Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «L’acclamation a fait tous les maux de tous les peuples. Le citoyen se trouve porté au-delà dе sοn рrοрrе jugеmеnt, lе рοuvοir ассlаmé sе сrοit аimé еt infаilliblе ; tοutе libеrté еst perdue.» Émile Chartier dit Alain

Burkina : Un guide pour maitriser la poursuite des infractions douanières

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • mercredi 17 avril 2019 à 20h00min
Burkina : Un guide pour maitriser la poursuite des infractions douanières

Les gabelous ne savent pas que courir après les fraudeurs. Ils ont également la plume fertile. La preuve avec l’inspecteur central des douanes Kassoum David Koné qui, après 34 ans de vie professionnelle, est en passe de devenir un auteur prolixe. Après « L’école des fourmis », « Les petits pas avec Dieu », « La bénédiction prophétique des fils de Jacob », il a dédicacé un ouvrage didactique et pédagogique dans la soirée du 15 avril 2019. « Guide pratique de la poursuite des infractions douanières », c’est l’œuvre qui permet une bonne connaissance des bases juridiques qui encadrent l’action douanière dans la lutte contre la fraude.

La sortie du livre « Guide pratique de la poursuite des infractions douanières » est un moment important pour l’institution douanière, a noté le directeur général des douanes, Adama Sawadogo. Il souligne qu’en 34 ans de vie professionnelle, c’est la première fois qu’un cadre supérieur des douanes consigne ses expériences et connaissances dans un bouquin. Foi du premier responsable des gabelous du Burkina, cet ouvrage vient combler un vide, tant le contentieux douanier est une matière complexe et redoutée.

L’inspecteur principal des douanes Emmanuel Nacoulma, qui a présenté l’ouvrage, a également regretté qu’il ne soit pas venu plut tôt. En exposant et en expliquant les règles et principes du droit douanier, Kassoum David Koné rend un grand service à l’institution. Selon le présentateur, « Guide pratique de la poursuite des infractions douanières » est subdivisé en deux grandes parties.

Une première consacrée aux bases juridiques de l’action douanière, la deuxième partie étant réservée aux modalités de poursuite et de répression des infractions douanières. Les parties sont rigoureusement équilibrées, le livre est écrit dans un style direct, enthousiaste et accessible, a poursuivi Emmanuel Nacoulma. Il ajoutera que les douaniers n’iront plus anxieux devant les tribunaux. « Tout le monde trouve son compte. Professeurs, élèves douaniers, douaniers, importateurs… ».

Pour l’auteur qui se considère comme un officier « sac à dos », parce qu’ayant fait son entrée à la douane à l’âge de 19 ans avant de gravir les échelons jusqu’à devenir inspecteur central des douanes, cumulant 34 ans de carrière, ce livre est un devoir de reconnaissance à l’administration douanière. Le droit douanier est très spécifique et méconnu. Il a donc voulu que la douane sorte du bois, s’ouvre au monde pour faire comprendre au citoyen lambda comment elle fonctionne en matière de poursuite.

« Le droit douanier se distingue du droit pénal général en de nombreux points et s’affirme comme un véritable doit pénal spécial (…) Les agents des douanes disposent de pouvoirs très étendus (…) devant les tribunaux, l’administration des douanes ne se présente pas comme un justiciable ordinaire, mais comme une partie pouvant engager et exercer par elle-même l’action fiscale répressive », lit-on dans le résumé de l’ouvrage.

« Si notre pays continue à banaliser le fait frauduleux, l’infraction douanière, personne ne pourra établir une usine, personne ne pourra produire quelque chose de concret et notre argent sera toujours exporté », a prévenu Kassoum David Koné pour qui, nul n’est censé ignorer la loi et ce livre tiré à 1 000 exemplaires est sa contribution à la vulgarisation du droit douanier.

« Guide pratique de la poursuite des infractions douanières » est disponible dans les librairies Mercury et Jeunesse d’Afrique au prix de 8 000 F CFA.

Portfolio

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
30 ans de la CARFO : 3 tonnes de vivres offertes aux pensionnaires du centre Delwendé
UFC-Dori : Bâtir des ponts entre les jeunes à Ouaga
Ordre national des pharmaciens du Burkina Faso : Dr Nao Nédié reconduit à la tête du bureau régional du Centre
30e anniversaire de la CARFO : 10 millions de F CFA pour le CHU Yalgado-Ouédraogo
Kaya : Le Centre régional de transfusion sanguine inauguré
Situation nationale : Les « Mouvements spécifiques » prônent la vérité, la justice et la réconciliation
Militaires et policiers radiés de 2011 : Ils rejettent l’aide spéciale annoncée par le gouvernement
Bassolma Bazié au Patronat burkinabè : « Ce qui manque dans notre pays, c’est le dialogue social franc »
Caravane de l’UFC-Dori : Les pèlerins de la paix sont arrivés à Ouagadougou
Manifestation du 16 septembre 2019 : Le MBDHP appelle à la mobilisation
Fondation Konrad-Adenauer Une formation pour aider les femmes à identifier les secteurs porteurs
Secteur agro-sylvo-pastoral : Le programme AgriNova pour faciliter l’accès au financement
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés