Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Un ami est celui qui vous laisse l’entière liberté d’être vous-même.» Jim Morrison

Circulation des poids lourds à Ouagadougou : Les chauffeurs routiers demandent l’accès à la Circulaire

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET | Par LEFASO.NET • mardi 21 mai 2019 à 22h30min
Circulation des poids lourds à Ouagadougou : Les chauffeurs routiers demandent l’accès à la Circulaire

Depuis ce 20 mai 2019, de nombreux camions poids lourds sont stationnés aux différentes entrées de la ville de Ouagadougou, en application de l’arrêté portant règlementation de la circulation de ces types de véhicules dans la commune de Ouagadougou. Les chauffeurs routiers ont exprimé ce mardi 21 mai 2019 leurs doléances au bourgmestre.

Des camions en provenance des principaux axes routiers du Burkina Faso sont stationnés aux entrées de la capitale. D’aucuns qualifieront cette situation de mouvement d’humeur ou de grève des chauffeurs routiers. Pour ces derniers, il s’agit plutôt d’un respect de l’arrêté portant règlementation de la circulation et du stationnement des véhicules poids lourds dans la commune de Ouagadougou. Selon les explications de Tasséré Ouédraogo, secrétaire général de l’Union des chauffeurs routiers du Burkina (UCRB), « nous respectons l’arrêté. C’est pourquoi nous avons garé depuis hier et on n’est pas entré dans la ville ».

Mais si cette situation laisse entrevoir quelques tensions, l’UCRB rassure. Surtout, la rencontre entre le premier responsable communal Armand Beouindé et les transporteurs et chauffeurs routiers a permis d’exprimer les attentes des deux parties. Les chauffeurs routiers eux demandent l’accès au boulevard des Tansôba communément appelé « Circulaire ». Pour Tasséré Ouédraogo, « notre pays est un carrefour. Presque tous les pays limitrophes y passent. Nous avons souhaité que la Circulaire soit dégagée et que les camions en transit puissent passer librement et que ceux qui doivent s’arrêter à Ouaga-Inter le fassent ».

En effet, conformément à l’arrêté du 7 mai 2019, la circulation sur le boulevard des Tansôba est interdite aux véhicules poids lourds à certaines heures de la journée. Elle y est autorisée entre 22 h et 5 h du matin.

L’arrêté est entré en vigueur dès la date de sa signature. Et certains chauffeurs ont déjà reçu des contraventions, nous apprend le secrétaire général de l’UCRB. Tout en expliquant leur disponibilité à l’application de l’arrêté, les chauffeurs restent stationnés sur les carrefours. « Si on nous accorde l’accès à la Circulaire, les camions vont recommencer à rouler », a conclu Tasséré Ouédraogo.

Mariam Ouédraogo
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 21 mai à 16:52, par la patrie ou la mort nous vaincrons En réponse à : Circulation des poids lourds à Ouagadougou : Les chauffeurs routiers demandent l’accès à la Circulaire

    attendez 22h car vous avez tuer des élèves qui pouvais un jour acheter des camions sinon celui qui occasionne un accident a des heures interdites sera lynché pour la population .

    Répondre à ce message

  • Le 21 mai à 17:11, par Amadoum En réponse à : Circulation des poids lourds à Ouagadougou : Les chauffeurs routiers demandent l’accès à la Circulaire

    Pour un debut de resolution d’un probleme, je pense que nous sommes sur la bonne voie. Lentement mais surement, les transporteurs, meme ceux en transit, calibreront leurs mouvements pour coincider avec les horaires indiques. C’est de cette seule maniere que nous pourrons ce probleme particulier de la circulation des poids lourds.

    Merci a tous pour votre cooperation !

    Répondre à ce message

  • Le 21 mai à 18:58, par Saw En réponse à : Circulation des poids lourds à Ouagadougou : Les chauffeurs routiers demandent l’accès à la Circulaire

    J’ai commandé des camions d’agrégats pour mes chantiers à Ouaga. Mon fournisseur m’a fait comprendre que l’arrêté de la mairie est en vigueur en rouspétant . Donc je devais attendre la nuit pour être livré. Je lui simplement fait savoir que ses clients commandent les agrégats pour construire les maison afin de sécuriser leurs familles. Donc Franchement je ne vois pas d’inconvénients que les camions soient interdît de circuler entre 5h et 22h. Il faut des règles dans une ville. Et puis la sécurité avant tout. Merci au Maire. Dans la même lancé il faut que le permis pour les motos soit obligatoire. Car nos enfants doivent apprendre le code de la route avant d’en fourcher les motos. Nous on roulé à moto sans permis mais force est de reconnaitre que c’est une imprudence grave.

    Répondre à ce message

  • Le 21 mai à 22:16, par Boubakar En réponse à : Circulation des poids lourds à Ouagadougou : Les chauffeurs routiers demandent l’accès à la Circulaire

    C’est normale ce désordre au début de l’application du décret mais les routiers vont progressivement calibrer leurs habitudes en fonction. Cependant, il faut très rapidement des mesures d’accompagnement de ce décret . Il faut de parking avec des commodités aux entrées de la ville. Certainement ce budget n’est pas à l’ordre du jour. Je propose qu’en attendant les moyens adéquats, le maire en collaboration avec les communes voisines de Ouaga rase simplement des espaces avec des pelleteuses et construire des toilettes afin de permettre aux camions de garer sans encombrer les routes en attendant l’heure. Ceci dit, il faut absolument prévoir des Parkings digne de ce nom dans le futur budget.

    Répondre à ce message

  • Le 22 mai à 05:18, par Justice En réponse à : Circulation des poids lourds à Ouagadougou : Les chauffeurs routiers demandent l’accès à la Circulaire

    Félicitations monsieur le maire. Le changement est difficile mais avec la persévérance on va y arriver. Vous avez le soutien de toute la population. Ces conducteurs qui parfois même n’ont pas de voitures personnelles circulent à moto ou à vélo ne savent pas que leur vie est en danger avec la circulation des camions. Il vous dirons merci un jour pour ces mesures de prévention car c’est leur vie et la vie de leurs enfants. Monsieur le Maire, faites ce que bon vous semble pour le bien des Burkinabé on dira un jour que c’est Grace à monsieur le maire.... Vous avez le soutien de la population .J’espère que les autres maires des différentes villes vont s’en inspirer. En plus de la réduction des accidents, beaucoup de travailleurs arriveront à l’heure à l’hôpital. La plutard des embouteillage était due à ces gros camions
    Que Dieu protège le Burkina Faso

    Répondre à ce message

  • Le 22 mai à 05:39, par Mo En réponse à : Circulation des poids lourds à Ouagadougou : Les chauffeurs routiers demandent l’accès à la Circulaire

    J’ai rarement vu un arrêté aussi irréfléchi. Nous sommes tous parents et nous ne souhaitons ne jamais vivre une telle horreur que voir son enfant... Mais est ce que le palu, le mauvais état des routes, ne font par plus de victimes ? La voie de gampela va devenir un vrai dépotoir et un WC a ciel ouvert. Que feront les riverains ? Si vous n’êtes pas prêts en infrastructures ayé l’intelligence de bien ficeller cela en autorisant au moins certaines routes, quitte a mettre plus de contrôles là-bas. Pourquoi le vendeur de sable, le vidangeur de fosses doit du jour au lendemain devenir un travailleur de nuit ?

    Répondre à ce message

    • Le 23 mai à 03:41, par Sidpassata Veritas En réponse à : Circulation des poids lourds à Ouagadougou : Les chauffeurs routiers demandent l’accès à la Circulaire

      Je ne partage pas du tout votre manière de voir le choses monsieur Mo. Il fallait prendre cette mesure sans attendre. C’est ainsi qu’il faut faire quand il s’agit de faire changer des comportements de toute une population, surtout quand il y a des vies humaines en jeu. Chaque vie est précieuse et si une décision peut permettre de préserver une seule vie, elle mérite d’être prise et appliquée sans délai. Oui monsieur Mo, il y a beaucoup d’autres maux et calamités naturelles qui tuent plus encore, mais non, on ne va pas attendre de réfléchir davantage pendant que les gros camions tuent ? Ce serait irréfléchi ! Il faut les empêcher de tuer et on prendra le temps de réfléchir et de régler les vrais problèmes qui découlent réellement de cette mesure en évitant aussi les faux problèmes que veulent soulever des gens de mauvaise foi.

      Répondre à ce message

  • Le 22 mai à 07:34, par Pistes pour Deux Roues En réponse à : Circulation des poids lourds à Ouagadougou : Les chauffeurs routiers demandent l’accès à la Circulaire

    De l’échangeur Ouaga 2000 à l’Echangeur de l’Est, il n y a pas de pistes pour engins à deux roues comme sur le Boulevard Charles De Gaulle. Les accidents sont moins frequents entre gros porteurs et engins à deux roues. Par consequent, il faut faire des pistes pour deux roues lors de la refection de la voie entre les deux échangeurs. Aussi, liberer ces pistes cyclabes tout le long de la circulaire (de l’échangeur de l’Est jusqu’à l’échangeur de l’Ouest en attendant la grande circulaire.
    Signé : L’Etalon Enragé

    Répondre à ce message

  • Le 22 mai à 09:02, par sougri En réponse à : Circulation des poids lourds à Ouagadougou : Les chauffeurs routiers demandent l’accès à la Circulaire

    Réglementé la circulation on est tous d’accord, mais je trouve que la mesure à été prise sous pression sans mesure d’acompagnement comme par exemple des parkings au entre de la ville , ou autorisé au moince l’acces à la circulaire. Et être rigoureux sur les règles de la circulation pour tous usager sinon même sans les camions ont assite toujours à des accidents mortelles à ouaga

    Répondre à ce message

  • Le 22 mai à 11:07, par Bien En réponse à : Circulation des poids lourds à Ouagadougou : Les chauffeurs routiers demandent l’accès à la Circulaire

    Quand les dirigeants calibrent les décisions en fonction de Facebook c’est tout simplement regrettable. Comment voulez vous dans une société de consommation appliquer une telle restriction aux poids lourds ? Si l’arrêté doit s’appliquer dans sa rigueur un poids doit attendre le temps autorisé à l’entrée de toutes les agglomérations.
    Le problème de la sécurité routière est global il faut un traitement global. Demander les statistiques sur les accidents de la route au sapeurs-pompiers et voyer le % des accidents concernés par les poids lourds.
    À cette allure on va étouffer notre économie déjà faible

    Répondre à ce message

  • Le 22 mai à 11:11, par La Douce En réponse à : Circulation des poids lourds à Ouagadougou : Les chauffeurs routiers demandent l’accès à la Circulaire

    Un bon debut d’ordre public. Gare à cet conducteur malveillant qui va enfreindre.

    Répondre à ce message

  • Le 22 mai à 13:44, par Huawei En réponse à : Circulation des poids lourds à Ouagadougou : Les chauffeurs routiers demandent l’accès à la Circulaire

    Je pense que les autorités communales se sont laissées embarquer dans une mauvaise affaire, cette campagne malhonnête qui a fait croire que les camions sont la cause principale des accidents mortels dans la ville de Ouagadougou. Ce serait se voiler la face que de souscrire à de telles affirmations fallacieuses ; les accidents à Ouagadougou, ça se passe tous les jours, impliquant des motocyclistes, des piétons, des automobiles et bien sûr, des camions. Pourquoi alors s’acharne-t-on sur les pauvres camions ?
    Nous avons un sérieux problème au Burkina, c’est chaque fois éluder une question pour aller chercher les solutions ailleurs. Avez-vous observé comment se comportent les usagers de la route à Ouagadougou ? Moi je sors souvent tôt le matin (5 h-5h 30), mais je vous assure que certains motocyclistes ont une façon incroyablement dangereuse de circuler ! Pourquoi à ces heures-là un motocycliste roule-t-il en plein milieu de la voie, et de surcroît, sans casque ? Pourquoi un motocycliste tient-il à doubler une voiture à ces heures-là ? J’ai lu à ce propos une interview très intéressante de Tiken Ja Fakoly dans laquelle il conseille aux Burkina Bè d’adopter le port de casque pour notre propre sécurité. Nous sommes les champions de l’incivisme ! et c’est ça qu’il faut combattre au lieu de mettre tout sur les camions. C’est facile ça ! Qu’est-ce qu’un chauffeur de camion peut-il faire en face d’un motocycliste qui circule à gauche des voitures comme savent si bien le faire certains usagers de la route à Ouagadougou et qui fonce sur lui ? J’ai lu l’écrit d’une certaine dame habituée des réseaux sociaux sur un accident qui a eu lieu il y’a à peu prés trois semaines(un samedi ) tôt le matin non loin du cimetière de Kourittenga, entre une v8 et un camion dans lequel "on" semblait incriminer le chauffeur du camion ; alors que....
    Moi je crois qu’il faut d’abord sensibiliser nos "filles et nos fils "uniques" à éviter la vitesse ou à slalomer entre les voitures parce qu’on est en retard pour l’école avant de nous rabattre sur les pauvres chauffeurs de camions qui ne sortent pas le matin dans l’objectif d’aller écraser des élèves et autres.... NOUS CIRCULONS MAL ! et il faut commencer par nous sensibiliser à la bonne manière de circuler, passer l’examen du code de la route par lequel vous saurez que la signalisation horizontale(si vous voulez, les traits et autres signalisations) sur les routes bitumées ne sont pas là pour des moutons mais bien pour les humains. Comment les automobilistes peuvent-ils respecter les lignes de délimitation sur les voies et les motocyclistes de venir s’attrouper à votre gauche pour planer vers votre droite lorsque le feu passe au vert ! mais c’est incroyable ! et puis, j’allais oublier, ces policiers qui arrêtent de façon intempestive les camions à des endroits inappropriés...." on sait que ce n’est pas facile", mais vous n’êtes pas seuls, faites pardon ! Il faut arrêter ça parce que cette pratique peut causer des accidents.

    Répondre à ce message

  • Le 23 mai à 00:27, par jean romba En réponse à : Circulation des poids lourds à Ouagadougou : Les chauffeurs routiers demandent l’accès à la Circulaire

    je suis d’accord avec le maire au mali voisin c’est à partir de minuit 0Heure que les camions commencent à circuler à ouaga on vous donne 22heures c’est bon les chauffeurs de camions en provenance du mali le savent très bien courage monsieur le maire

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Attaque armée à Bobo-Dioulasso : Un policier tué, l’opération de ratissage en cours (Officiel)
Front social au Burkina : Naissance du Syndicat national des gestionnaires de l’information documentaire
Université Joseph Ki-Zerbo de Ouagadougou : Mention « Très honorable » pour le nouveau docteur en sociologie Taladi Narcisse Yonli
Programme d’urgence pour le Sahel : Les partenaires techniques et financiers mutualisent les expériences pour plus d’efficacité
Santé : Le CHU Yalgado-Ouédraogo et le CHU Ibn-Sina de Rabat renforcent leur coopération
Bobo-Dioulasso : Un policier trouve la mort suite à des échanges de tirs avec des « délinquants »
Pastoralisme en Afrique de l’Ouest : Le PREDIP revisite ses activités
Bobo-Dioulasso : Echanges de tirs avec deux suspects
Bobo Dioulasso : Tirs entendus au centre ville, un homme blessé
Burkina : Le CICR lance un concours national du reportage humanitaire
Burkina Faso : 100 jours pour élaborer une politique nationale de sécurité
Evaluation en douane : Une formation pour mieux contrôler les valeurs déclarées
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés