Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Les gens sollicitent vos critiques, mais ils ne désirent sеulеmеnt quе dеs lοuаngеs. » William Somerset Maugham

10e édition de la foire aux semences : Quatre jours pour promouvoir l’utilisation des semences de variétés améliorées

Accueil > Actualités > Economie • LEFASO.NET | Par Aïssata Laure G. Sidibé • jeudi 6 juin 2019 à 17h30min
10e édition de la foire aux semences : Quatre jours pour promouvoir l’utilisation des semences de variétés améliorées

La direction de l’Institut de l’environnement et de recherches agricoles (INERA) vibre au rythme de la 10e édition de la foire aux semences de variétés améliorées de plantes, du 6 au 9 juin 2019 à Ouagadougou. Le ministre de l’Enseignement supérieur empêché, c’est son collègue chargé de la recherche et de l’innovation, Urbain Couldiaty, qui a donné le top de départ de la foire.

Les neuf dernières éditions de la foire aux semences de variétés améliorées de plantes ont montré que grâce aux travaux des chercheurs, plus de 300 variétés de différentes espèces ont pu être inscrites aussi bien dans le catalogue national que sous-régional. Cependant, pour les cultures dites orphelines (voandzou, gingembre, taro, igname, fabirama) et de niches (paprika, sésame, souchet, patate, manioc, bissap, gombo), très peu de technologies ont été développées. Comme contrainte particulière, on peut souligner la faible disponibilité des variétés améliorées. Pourtant, ces cultures contribuent de manière significative à la sécurité alimentaire et nutritionnelle et également à la création de revenus aussi bien pour les ménages que pour l’économie nationale à travers les recettes d’exportation.

Visite des stands

C’est pour jeter les bases d’une réflexion afin de lever ces différentes contraintes que le thème « Problématique de la production des semences des cultures orphelines et de niches dans un contexte de changement climatique » a été retenu pour la célébration de la 10e édition de la Foire aux semences. « Nous allons mettre l’accent sur les stratégies et mécanismes à développer pour produire des semences de pré-base de ces cultures, afin de disponibiliser les semences de base auprès des producteurs semenciers pour que ceux-ci puissent produire des semences certifiées et que les producteurs en grandes cultures puissent produire ces cultures pour consommer ou vendre », a indiqué le directeur de l’INERA, Hamidou Traoré.

le directeur de l’INERA a exprimé ses remerciements aux PTF pour leur appui constant

Organisée à l’intention des producteurs et des organisations de producteurs, des décideurs politiques, des partenaires techniques et financiers du secteur du développement rural et de la recherche agricole et environnementale (…), la foire se tient dans l’enceinte de la direction de l’INERA, du 6 au 9 juin 2019. Elle s’articule autour de trois grands axes, en l’occurrence des activités de communication-information-sensibilisation ; de renforcement des capacités au profit des producteurs et autres utilisateurs des produits de recherche ; la vente des plants et de semences de base produites par les directions régionales de l’INERA et leurs partenaires. Le directeur de l’INERA a émis le souhait que cette foire puisse participer davantage à l’utilisation à grande échelle des semences de variétés améliorées de plantes par les producteurs du Burkina Faso.

Quatre jours pour booster l’utilisation des semences de variétés améliorées de plantes

En ouvrant la foire, le ministre chargé de la Recherche scientifique et de l’Innovation, Urbain Couldiaty, a déclaré que l’organisation annuelle de la présente foire s’inscrit en droite ligne de l’un des engagements de la convention-cadre signée entre son département et celui en charge de l’Agriculture. Il s’agit notamment de mettre à la disposition du ministère de l’Agriculture et de ses projets et programmes, les nouvelles technologies mises au point par la recherche.

Le ministre chargé de la recherche et de l’innovation, Urbain Couldiaty « Le plus grand défi de l’INERA demeure celui de la planification de la production de semences sur le long terme »

Après avoir loué cette belle initiative entre les deux départements, M. Couldiaty a promis que les efforts d’accompagnement de son ministère se poursuivront par le renforcement de capacités en infrastructures, le recrutement de personnel, l’apport d’équipements scientifiques. Toute chose qui permettra à l’INERA et aux entreprises semencières nationales de répondre efficacement à la demande du marché national et régional.

De son côté, Dr Lamourdia Thiombiano a rappelé que pour la campagne 2019-2020, le gouvernement, à travers le département en charge de l’Agriculture, a accompagné les producteurs avec 4 300 tonnes de semences améliorées certifiées et 33 500 tonnes d’engrais minéraux. Concernant, les cultures orphelines ou de niches, des initiatives d’accompagnement des acteurs de ces filières sont également en cours aussi bien dans le département de l’agriculture que celui en charge du commerce.

« les recettes d’exportation du sésame sont évaluées à plus de 350 milliards de F CFA », dixit le SG du ministère de l’agriculture, Dr Lamourdia Thiombiano

Cela va contribuer à accroître la disponibilité en quantité et en qualité des semences améliorées de cultures orphelines ou de niches, à générer des ressources supplémentaires et à lutter contre la pauvreté, soutient Dr Thiombiano.
En rappel, les activités de recherche à l’INERA s’inscrivent dans le deuxième Plan d’actions opérationnel 2018-2020 du Plan stratégique de la recherche scientifique du CNRST 2015-2024.

Aïssata Laure G. Sidibé
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
ENAREF : Le nouveau Directeur général Adama Badolo officiellement installé
Banque mondiale - Burkina Faso : Un plan d’investissement agricole climato-intelligent en cours d’élaboration
Gestion du patrimoine non-financier des EPE : Une formation pour transmettre les bonnes pratiques
Mise en œuvre des budgets-programmes : Les résultats de quatre ministères évalués
Prix COPA 2019 : 88 jeunes du Plateau Central reçoivent 75 millions de F CFA
Promotion de l’entreprenariat : 732 chèques pour les jeunes de la région du Nord
Bobo-Dioulasso : Wendkuni Bank International ouvre ses portes à la clientèle
Programme d’appui au développement des économies locales : 267 millions FCFA à investir dans la commune de Baskouré d’ici 2020
Responsabilité sociale des PME : Le ProFeJec s’engage aux côtés de 2IE
PME/PMI : Deux chercheurs burkinabè proposent des pistes pour améliorer les pratiques managériales
5e congrès du réseau africain de recherche en fiscalité du 9 au 11 septembre 2019
Programme d’appui à la gestion publique et aux statistiques : Un taux d’exécution physique de 44,4% à mi-parcours
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés