Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Les gens sollicitent vos critiques, mais ils ne désirent sеulеmеnt quе dеs lοuаngеs. » William Somerset Maugham

Coopération militaire : Le commandant de la force Barkhane fait ses adieux au président du Faso

Accueil > Actualités > Diplomatie - Coopération • • jeudi 25 juillet 2019 à 11h01min
Coopération militaire : Le commandant de la force Barkhane fait ses adieux au président du Faso

(Ouagadougou, le 24 juillet 2019). Le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, a reçu en audience ce mercredi en fin de matinée, le commandant de la force Barkhane en fin de mission, le général Frédéric Blachon.

« J’entame aujourd’hui une tournée d’adieux qui me permet de faire à la fois le bilan de mon mandat avec les autorités politiques et militaires de chaque pays membre du G5 Sahel, et de présenter mon successeur, le général Pascal Facon », a indiqué le général Blachon à l’issue de l’audience.

Ces échanges avec le président du Faso, ont été une occasion de faire le bilan d’une année de coordination de la force Barkhane. Un bilan jugé satisfaisant. Le général Blachon en veut pour preuve, par exemple, l’intervention de ses hommes, le 4 octobre 2018, en soutien à l’armée burkinabè, pour neutraliser un groupe terroriste qui s’est attaqué à la gendarmerie d’Inata, l’accord militaire entre le Burkina Faso et la France du 17 décembre 2018, et une opération conjointe menée avec les forces burkinabè.

« Je retiens de cette année de coopération, l’excellente qualité des soldats burkinabè et la bonne organisation de leurs états-majors. Ce qui augure un bon avenir pour vaincre le terrorisme qui est notre adversaire commun », a soutenu le commandant de la force Barkhane.

Il a indiqué tout son soutien au chef d’Etat-major général des armées burkinabè et tous ses hommes, dans leur mission de lutte contre le terrorisme et de sécurisation du territoire.

« C’est une mission de longue haleine qui demande du temps, de la détermination et de l’abnégation. Et je sais que l’armée burkinabè dispose d’hommes de qualité pour cette mission », a affirmé le général Blachon.

Direction de la communication de la présidence du Faso

Vos commentaires

  • Le 25 juillet à 14:52, par Hussein En réponse à : Coopération militaire : Le commandant de la force Barkhane fait ses adieux au président du Faso

    « Je retiens de cette année de coopération, l’excellente qualité des soldats burkinabè et la bonne organisation de leurs états-majors. Ce qui augure un bon avenir pour vaincre le terrorisme qui est notre adversaire commun »,
    ...
    « C’est une mission de longue haleine qui demande du temps, de la détermination et de l’abnégation. Et je sais que l’armée burkinabè dispose d’hommes de qualité pour cette mission »

    Très bien ! Alors il est donc temps pour les burkinabè et les africains de prendre eux-mêmes leur destin en main, au lieu de se mettre volontairement sous la tutelle du bourreau à la récherche de sa gloire perdu. Et puis il faudra planifier d’avoir nos propres armes car il n’est pas possible de devenir libre et respecté en comptant sur les armes et les munitions d’autrui ! Il faut savoir que tout nous sera possible si nous avons la volonté de nous y mettre sérieusement !

    Répondre à ce message

  • Le 26 juillet à 10:59, par Kiswensida En réponse à : Coopération militaire : Le commandant de la force Barkhane fait ses adieux au président du Faso

    Tout pays digne soucieux de son indépendance doit se doter des moyens nécessaires pour préserver son indépendance. Ces moyens sont, entre autres non moins importants, d’ordre technologique et la maitrise de la technologie passe par l’Éducation. Si nous avons la volonté nous pouvons fabriquer nos propres armes !! Beaucoup de pays asiatiques, même l’Afghanistan, fabriquent des armes. A ma connaissance aucun pays africain hors mis peut-être l’Afrique du sud, pas même le Nigeria, ne fabrique ses propres armes !! Avec cette cruelle vérité pourquoi voulez-vous que nous soyons pris au sérieux ?

    Répondre à ce message

  • Le 30 juillet à 05:11, par Salomon Justin Yaméogo En réponse à : Coopération militaire : Le commandant de la force Barkhane fait ses adieux au président du Faso

    Aaha ?!... C’est vrai que « le terrorisme est notre adversaire commun » ???! Hummm !... OK. Alors, désormais, faites part très rapidement à nos troupes de tous les mouvements suspects que vous observez sur vos écrans venant de vos satellites et autres drônes de surveillance qui pullulent ici au Faso... De même, communiquez à notre Etat-Major, toute la liste de vos matériels et permettez un accès en temps réel de nos troupes à toutes les cargaisons qui débarquent ici au Faso et qui sont "destinés à vos troupes" ; oeuvrez à une traçabilité de L’Utilisateur Final de tout matériel qui arrive sur notre territoire (et qu’il y ait également un véritable contrôle conjoint de tout ce qui ressort du territoire) ; pour un inventaire conséquent des Arrivées, des Utilisations et des Retours... Cela juste me suffira pour vous croire et être des Vôtres !

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Interconnexion des systèmes d’information douanière : Le Burkina, le Togo et le Niger signent un accord
Assemblée nationale : L’ambassadeur des Etats-Unis discute de sécurité avec le chef du parlement burkinabè
Ana Maria Chongo Torreblanca, ambassadrice de Cuba au Burkina : « L’héritage de Thomas Sankara est vif en Amérique latine, pas seulement à Cuba »
93e anniversaire de la naissance de Fidel Castro : « Le peuple cubain est fier de l’héritage laissé par le leader de la révolution cubaine »
Question de protocole : Pourquoi il ne faut pas appeler les députés burkinabè « Honorables » !
Coopération : Le président du Faso en Guinée Conakry les 8 et 9 août
Traités de l’Union africaine : Un projet pour aller vite dans la ratification et la domestication
Coopération : Quels sont les intérêts pour la Chine dans le rétablissement diplomatique avec le Burkina Faso ?
VIIIème Traité d’Amitié et de Coopération (TAC) : « L’exploitation clandestine » des mines préoccupe les deux pays
Traité d’amitié et de coopération (TAC) 2019 : Le président Alassane Ouattara élevé à la dignité de Grand-Croix de l’Ordre de l’Etalon
Fête du trône du Maroc : Le Burkina, grand bénéficiaire de l’offre marocaine en matière scientifique et culturelle
VIIIème Traité d’amitié et de coopération (TAC) : De plain-pied dans les travaux, en attendant la conférence au sommet des Chefs d’Etat
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés