces fous de Dieu.

    Répondre à ce message

  • Le 2 octobre 2019 à 13:06, par Raogo En réponse à : Mali : Au moins 25 soldats tués et 15 terroristes abattus lors d’intenses combats à Boulkessi et Mondoro

    A quoi servent donc !
    1*Accord d’Alger
    2*Le positionnement de la force dite d’Interposition Française "Barkane"
    3*La Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA), en maintenant 13 289 soldats et 1 920 membres de la police,

    Répondre à ce message

  • Le 2 octobre 2019 à 14:19, par Dedegueba SANON En réponse à : Mali : Au moins 25 soldats tués et 15 terroristes abattus lors d’intenses combats à Boulkessi et Mondoro

    Qu’il y ait des mercenaires ukrainiens ou européens parmi ces "pseudodjihadistes" qui nous embêtent au sahel, nous le Mali et le Niger, cela ne m’étonnerait guère.
    J’ai vu sur les réseaux sociaux, sous réserve de confirmation, des images de soldats européens capturés par l’armée camerounaise, qui combattaient dans les rangs de Boko haram.
    Il ne faut en réalité compter sur personne pour nous défendre. Je ne comprends pas pourquoi les populations du Bam préfèrent fuir devant ces bandes armées plutôt que de prendre leurs " flèches " s’il le faut,pour faire face.Si déjà nos populations leur montraient qu’elles ne cèdent pas à la peur le travail de nos FDS serait plus simple. C’est vrai qu’ils sont lourdement armés mais nos flèches ne font pas du bruit.Et tout arsenal retiré aux voyous pourrait par la suite renforcer la qualité de la riposte.

    Répondre à ce message

  • Le 2 octobre 2019 à 16:36, par Indjaba En réponse à : Mali : Au moins 25 soldats tués et 15 terroristes abattus lors d’intenses combats à Boulkessi et Mondoro

    Apres les annees 1990, les deals, la corruption, l’egoisme ont gaté tous les secteurs des pays francophones de la sous regions. Aucun pays n’a une armee solide, c’est du bluf. Togo, benin , cote d’ivoire, mali, burkina, niger c’est du pipo. C’est des mythes sinon rien de bon face aux attaques terroristes. Les armees dans ces pays sont dirigees par des gradés-hommes d’affairrs-amis des presidents si bien que les militaires de rang eux memes n’imaginaient pas vraiment faire un jour la guerre. Pour eux les missions ONUSiennes n’etaient pas dangereuses donc chacun grouillait pour y aller prendre de gros salaires. En realité au Mali et au Burkina les militaires fuient le combat. Le jour qu’une base francaise sera prise par ces soient disant terroristes , vous verrez les sanctions et les traitements qui vont tomber sur les militaires qui gardaient le camp. Oui tout de suite les gens diront que la France a plus de moyens mais en realité le peu de moyens que nos armees ont leur permette de battre ces voyous qui ne viennent qu’ en petit nombre( <≤ 30 par attaque) qui ne viennent que sur des motos et n’ont que des kalaches et utilisent toujours la meme strategie, la surprise. Tout est question d’organisation, de strategie et surtout d’audace et de determination qui semblent manquees au sein de nos armees.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Premier mandat de Donald Trump : Le continent africain totalement ignoré
Soudan du Sud : Le découpage administratif, pomme de discorde entre Salva Kiir et Riek Machar
Retour de l’armée malienne à Kidal : Vent d’espoir sur Bamako
Extradition de Omar El-Béchir à la CPI : L’Afrique encore sur le banc des accusés
Zone de libre échange continental africain : Le Sud-Africain Wamkele Mene désigné secrétaire général
Lutte contre la fraude et la corruption au Sénégal : Le président Macky Sall rattrapé par ses propres déclarations
Maladie du coronavirus : Un cas suspect « sous contrôle » à Abidjan
Droit du sol : Les femmes ne pourront plus aller accoucher aux Etats- Unis en prétextant le tourisme
Différends entre investisseurs et Etats : Le Burkina participe à Vienne à la session sur la réforme du mécanisme de règlement
ONU : Le Général burkinabè Daniel Sidiki Traoré nommé commandant des Casques bleus en Centrafrique
« Luanda Leaks » : Des révélations mettent en cause la fille de l’ex-président angolais Dos Santos
Situation désastreuse en Libye : Les dirigeants africains déçoivent !
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés