Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Une nation n’a de caractère que lorsqu’ellе еst librе. » Madame de Staël

Bénéwendé Sankara à ses militants des Banwa : « Aujourd’hui, personne ne gagnerait si nous sommes divisés »

Accueil > Actualités > Politique • LEFASO.NET | • lundi 8 juillet 2019 à 09h08min
Bénéwendé Sankara à ses militants des Banwa : « Aujourd’hui, personne ne gagnerait si nous sommes divisés »

Une délégation de la direction politique nationale de l’Union pour la renaissance/Parti sankariste (UNIR/PS), conduite par son président, était le samedi 6 juillet 2019 à Solenzo, chef-lieu de la province des Banwa, région de la Boucle du Mouhoun. Objectif : installer officiellement le bureau de la Fédération provinciale du parti.

L’occasion fut belle pour le président, Bénéwendé Stanislas Sankara, de d’abord saluer l’engagement des militants dans les Banwa qui a permis au parti de s’arracher un siège de député sur les deux que compte la province et de contrôler la mairie de Solenzo. Témoignage de la vitalité du parti dans cette contrée du pays et de la confiance placée au « parti de l’œuf » par les populations, estime-t-il.

Il a ensuite brossé avec l’assistance, la vie du parti et décrypté la situation nationale. Sur ce volet, on peut retenir que Bénéwendé Stanislas Sankara a exhorté les militants des Banwa à tenir haut le flambeau du « parti de l’œuf », en travaillant également au resserrement des rangs avec les alliés du MPP (parti au pouvoir autour duquel, l’UNIR/PS forme, avec une quarantaine d’autres partis, la majorité présidentielle). Ici, le président du parti, par ailleurs vice-président de l’Assemblée nationale, a, en ligne de mire, l’accompagnement « sans faille » des militants des Banwa à la « réalisation concrète » du PNDES (Plan national du développement économique et social).

« Avec nos alliés du MPP, travailler à ce que dans les Banwa, il y ait la réalisation concrète de tout ce que le PNDES a prévu ; parce que les populations attendent surtout des signes forts dans le changement. À écouter les uns et les autres, nous sommes très rassurés parce que la confiance existe entre les populations et l’UNIR/PS et ces populations et le gouvernement », a-t-il exprimé, saluant au passage les efforts abattus par le gouvernement dans sa quête d’un mieux-être pour les populations burkinabè.

Le message du vice-président de la VIIe législature au cours de cette assemblée générale d’installation officielle du bureau de la fédération provinciale du parti des Banwa, a aussi été celui d’une invite aux populations à la promotion de la paix, de l’unité nationale et de la cohésion sociale.

« Au Burkina Faso, à l’instar de l’insécurité, des attaques terroristes dont nous sommes victimes, il y a aussi le vivre-ensemble sur lequel nous mettons l’accent pour qu’on n’en rajoute pas ; pour qu’entre éleveurs et paysans, il y ait une entente parfaite, pour qu’au niveau de la fronde sociale, les uns et les autres se disent que nous avons besoin d’une quiétude, d’une paix sociale pour pouvoir construire le développement. Aujourd’hui, personne ne gagnerait, si nous sommes divisés, si nous ne sommes pas dans la cohésion sociale. Il faut que cette dynamique-là s’instaure pour que nous puissions soutenir nos FDS (Forces de défense et de sécurité) afin de repousser très loin, hors de nos frontières, l’ennemi qui est le terroriste », expose le président de l’UNIR/PS, Bénéwendé Stanislas Sankara. Il dit être persuadé que ce qui unit les Burkinabè est plus important que ce qui les divise. « Le Burkina Faso appartient à tous les Burkinabè », lance-t-il, appelant donc chaque Burkinabè à œuvrer à préserver la stabilité, la paix et à promouvoir les valeurs du vivre-ensemble.

C’est dans cette ambiance d’échanges directs que le président de l’UNIR/PS a officiellement installé la nouvelle structure provinciale du parti, dirigée par Ousmane Guiré. Composé d’une soixantaine de membres, la Fédération provinciale de l’UNIR/PS des Banwa a pour missions de travailler au rayonnement du parti à travers tous les 119 villages que compte la province.

Pour son premier responsable, Ousmane Guiré, les priorités sont celles contenues dans la feuille de route qui lui a été remise par la direction politique nationale du parti. Il s’agit entre autres de travailler à la cohésion du parti et à la mobilisation des militants, répondre aux attentes des « masses laborieuses » (la grande majorité constituée des paysans, éleveurs..., ndlr).

Avant l’étape de l’assemblée générale d’installation…, le président du parti et sa délégation ont assisté à une course cycliste féminine et procédé à l’ouverture du nouveau siège provincial du parti.

À ce jour, et selon sa direction politique, l’UNIR/PS a renouvelé l’ensemble de ses coordinations régionales. « Il y avait au niveau de certaines provinces, des camarades qui n’avaient pas été officiellement installés, mais qui ont été déjà désignés par le congrès », apprend-on de l’organe dirigeant du parti, qui rassure d’ailleurs que le parti « est fin prêt » pour les joutes électorales à venir (présidentielle et législatives de 2020).

Oumar L. Ouédraogo
Lefaso.net

Portfolio

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Groupe parlementaire CDP : « L’Assemblée nationale a de sérieuses difficultés ».
Burkina Faso : « Dr Salifou Diallo, Le Prophète redoutable », le devoir de mémoire du journaliste Dieudonné Soubéaga
Mort de 11 personnes en garde à vue : Le CFOP exige des « sanctions exemplaires »
Burkina : Le gouvernement annonce une enquête administrative après le décès de 11 personnes placées en garde à vue
Affaire 11 décédés en garde à vue : L’UPC exige lumière et justice
Vie des partis : Le bureau du MPP/Fada N’Gourma installé
Burkina : Décès de Béatrice Bara, maire de la commune de Béguédo
Burkina Faso : La classe politique à la quête d’un « Burkina de paix et de prospérité »
Élections de 2020 : Des femmes appellent les acteurs politiques au respect du quota genre
Dialogue politique : Le président du Faso attend des « propositions constructives et consensuelles »
Politique : Le pasteur Claver Yaméogo prêche l’unité nationale avec le MRP
Dialogue politique au Burkina : Début des travaux ce lundi 15 juillet 2019
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés