Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Il y a des temps où l’on ne peut plus soulever un brin d’herbе sаns еn fаirе sοrtir un sеrреnt.» Marceline Desbordes-Valmore

Marketing digital : L’expérience de la Burkinabè « Mimi mossi »

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • samedi 20 juillet 2019 à 23h30min
Marketing digital : L’expérience de la Burkinabè « Mimi mossi »

Les femmes burkinabè ne cessent de s’illustrer en matière d’émancipation et d’entrepreneuriat. Certaines se sont distinguées par leurs œuvres innovantes au sein de la société. Miss Aminata Zongo n’est pas en marge de ces femmes qui se sont battues pour se tailler une place dans le domaine du marketing digital. Affectueusement appelée « Mimi mossi » sur les réseaux sociaux, Aminata Zongo est communicatrice de formation. Cette jeune entrepreneure est la fondatrice de la marque de produits cosmétiques Saramania shop. Elle est aussi l’initiatrice du groupe Saramania.

« Quoi que tu rêves d’entreprendre, commence-le. L’audace a du génie, du pouvoir et de la magie », disait J.W.Von Goethe. Cette citation, Aminata se l’est appropriée. Cette jeune dame battante, entreprenante, a su exploiter les réseaux sociaux à des fins utiles. Pour preuve, elle a boosté la vente de ses produits grâce à l’Internet. Aminata Zongo est à la tête d’une entreprise, une boutique de produits cosmétiques, « Saramania shop », sise au quartier Kouritenga dans la capitale burkinabè (Ouagadougou). Grâce à ses nombreux produits naturels et divers accessoires de beauté, « Mimi mossi » est reconnue dans le milieu cosmétique à travers le monde. Elle est aussi l’initiatrice du groupe Saramania. Pour bien mener ses activités et mieux se faire connaitre, Mimi mossi a su mettre à son profit les TIC.

« Femmes, jeunes filles, nous sommes toutes des ‘‘femtics’’ dans nos domaines respectifs. Mettons les TIC à notre service partout où cela s’avère nécessaire », dit-elle souvent. Elle a une page Facebook qui donne de la visibilité à ses activités. Saramania shop a vu officiellement le jour le 16 décembre 2018. Elle est spécialisée dans la fabrication et la vente des produits cosmétiques à base de produits naturels tels que le beurre de karité, le beurre de cacao, l’huile de coco et les accessoires de tout genre, pour femmes. Tout comme le groupe, la boutique doit sa visibilité au numérique qui lui a permis d’acquérir une certaine notoriété. Le groupe peaufine des projets de grande envergure pour le bien-être de la femme et de l’enfant.
Tout pour la séduction.

Le groupe Saramania est un groupe privé sur Facebook, comptant plus de 25 000 membres actifs exclusivement féminins. Saramania promeut l’entraide, le sens des affaires et l’émancipation de la femme. « La Saramanie », c’est la femme d’Afrique et d’ailleurs, ouverte au monde, qui s’informe sur les tendances contemporaines et qui contribue au bien-être de la société à travers des initiatives sociales et économiques. En quatre ans d’existence, le groupe a, à plusieurs reprises, mobilisé des ressources qui ont permis de réaliser des projets sociaux (achat de couveuses pour hôpitaux ; assistance aux malades, aux orphelins et aux veuves).

Le groupe, devenu une véritable famille, prête l’oreille aux besoins de ses membres. La vision du groupe est d’inculquer à chaque membre du réseau la capacité de s’imposer comme une actrice influente de la société dans laquelle elle vit. Saramania est un groupe de femmes qui mettent leurs expériences en commun pour s’entraider et permettre à chaque membre de se frayer un chemin, de subvenir financièrement à ses besoins.[ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

P.M. OUEDRAOGO
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Insécurité au Burkina : « Ne nous trompons pas d’adversaire », invite la fédération des associations islamiques
Réduction des inégalités au Burkina : L’ONG Oxfam en appelle à des engagements des gouvernants
Accès à l’eau potable : La commune de Béré bénéficie de 28 forages en une année
Déplacés internes de Pazaani : Miss Burkina offre un repas et des vivres
Maladie du coronavirus : « Aucun cas n’a été notifié au Burkina », selon le ministère de la Santé
Projet RESIANE : Une table ronde pour partager les approches réussies
Bobo-Dioulasso : La Douane détruit 5 tonnes de cannabis et 3,8 tonnes de produits médicamenteux prohibés
Région de l’Est : L’amélioration du climat des affaires au cœur des préoccupations
2e CASEM de l’année 2019 du ministère de la Santé : Le bilan des activités 2019 et les priorités 2020 à l’ordre du jour
Beauté : L’épilation à base d’aloé Véra, une astuce efficace
Racket sur l’axe Niamey-Ouagadougou : L’argent d’abord, la sécurité on verra !
Burkina : « 2020 commence comme s’est achevée 2019 », regrette le syndicat des éducateurs de base
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés