Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Il faut avoir bien du jugement pour sentir que nous n’еn аvοns рοint.» Pierre Carlet de Chamblain de Marivaux

Développement durable : Global Green Growth Institute renforce les capacités des acteurs gouvernementaux

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET | Par LEFASO.NET • vendredi 14 juin 2019 à 13h15min
Développement durable : Global Green Growth Institute renforce les capacités des acteurs gouvernementaux

The Global Green Growth Intitute (en français « Institut mondial pour la croissance verte ») a organisé, ce jeudi 13 juin 2019, à Ouagadougou, un atelier de formation. Cette rencontre vise à donner les outils nécessaires aux acteurs gouvernementaux sur le développement durable.

C’est sous le thème « Les objectifs du développement durable et la conception de projets » que s’est tenu l’atelier. The Global Green Growth Institute (GGGI) a réuni les acteurs gouvernementaux pour cette formation. Dans sa dynamique d’accompagner les États en voie de développement, GGGI souhaite, à travers cet atelier, transmettre des stratégies aux acteurs du développement durable. Et, de ce fait, leur permettre de s’imprégner des questions de croissance verte.

Selon Malle Fofana, représentant de GGGI, cette formation entre dans le cadre de la transition verte. En effet, l’État burkinabè veut, avec l’appui des partenaires, faciliter la transition écologique du pays.

Une cause mal financée

Le représentant de l’institut déplore une baisse de financement des projets axés sur le développement durable. « Les financements au niveau des pays deviennent de plus en plus rares », constate-t-il. D’où, selon lui, la nécessité de renforcer les capacités des différents acteurs.

Malle Fofana, représentant de GGGI

Cela devra permettre aux membres techniques de posséder des outils qui répondent aux critères des différentes sources de financements. Néanmoins, le processus écologique des États doit passer par les populations elles-mêmes. Malle Fofana estime que l’inclusion des populations est une obligation. « Il faut conscientiser les populations sur les différentes méthodes de gestion des déchets par exemple… », préconise-t-il.

Une formation louable

GGGI a salué la présence du gouvernement burkinabè. Et selon Valentin Bouda, représentant du ministère de l’Économie, des finances et du développement, cette formation est salutaire. « C’est une formation qui va renforcer les capacités des acteurs au niveau national », se réjouit-il. Cela va permettre, selon lui, de faire un bilan à mi-parcours des Objectifs de développement durable.

Il faut noter que le Burkina Faso a adhéré au GGGI, le 25 octobre 2018. L’institut est une organisation internationale basée sur un traité. Il vise à promouvoir un monde vert, tout en équilibrant croissance économique et environnement.

Samirah BATIONO (Stagiaire)
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Crise au ministère de la Santé : Des syndicats demandent l’application diligente de la Fonction publique hospitalière
AG des transporteurs de la gare routière de Tampouy : Installation du bureau de l’UNATRAF sous haute tension
Journée internationale de la paix : « La promotion de la paix passe également par la lutte contre le changement climatique », selon les Nations unies
Association Leadership jeune pour la paix et le développement : Un panel pour sensibiliser les jeunes à la culture de la paix
Fonction publique : Les administrateurs civils en grève de 96 heures à partir du 24 septembre 2019
Situation humanitaire dans le Centre-Nord : Le Cadre de concertation régional à la recherche de mesures urgentes
Recensement général 2019 au Burkina : L’INSD instruit des journalistes sur les modalités d’organisation
Forum national des jeunes : La contribution de la jeunesse burkinabè dans la lutte contre le terrorisme au cœur des échanges
Boussé : L’ambassadeur Athanase Boudo offre des vivres aux déplacés internes
Concours directs 2019 : 27 639 candidats composent dans la région du Sud-Ouest
Entreprenariat féminin : UNCDF renforce les capacités de 100 femmes à Ouagadougou
Concours directs 2019 : 1 247 751 candidatures pour 5 892 postes
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés