Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Le chagrin est comme le riz dans le grenier : chaquе jοur il diminuе un реu.» Proverbe malgache

Région du Centre-Est : La Maison de l’entreprise ouvre deux centres de facilitation des actes de construire

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET | Par Etienne Lankoandé (stagiaire) • mercredi 22 mai 2019 à 12h30min
Région du Centre-Est : La Maison de l’entreprise ouvre deux centres de facilitation des actes de construire

Dans le cadre de la déconcentration des activités du Centre de facilitation des actes de construire (CEFAC), la Maison de l’entreprise du Burkina Faso (MEBF) a procédé à l’ouverture officielle de deux bureaux régionaux du CEFAC (Koupéla et Tenkodogo) dans la région du Centre-Est, le lundi 20 mai 2019. La cérémonie a été placée sous le parrainage du ministre de l’Urbanisme et de l’Habitat, Maurice Dieudonné Bonanet, qui a annoncé des réductions considérables en matière de coûts et de délai pour les démarches administratives dans la construction des logements.

« Il n’est point besoin de rappeler que disposer d’un logement ou construire un bâtiment, et surtout un bon bâtiment pour se loger avec sa famille, est le rêve de tout Burkinabè », a introduit le ministre de l’Urbanisme et de l’Habitat, Maurice Dieudonné Bonanet, à l’occasion du lancement, par la Maison de l’entreprise du Burkina Faso (MEBF), des activités du Centre de facilitation des actes de construire (CEFAC) dans le Centre-Est. C’était le lundi 20 mai 2019 à Tenkodogo, sous le parrainage du ministre Maurice Dieudonné Bonanet. À cette occasion, deux bureaux CEFAC ont été ouverts dans la région, l’un à Tenkodogo au siège de la Maison de l’entreprise du Burkina Faso (MEBF) et l’autre à Koupéla à la Délégation consulaire régionale de la Chambre de commerce et d’industrie du Burkina Faso.

Selon le ministre Bonanet, parrain de la cérémonie, 4 078 logements ont pu être bâtis au 31 décembre 2018, dans le cadre du vaste programme national de construction de 40 000 logements. Et à l’occasion de la célébration du 11-Décembre à Tenkodogo, le gouvernement s’est engagé à créer les conditions nécessaires pour doter la région du Centre-Est de près de 1 600 logements sociaux et économiques, dont environ 50% seront construites par les forces vives de la région. « C’est pourquoi, mon département accompagne la Maison de l’entreprise du Burkina Faso dans ses activités visant à faciliter les formalités d’actes de construire, en vue d’encourager la construction de logements décents, aussi bien pour les ménages, que pour les entreprises dans le respect des dispositions réglementaires en vigueur dans notre pays », a-t-il déclaré.

Le CEFAC est un guichet unique créé par l’État pour faciliter l’obtention des actes de construire définis par le Code de l’urbanisme et de la construction. Il s’agit du permis de construire, du certificat d’urbanisme, du certificat de conformité et du permis de démolir.

Le CEFAC offre des avantages certains aux usagers, car outre le regroupement des formalités en un document unique, le délai de traitement des demandes de permis de construire passe de sept mois à 30 jours. Avec les activités du 11-Décembre, ce délai sera ramené à 15 jours ouvrables, grâce à l’engagement des acteurs impliqués dans l’attribution des parcelles pour la construction de la cité, selon le ministre. En plus des efforts consentis pour la réduction des délais, le gouvernement a réduit de manière significative les coûts d’obtention des actes de construire.

« Pour les immeubles dont la construction nécessite le permis de construire de catégorie C, le coût de l’étude de sol du LNBTP est passé de 700 383 F CFA à 300 000 F CFA, selon la distance des localités. Les frais de prestation des Sapeurs-pompiers ont baissé, passant de 180 000 F CFA à 50 000 F CFA maximum. Pour le permis de construire de catégorie A, qui s’applique au commun des Burkinabè construisant des maisons de types F1, F2, F3 et F4 avec toiture, le coût de la délivrance d’une autorisation de construire après l’assemblage des pièces exigées est de l’ordre de 40 000 F CFA aujourd’hui avec le CEFAC, contre un tarif cumulé de plus de 700 000 F CFA par le passé », cite à titre illustratif le parrain de cérémonie.

Pour Lancina Ki, directeur général de la Maison de l’entreprise du Burkina Faso (MEBF), il s’agit, pour sa structure, d’honorer la confiance que le gouvernement lui a témoignée en disponibilisant, dans les conditions annoncées, les actes nécessaires à la construction. Il promet de travailler pour qu’avec l’appui du gouvernement et des autres collaborateurs, les régions du Burkina Faso puissent disposer d’un bureau CEFAC en fin 2020, conformément à la volonté gouvernementale.

Il en appelle au bon sens et à l’accompagnement des acteurs impliqués dans l’attribution des parcelles et dans la légalisation des actes de construire, pour que les innovations annoncées par le parrain de la cérémonie puissent être bien visibles sur le terrain. Il est à noter que Tenkodogo est la dixième étape dans la création des bureaux CEFAC dans les chefs-lieux de régions au Burkina Faso. Les trois régions restant sont l’Est, la Boucle du Mouhoun et le Sahel.[ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

Etienne Lankoandé
Lefaso.net

Portfolio

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Samentenga : un chef de village tué à Pissila
Burkina Faso : Le général Bila Zagré n’est plus
Dénonciations devant les juridictions : Les précisions du Procureur du Faso
Grogne sociale : Les administrateurs civils marchent sur le Premier ministère ce 26 juin
BEPC 2019 : Avec 18,18 de moyenne, Barry Yobi, une élève à encourager
Conflit foncier : Deux villages à couteaux tirés dans le Boulgou et le Zoundwéogo
Filière volaille : Des acteurs échangent sur la gestion des déchets de transformation du poulet sur les marchés
Sécurité sanitaire : Le Laboratoire national de santé publique et la Douane veulent renforcer leur partenariat
Lutte contre le paludisme : Les moustiquaires imprégnées d’insecticide à longue durée d’action bientôt disponibles
Député Ousseni Tamboura : « Des déplacés sont arrivés à Ouagadougou depuis plus d’un an »
Police municipale : Onze élèves inspecteurs soutiennent leurs mémoires
Affaire de blanchiment de capitaux : Rama la Slameuse déposée à la maison d’arrêt et de correction de Ouagadougou
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés