Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Ne conquiers pas le monde si tu dois y perdre ton âme car la sagesse vaut mieux que l’or et l’argent.» Bob Marley

Union régionale des producteurs semenciers du centre sud (URPS/CS) : Une marche de protestation contre Adama Ouédraogo, ancien président de l’URPS/CS.

Accueil > Actualités > Société • • vendredi 19 avril 2019 à 23h35min
Union régionale des producteurs semenciers du centre sud (URPS/CS) : Une marche de protestation contre Adama Ouédraogo, ancien président de l’URPS/CS.

Les membres de l’Union Régionale des Producteurs Semenciers du Centre-sud (URPS/CS) ont organisé une marche pacifique, le lundi 15 avril 2019 à Manga, pour dénoncer les agissements de leur ancien président, Adama Ouédraogo. A l’issue de la marche, les membres ont remis un mémorandum au Secrétaire Général de la province du Zoundwéogo.

Suite à la sortie médiatique de l’ancien président de l’Union Régionale des Producteurs Semenciers du Centre-sud (URPS/CS), Adama Ouédraogo, le 9 avril 2019, qui se réclame toujours président de ladite structure malgré son exclusion en janvier 2014 de toutes les instances de l’Union, la réaction des membres de l’URPS/CS ne s’est pas faite attendre. C’est ainsi que les producteurs semenciers de la région du Centre-sud ont organisé une marche pacifique dans la matinée du lundi 15 avril 2019, à Manga, pour protester contre le comportement de l’ancien président de l’URPS/CS, Adama Ouédraogo. Selon les explications des marcheurs du jour, le mandat du sieur Adama Ouédraogo à la tête de l’URPS/CS a officiellement pris fin depuis janvier 2014 et ce, après 7 ans de gestion dont il refuse de faire le bilan et passer la main.

Aussi, selon Arouna Congo, secrétaire général de l’URPS/CS et porte-parole des marcheurs, les textes de l’organisation ne permettent plus à Adama Ouédraogo de se présenter, car ayant épuisé deux mandats consécutifs de trois ans. Donc, un Conseil de gestion a été mis en place à la suite d’une Assemblée générale extraordinaire tenue le 20 février 2014, présidée par Albert Bouda.

De l’avis du président actuel de l’Union Régionale des Producteurs Semenciers du Centre-sud, Michel Nikiéma, contre toute attente, Adama Ouédraogo s’est opposé à la nouvelle instance dirigeante en clamant la validité de sa présidence. C’est aussi l’argument utilisé par Adama Ouédraogo, jusque-là pour refuser de passer la main, a-t-il poursuivi.

Les marcheurs ont battu le pavé pour protester contre les agissements de Adama Ouédraogo, qui se réclame toujours président de leur organisation

A entendre les marcheurs, ils se disent en colère et remontés contre Adama Ouédraogo, pour avoir tenu, lors de sa récente sortie médiatique, des propos mensongères et diffamatoires à l’encontre de l’URPS/CS et de Abdoulaye Sawadogo, actuel président de l’Union Nationale des Producteurs Semenciers du Burkina (UNPS-B).

Ils démentent les propos de Adama Ouédraogo qui avait confié aux journalistes, lors de sa conférence de presse, que les producteurs du Bazèga n’ont pas reçu leur paie de 2014. « Tous les producteurs du Bazèga, au nombre de sept sont rentrés en possession de leur argent, sauf lui-même, Adama Ouédraogo, à qui l’URPS/CS demande de venir justifier sa gestion de sept ans avant de récupérer son dû », a expliqué le porte-parole des marcheurs, Arouna Congo.

Qu’à cela ne tienne, les membres de l’URPS/CS veulent siffler la fin de la récréation et ont invité Adama Ouédraogo à cesser le coup de force envisagé à travers les sorties médiatiques et le marathon judiciaire qu’il a entamé, car disent-ils : « on ne peut pas forcer la main à des adultes », avant d’inviter ce dernier à la table du dialogue afin de résoudre les dissensions avec les membres de l’Union.

Quant au Secrétaire Général de la province du Zoundwéogo, Hamado Boéna, qui a reçu les marcheurs, il a promis de transmettre le mémorandum des marcheurs à qui de droit.

Par l’Union Régionale des Producteurs Semenciers du Centre-sud

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Décès du roi du Gulmu : Des explications sur les obsèques et les règles de succession
Décès du roi du Gulmu : Le président du Faso salue la mémoire d’un « souverain écouté et respecté »
Santé : « Tiétaa main tendue », une nouvelle association pour lutter contre le cancer
FIIJA 2019 : Une conférence sur les enjeux de l’extrémisme violent au Burkina
Burkina : « Les exécutions sommaires sont des germes d’une guerre civile », avertit le président du MBDHP, Chrysogone Zougmoré
Aicha Farida Ouédraogo, meilleure au Bac 2019 « Le secret de la réussite, c’est la rigueur et la discipline »
3e édition du FIIJA à Nanoro : Les jeunes à l’école du dialogue interreligieux et interculturel
Musique : Rama la Slameuse sort de prison
Santé : S.O.S pour le petit Abdoul Fatao qui a besoin urgemment d’une intervention chirurgicale
Coiffure : Les adeptes de la mode nappy se retrouvent
Burkina Faso : Une marche silencieuse ce samedi 17 août pour dénoncer la lenteur des procédures judiciaires
Assomption de Marie : Les fidèles catholiques font une quête pour les déplacés internes
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés