Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Il faut avoir bien du jugement pour sentir que nous n’еn аvοns рοint.» Pierre Carlet de Chamblain de Marivaux

CAN/Egypte 2019 : L’édition du grand bouleversement

Accueil > Actualités > Sport • LEFASO.NET | Photo : RFI • lundi 8 juillet 2019 à 15h56min
CAN/Egypte 2019 :  L’édition du grand bouleversement

La 32ème édition de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) a ouvert ses portes le 21juin 2019. Si à l’issue des matches de groupes, il n’y a pas eu de grandes surprises, force est de reconnaitre qu’au stade des 1/8 de finales, les observateurs du ballon rond ne savent plus à quel saint se vouer, tant les différentes rencontres ont donné des verdicts inattendus. Ainsi, les Ecureuils du Bénin sont les premiers à créer la surprise en croquant du Lion marocain.

Alors que d’aucuns voyaient la bande à Hervé Renard faire d’une bouchée Stéphane Sessegnon et ses coéquipiers, cela a été totalement le contraire. Annoncés comme de possibles vainqueurs de la compétition, les Lions de l’Atlas sont tombés sur une équipe béninoise déterminée à marquer cette CAN. Déjà, dans l’euphorie d’une qualification en 1/8 de finales après des nuls contre le Ghana et le Cameroun, les Béninois ont réussi à contenir une équipe marocaine sûre de sa force pour finalement s’imposer par 4 tirs à 1 et 1-1 après prolongation, malgré la balle de match (penalty) dans les dernières minutes gâchée par Hakim Ziyech.

Le pays organisateur KO

Alors qu’on se posait la question de savoir si c’était la malchance ou le complexe de supériorité qui a fait échouer les Lions de Atlas, un autre séisme allait se produire avec l’élimination du pays organisateur. L’Egypte de la super star Mohamed Salah, avec 3 victoires en 3 matches de groupes et 0 buts encaissé sera victime des Bafana-Bafana d’Afrique du Sud. Il a suffi d’un but de Christopher Thembinkosi Lorch à la 85ème minute pour ruiner les rêves de sacre le 19 juillet 2019 des Pharaons. Finaliste malheureux en 2017, les pharaons échouent pour la première fois à domicile après les éditions de 1959,1986 et 2006. Cette déroute a entrainé des grandes conséquences avec la démission du président de la fédération Hany Abo Rida et le limogeage de l’entraineur mexicain Javier Aguirre.

Le champion à terre

Dans un scénario renversant, les Lions indomptables du Cameroun, cshampion en titre, ont perdu leur couronne face aux Super Eagles du Nigéria. Menés au score, dès la 20ème minute, les hommes de Seedorf auront les ressources nécessaires pour égaliser et prendre les devants par 2 à1 à la pause. A la reprise, le Nigéria, à travers les réajustements de son coach, revient au score 2-2 et inscrit un 3eme but synonyme de qualification en ¼ de finales dans un match à rebondissement.

Plus de petit poucet

Venus dans la peau de petite équipe pour apprendre, les Bareas (Zébus) de Madagascar sont la grande sensation de cette 32ème CAN. Après un parcours incroyable lors de la phase de poule (premier du groupe B dont une victoire face au Nigéria), personne n’aurait cru que les Zébus iraient aussi loin dans la compétition. Pour l’entraineur Nicolas Dupuis, « c’est ensemble qu’ils pourront faire de grandes choses » En effet, sur une rencontre à élimination directe où toutes les équipes ont leur chance, les Malgaches ont saisi la leur.

Ainsi, par deux fois, ils ont mené à la marque avant la réaction de la RDC par Cédric Bakambu pour l’égalisation (1-1, 21e) et Chancel Mbemba, sur corner, pour arracher la prolongation (2-2, 90e). La suite, les joueurs malgaches écriront les plus belles pages de l’histoire de leur pays en accédant aux ¼ de finales par 4 tab 2. La Grande île est désormais une grande nation du football continental, le temps de la Coupe d’Afrique des Nations Total 2019. Les Bareas affronteront le Ghana ou la Tunisie lors d’un quart de finale prometteur et peut-être qu’ils ne s’arrêteront pas en si bon chemin.

Juste Ephrem ZIO

Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 8 juillet à 16:30, par Un Burkinabê En réponse à : CAN/Egypte 2019 : L’édition du grand bouleversement

    Il faut arrêter de faire des commentaires du genre "force est de reconnaitre qu’au stade des 1/8 de finales, les observateurs du ballon rond ne savent plus à quel saint se vouer, tant les différentes rencontres ont donné des verdicts inattendus."
    Tous les connaisseurs du football savaient que l’Afrique du Sud, Madagascar, le Benin n’étaient pas de petites équipes car se sont qualifiés où des pays comme le Burkina, le Togo et le Congo n’ont pas pu franchir le cap. Elles se sont très bien comportées en phase de groupe et celà ne faisait que confirmer leur statut d’équipe qualifiée pour la CAN 2019.

    Répondre à ce message

  • Le 8 juillet à 17:31, par Sacksida En réponse à : CAN/Egypte 2019 : L’édition du grand bouleversement

    D’abord, il est une bonne chose que les equipes au 8eme de finale aient dejoue tous les pronostiques grace a leurs preparations multidimensionelles. Meme celles qui ne disposent pas de vedettes ont privilegie la force collective et dans bien des cas s’en sortis face aux "grands" de cette Can 2019. En outre, c’est une lecon donnee aux autres pays et particulierment nos Etalons qui cherchent leurs marques pour un nouveaux souffle d’ici la Can de 2021 Inchallah. Courage et Salut.

    Répondre à ce message

  • Le 8 juillet à 20:35, par Dedegueba SANON En réponse à : CAN/Egypte 2019 : L’édition du grand bouleversement

    Finalement les trois premiers de l’édition passée n’auront pas fait long feu à cette CAN 2019. Nos étalons pas fichus de se qualifier, le Cameroun et l’Égypte qui n’atteignent même pas les quarts de finales. Toutes ont sans doute dormi sur leurs lauriers ou couronnes.
    Il est temps de se remettre au travail et sérieusement avec plus de rigueur. Il n’y a pas de petite nation de foot, et ce n’est pas une question d’entraîneurs, mais de joueurs qui veulent jouer. Nos étalons avaient galopé au petit trot, devant des équipes qui en voulaient.

    Répondre à ce message

  • Le 9 juillet à 06:53, par maan ne sugri En réponse à : CAN/Egypte 2019 : L’édition du grand bouleversement

    Internaute Burkina, doit-on souhaiter ne pas assister aux meilleurs CAN continuellement pour plaisir en rêvant ne pas voir le Burkina Faso présent aux CAN. Ne pas prend part, c’est rejoindre le CLAN des médiocres et vous, vous aimez ça ?. Vous réellement, vous êtes atypique. Entre votre désir égoïste, voire même votre boulimie du plaisir, de grâce souffrez que le Burkina avance et soit une grande nation de football, que plutôt de vous permettre de satisfaire votre masturbation intellectuelle non loin de votre masturbation de libido égoïste. Participer à une CAN, c’est une émergence sportive d’un pays qui permet le rayonnement de ce pays. Par contre prendre son désir et ses goûts comme une priorité c’est purement et simplement de l’égocentrisme

    Répondre à ce message

  • Le 9 juillet à 20:38, par Maurice En réponse à : CAN/Egypte 2019 : L’édition du grand bouleversement

    IL Y A LONGTEMPS DE CELA EN TOUT CAS BIEN AVANT LE DÉBUT DE LA CAN., J’AVAIS DIT ET JE LE RÉPÈTE :
    HORMIS UN MAUVAIS ARBITRAGE, HORMIS UN MAUVAIS COACHING, LE TROPHÉE DE CETTE CAN AU SOIR DU 19 JUILLET N’ÉCHAPPERA PAS AU SÉNÉGAL. JE NE SUIS PAS QUE UN SIMPLE SUPPORTER DU SÉNÉGAL NON, QUI VIVRA VERRA JOUR J -10

    Répondre à ce message

  • Le 10 juillet à 10:07, par Calmos En réponse à : CAN/Egypte 2019 : L’édition du grand bouleversement

    Mauvais arbitrage, il y en a eu. Surtout Maroc contre Bénin, l’arbitre angolais est, en mon sens le plus médiocre que la CAN ait connu. Pourquoi la CAF continue de travailler avec des arbitres qui ont fait preuves de médiocrité ? Cet arbitre angolais a déjà été sanctionné pour mauvais arbitrage et on le reconduit encore à cette CAN. La CAF est-elle en manque d’arbitres de haute qualité ? Heureusement que Bénin a vaincu le Maroc et l’arbitre central angolais.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés