Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Les gens sollicitent vos critiques, mais ils ne désirent sеulеmеnt quе dеs lοuаngеs. » William Somerset Maugham

Parrainage d’enfants : Des acteurs clés réfléchissent à des stratégies communes

Accueil > Actualités > Société • • vendredi 22 mars 2019 à 16h45min
Parrainage d’enfants : Des acteurs clés réfléchissent à des stratégies communes

Un atelier de réflexion sur la protection à base communautaire et le système de référencement dans le domaine du parrainage d’enfants a eu lieu le jeudi 21 mars 2019, à Ouagadougou. L’initiative est portée par la Fondation Terre des hommes Italie au Burkina Faso. En lieu et place du directeur général de l’encadrement et de la protection de l’enfant et de l’adolescent, c’est le directeur du développement de la petite enfance, Jean Martin Toé, qui a présidé la cérémonie d’ouverture.

Terre des hommes Italie (TDHI) Burkina veut redonner le sourire aux enfants vulnérables issus de familles démunies. Depuis 2003, elle assure des réponses sur les plans éducatif, sanitaire, nutritionnel, matériel et administratif aux principaux besoins des enfants vulnérables de la communauté. Ce dispositif est connu sous le nom de « parrainage ». Ces activités se mènent en étroite collaboration avec les communautés de base représentées par les familles des enfants, les enseignants, l’association des mères d’élèves et toutes les autres personnes jouant un rôle vis-à-vis de l’enfant dans son milieu.

A la suite de l’évaluation des projets de parrainage dans quatre provinces du pays et la consultation avec d’autres ONG et associations, la Fondation a jugé nécessaire de réunir les acteurs qui mettent en œuvre des programmes de parrainage dans la perspective de renforcer les interventions respectives en matière de « protection à base communautaire ». L’un des objectifs de cette rencontre était aussi de jeter les bases de la mise en place des groupes/comités/mécanismes communautaires pour la protection de l’enfant dans les zones d’intervention respectives, tout en facilitant leur mise en relation avec le niveau communal.

Dans le discours d’ouverture, le directeur du développement de la petite enfance, Jean Martin Toé, s’est réjoui d’une telle initiative de TDHI, qu’il a saluée à sa juste valeur. « Ce cadre, si je ne me trompe, est une première dans notre pays », a-t-il souligné. Les résultats attendus de cette rencontre représentent un enjeu majeur. C’est pourquoi M. Toé a exhorté les participants à des débats francs et constructifs. Par ailleurs, il se dit disponible, lui et le ministère en charge de la Femme, à apporter leur appui technique nécessaire à l’exécution des activités de la Fondation TDHI.

De son côté, l’assistante de parrainage à Plan international-Burkina, Nadine Ilboudo/Somda, a donné un aperçu des activités de parrainage à Plan qui se résument entre autres à la mise en relation d’enfants dans les différentes familles et communautés avec des sponsors à travers le monde. En termes de performances, l’organisation s’est illustrée à travers la construction d’infrastructures scolaires et sanitaires. Elle s’est investie également dans le domaine de l’eau et l’assainissement, etc. Toutefois, d’énormes défis restent à relever. Il s’agit, selon Mme Ilboudo, « de l’acceptation des communautés à inscrire leurs enfants à l’école, le déplacement de certains enfants vers une autre communauté après l’enrôlement. L’autre challenge, c’est de veiller à ce que les enfants parrainés ne subissent pas de violences ».

Dans la pratique, la direction des placements, des adoptions et du parrainage a présenté sa vision. Une communication axée sur les aspects « clés » du parrainage et de la protection à base communautaire était également au menu. Dans la même dynamique, des ONG et associations ont présenté leurs différents programmes de parrainage, en mettant en exergue la composante « protection » et en relevant les « points forts » mais aussi les difficultés en termes de besoin en formation et autres. « Nous aurons l’intervention du Pr Albert Ouédraogo qui viendra nous dire dans le système burkinabè comment nos parents, ancêtres, prônent la protection des droits de l’enfant. Egalement, nous aurons un partenaire, la GIZ Pro enfants, qui va s’entretenir avec nous sur le système de recensement des enfants au niveau communal. Après, nous allons faire des travaux de groupes pour réfléchir sur la base de la proposition de TDHI qui est de descendre au niveau village pour former davantage les communautés pour la prise en charge de la protection de l’enfant », a, en sus, annoncé la cheffe de délégation adjointe de TDHI, Gisèle Thiombiano.

Aïssata Laure G. Sidibé
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Tirs au Camp Guillaume Ouédraogo : Retour au calme et à la sérénité, selon le gouvernement
Infrastructures du 11-Décembre 2017 à Gaoua : Les travaux de finition et de correction toujours attendus
Dori : Les syndicats préparent les manifestations à venir
Projet « Femmes-jeunes entreprenants et citoyenneté » : 50 entrepreneurs développent leur esprit d’équipe et leur leadership
Région du Nord : Le FPDCT fait le bilan de ses interventions
Les fermetures d’écoles en Afrique de l’Ouest et centrale ont triplé depuis 2017 alors que l’éducation est prise pour cible dans toute la région
Commune de Guibaré : Les élèves et étudiants à l’unisson pour le développement
S.O.S pour le petit Abdoul Fatao : L’intervention chirurgicale s’est bien passée
Fermeture des établissements non en règle : Les promoteurs demandent la clémence du ministre de l’Education nationale
ISSP : Le monde scientifique rend hommage au Pr Banza Baya
Attaque de Koutougou : L’UNAPOL appelle les FDS à une « synergie d’action »
Bobo-Dioulasso : Des OSC sensibilisées sur leur rôle en matière de promotion et de défense des droits humains
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés