Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «L’amour, c’est être toujours inquiet de l’аutrе.» Marcel Achard

Burkina : « La parole donnée par nos dirigeants n’a aucune valeur », déplorent les chauffeurs routiers

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • mardi 24 septembre 2019 à 12h31min
Burkina : « La parole donnée par nos dirigeants n’a aucune valeur », déplorent les chauffeurs routiers

Face à la presse ce mardi 24 septembre 2019, l’Union des chauffeurs routiers du Burkina (UCRB) a dénoncé la non mise en œuvre de son protocole d’accord signé le 27 août 2018 par le gouvernement.

Ils sont de plus en plus nombreux à dénoncer le manque de volonté du gouvernement à exécuter les protocoles d’accord. Ce mardi 24 septembre 2019, c’est au tour de l’Union des chauffeurs routiers du Burkina (UCRB) de crier son ras le bol. L’UCRB, par la voix de son président Brahima Rabo, a tenu à informer l’opinion publique de la non tenue des engagements pris par l’autorité publique suite à leur mouvement d’humeur suivi d’un arrêt de travail depuis le 24 août 2018. Lesquels engagements revaloriseraient les conditions de vie des chauffeurs.

« Nous avons tenu notre engagement… »

Suite au mouvement d’humeur des routiers, un cadre de concertation a été mis en place par le gouvernement le 27 août 2018 au sein du ministère de tutelle. Selon Brahima Rabo, cette concertation a été conduite par les ministres des Transports, du Commerce et le secrétaire général du ministère de l’Administration territoriale. A l’issue des discussions, un accord fut trouvé entre les deux parties.

Cet accord portait sur la mise en place d’une commission chargée de la refonte du système de gestion du fret, la mise en œuvre de l’application intégrale des dispositions de la convention collective du secteur des transports routiers, l’entame des pourparlers avec les autorités togolaises afin d’améliorer les conditions de séjour des chauffeurs routiers par l’aménagement de parkings adaptés.

A cet effet, « nous avons tenu notre engagement sur la levée du blocus sur les axes routiers », explique Brahima Rabo. Mais le gouvernement n’as pas respecté sa part d’engagement, en exécutant le protocole d’accord, déplore l’UCRB. « Nous sommes dépités de constater que la parole donnée par nos dirigeants n’a aucune valeur », se désole Brahima Rabo.

« Prête à aller au dialogue »

Malgré la non tenue des engagements par le gouvernement, l’UCRB rassure l’opinion publique qu’elle reste disposée à travailler pour l’avancée de l’économie nationale. « Toute chose qui ne pourrait perdurer », note tout de même le président de l’UCRB.

Par ailleurs, l’UCRB se dit prête à aller au dialogue pour « la construction de la nation ». Elle n’a cependant pas manqué de lancer un appel aux chauffeurs routiers à se tenir prêts pour d’éventuels mots d’ordre et pour « toutes actions jugées légales et légitimes pour l’amélioration de nos conditions de travail et de vie », a conclu Brahima Rabo.

Jean Judicaël Doulkom (stagiaire)
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Entrepreneuriat des jeunes : La Fondation Tony Elumelu et le PNUD volent au secours de 5000 porteurs de projets
Cour d’Appel de Ouagadougou : 99 dossiers de crimes seront jugés dans la période du 16 décembre 2019 au 10 janvier 2020
Règles douloureuses : « Aucune femme n’a le droit d’en souffrir en 2019 », Pr Der Adolphe Somé, gynécologue-obstétricien
Centres de formation professionnelle au Burkina : L’éducation sexuelle complète désormais inscrite au programme
Sécurité : 18 kg de drogues saisis à Bourzanga (Centre-Nord)
Gouvernance locale et cohésion sociale : Le rôle des collectivités et des organisations de la société civile examiné dans le Plateau central
Annuaire statistique : Le tout sécuritaire du Burkina dans un document
Santé : Le Club des hommes d’affaires franco-burkinabè sensible à la cause des insuffisants rénaux et du cancer infantile
Lutte contre la pratique de l’excision : Les acteurs capitalisent les meilleures approches pour l’atteinte de la tolérance zéro
Crise sécuritaire au Burkina : Plan International réitère son engagement auprès des populations vulnérables
Société civile burkinabè : L’Initiative souveraineté, dignité et paix est née
Fête nationale à Tenkodogo : Le Fonds permanent du développement des collectivités territoriales fait le point de sa participation
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés