Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Les gens sollicitent vos critiques, mais ils ne désirent sеulеmеnt quе dеs lοuаngеs. » William Somerset Maugham

Protection des données à caractère personnel : Les points focaux des administrations publiques et privées sensibilisés

Accueil > Actualités > Multimédia • LEFASO.NET | Par Yvette Zongo • jeudi 25 juillet 2019 à 21h00min
Protection des données à caractère personnel : Les points focaux des administrations publiques et privées sensibilisés

Ouagadougou a abrité, ce jeudi 25 juillet 2019, un séminaire national de sensibilisation sur la protection des données à caractère personnel. C’est une rencontre organisée par la Commission de l’informatique et des libertés (CIL) et placée sous le thème « Internet, réseaux sociaux et respect des droits individuels et publics ». Objectif, renforcer les capacités des points focaux des administrations publiques et privées du Burkina. La cérémonie d’ouverture a été présidée par le conseiller technique du ministre des Droits humains et de la Promotion civique, Mamadou Benon.

Le rôle des autorités de protection, des institutions spécialisées sur la question ; le nouveau code pénal et la répression des infractions sur les réseaux sociaux ; les mécanismes de veille ; la cybercriminalité et la sécurité des systèmes d’information, etc. Ce sont autant de questions qui ont été abordées au cours de ce séminaire national de sensibilisation organisé au profit des points focaux des administrations publiques et privées.

Pour le représentant du ministre en charge des Droits humains, Mamadou Benon, l’organisation de ce séminaire est à encourager, parce que, qui dit protection des données personnelles et de la vie privée, parle à coup sûr de droits humains. « Et lorsqu’il y a violations de ces droits, il y a automatiquement une atteinte aux droits fondamentaux des personnes ». C’est pourquoi, il est important, selon lui, de sensibiliser ces points focaux qui sont à la charge de gérer ces questions dans les administrations publiques et privées de notre pays.

Et la présidente de la Commission de l’informatique et des libertés (CIL), Marguerite Ouédraogo, d’ajouter que la protection de ces données contribue à la garantie des droits fondamentaux des personnes et à la consolidation de la démocratie. Ainsi, le droit à la protection des données personnelles réaffirme, notamment, le droit d’être reconnu en tant que citoyen et de se prémunir des abus, de l’injustice et de la discrimination, a-t-elle expliqué.

Mamadou Benon, Représentant du ministre en charge des droits humians

Selon la présidente, la garantie des droits reconnus aux personnes implique la mise en place effective d’autorités de contrôle indépendantes, dotées de pouvoirs et de moyens conséquents pour agir fortement. C’est donc dans ce contexte, dit-elle, que la CIL a mis en place, depuis 2014, des points focaux dans les administrations publiques et privées pour l’accompagner dans sa mission de protection des droits des personnes en matière du traitement de leurs données personnelles.

À terme, il est attendu de cette rencontre que les capacités des points focaux soient renforcées afin d’être des relais auprès des différentes administrations et aussi d’accompagner la CIL dans sa mission d’information et de la sensibilisation des populations, a indiqué la présidente de la CIL.

Points focaux, experts du domaine et représentants de la CIL mobilisés pour le séminaire national sur la protection des données personnelles

Des solutions pour la protection des données personnelles

Pour l’expert en protection des données personnelles, Lahoussine Aniss, il ne s’agit pas de réinventer la roue mais de doter les autorités de contrôle de ressources et de moyens nécessaires pour assurer une veille sur les réseaux sociaux et des impacts éventuels sur la protection des données personnelles. Car si les autorités de contrôle ne comprennent pas ce qui se passe, dans les détails près, il sera difficile d’assurer cette veille.

Ensuite, il faut également prendre en compte la sensibilisation des populations afin de leur permettre de comprendre l’enjeu de la divulgation des données personnelles. Outre ces aspects, il y a la prise en compte de la coopération entre les organisations d’un même pays et au niveau international, pour ne pas être seul face aux géants de l’Internet. Enfin, l’autre point important à prendre en compte, pour l’expert, c’est la capitalisation des cadres légaux pour que les autorités puissent agir dans la légalité, tout en mettant à la disposition des populations des voies de recours pour déposer des plaintes en cas de violations.

Yvette Zongo
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Lutte contre la cybercriminalité : La CIL outille les élèves sous-officiers de la gendarmerie
Mouvement d’humeur à la RTB : Le DG tape du poing sur la table
Médias publics : Des perturbations dues à un mouvement d’humeur du personnel
Fonds d’appui à la presse privée : La date de clôture de dépôt des dossiers de candidature à l’appel à projet de financement des projets structurants est reportée au 20 septembre 2019
Académie de création et d’éveil scientifique : Une vingtaine d’enfants au contact de la technologie
Régulation des communications électroniques et des postes : L’ARCEP outille des hommes de médias à Bobo-Dioulasso
ISCOM – ESSITECH INTERNATIONAL : Mise en place d’un cadre de collaboration qui s’annonce fructueuse
Burkina Golden Blog Awards : La 2e édition placée sous le thème de la consolidation de la paix
Les métiers de la communication digitale : Création publicitaire numérique
TAC : Médias publics burkinabè et ivoiriens scellent des pactes de coopération
Système d’information géographique : L’Institut supérieur des sciences de la population renforce les capacités de 20 spécialistes
Bonne gouvernance au Burkina : L’Association des journalistes du Burkina interroge la qualité des infrastructures
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés