Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Le plus grand secret pour le bonheur, c’est d’être biеn аvес sοi.» Bernard Le Bovier de Fontenelle

Décès de 11 personnes gardées à vue : La section MBDHP du Kadiogo appelle les FDS à une « réelle considération des droits humains »

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • jeudi 18 juillet 2019 à 15h57min
Décès de 11 personnes gardées à vue : La section MBDHP du Kadiogo appelle les FDS à une « réelle considération des droits humains »

C’est avec indignation et une profonde tristesse que la section MBDHP du Kadiogo a appris la mort de onze (11) personnes gardées à vue, dans la nuit du 14 au 15 juillet 2019 à Ouagadougou, dans les locaux de l’unité Anti-Drogue de la police nationale.

En ces circonstances particulièrement tragiques, la Section présente ses condoléances les plus attristées aux familles éplorées.

Par ailleurs, ce drame survient dans le sillage d’autres décès suspects de personnes privées de liberté intervenus dans des locaux de police et de gendarmerie de la ville et même dans l’enceinte du Tribunal de grande instance de Ouagadougou et qui ont été signalés à la Section.

Ces incidents graves traduisent malheureusement un mépris des garanties et protection reconnues aux personnes sous main de justice, notamment la présomption d’innocence, l’interdiction de la torture et des traitements inhumains et le respect de la dignité inhérente à la personne humaine.

La Section prend note de l’ouverture de l’enquête annoncée par le parquet près le Tribunal de grande instance de Ouagadougou concernant la tragédie survenue dans les locaux de l’unité Anti-Drogue. Elle suit également le sort des autres cas de décès dont l’opinion n’a pas été officiellement informée et attend vivement la manifestation de la vérité et de la justice dans tous ces cas.

Au regard de ce qui précède, la Section MBDHP du Kadiogo :
-  réitère ses condoléances les plus attristées aux familles des personnes décédées ;

-  invite les autorités judiciaires à œuvrer diligemment à la manifestation de la lumière et de la justice sur ces drames ;

-  Appelle les structures en charge de la défense du territoire et de la sécurité à une réelle considération des droits humains dans l’accomplissement de leurs missions, conformément aux exigences des règles et principes de l’Etat de droit, dans ce contexte national déjà délétère en matière de sécurité des citoyens ;
-  Appelle également le gouvernement à prendre toutes les dispositions nécessaires pour le respect effectif de ses obligations en rapport avec les textes nationaux et internationaux auxquels il a librement souscrit en matière de traitement des personnes privées de liberté.

Fait à Ouagadougou, le 18 juillet 2019

Le Bureau de la Section

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Festivités du 11-décembre à Tenkodogo : Il faut aussi compter avec les tensions autour des logements !
Syndicat national des commerçants du Burkina : Le bureau répond à l’accusation de gestion opaque
Perturbations des cours dans les établissements scolaires : Le maire de la ville de Ouagadougou interpelle les jeunes inciviques
8es Journées burkinabè de parasitologies : Un cadre de réflexion pour l’élimination des maladies parasitaires
11-Décembre dans le Centre-Est : L’Onatel contribue à la normalisation de l’école Bogaré B
Journée internationale des personnes handicapées dans le Kouritenga : Le prix de l’ONG Light for the World attribué à Edouard Kaboré
Ecole nationale de santé publique (ENSP) : La cuvée 2019 forte de 3010 nouvelles compétences est prête à servir
Burkina : Une nouvelle association pour promouvoir la paix
Lutte contre la corruption au Burkina : Une Nuit pour célébrer la transparence dans la gestion de la chose publique
Gaoua : Les femmes ont encore marché pour réclamer de l’eau
Commune de Niankorodougou : La société minière Wahgnion Gold Operation offre une adduction d’eau potable à la population
Dimensionnement et gestion des réservoirs de barrages : Une conférence réunit des professionnels du domaine à Ouagadougou
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés