Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «D’abord se prouver à soi-même qu’on est bien, aller au bout de ses forces, mais sans les dilapider ; ne jamais rêver.» Andrée Maillet

Education inclusive : L’OCADES Caritas Tenkodogo tire la sonnette d’alarme

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET | Par LEFASO.NET • mercredi 13 mars 2019 à 13h00min
Education inclusive : L’OCADES Caritas Tenkodogo  tire la sonnette d’alarme

Le mercredi 13 mars 2019, à Tenkodogo (région du Centre-Est), plusieurs centaines d’élèves ont tiré la sonnette d’alarme autour du thème « L’éducation concerne tous les enfants handicapés et enfants non handicapés ». Une initiative de l’OCADES Caritas Tenkodogo en vue d’attirer l’attention des autorités et des parents sur la nécessité de la prise en charge des enfants en situation de handicap dans la région. Un message bien accueilli par le collège des autorités tant éducatives qu’administratives réunies pour la circonstance.

Des coups de sifflets et des cris ont retenti dans la cour de l’école Centre de Tenkodogo, le mercredi 13 mars 2019. Plusieurs centaines élèves issus des écoles s’y étaient donné rendez-vous pour alerter les parents et les autorités sur l’urgence de la prise en charge des enfants en situation de handicap. Munis de sifflets et de toutes sortes d’instruments, ces élèves ont fait entendre leur voix par des slogans et des messages sur les pancartes, et des allocutions. Un geste symbolique, mais plein de signification pour les organisateurs.

Selon, l’abbé Mathieu Balima, secrétaire exécutif de l’OCADES Caritas Tenkodogo, l’objectif est de faire « savoir aux parents que les enfants handicapés peuvent aussi aller à l’école tout comme tout autre enfant , aux enseignants de se disposer à accueillir les enfants handicapés, aux élèves de cultiver la sympathie et la solidarité envers leurs camarades handicapés et de les soutenir à réussir en classe ».

Le message se veut également une invite « aux décideurs à tous les niveaux (communal, régional et national) de toujours examiner avec grande attention les questions qui touchent à l’éducation inclusive de façon particulière et à l’inclusion des programmes en général », a déclaré l’abbé Mathieu Balima.

Une position saluée par Lucien Zouré, directeur régional de l’Education préscolaire, primaire et non formelle. Selon ses propos, cette initiative de l’OCADES permet de toucher ceux qui sont encore réticents à envoyer leurs enfants handicapés à l’école. Une initiative que sa direction entend récupérer dans les années prochaines pour en faire une affaire de la direction de l’enseignement.

Pour la représentante des élèves, Kouda Sahadatou, 19 ans, élève en classe de première, « les parents ont le devoir d’envoyer leurs enfants à l’école. Nous voulons aller à l’école », a-t-elle plaidé.

Edouard K. Samboé
samboeedouard@gmail.com
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Authentification des diplômes au Burkina : Les présidents d’institutions et les ministres invités à se soumettre à l’exercice
Statue de Thomas Sankara : « On veut quelque chose de parfait », déclare John Jerry Rawlings
Moustiques génétiquement modifiés : « Ceux qui en font un débat, c’est juste pour des intérêts égoïstes », selon Gustave Somé, coordinateur de mouvements et associations
Développement des collectivités territoriales : Le FPDCT fête ses dix ans
Chaînes de valeur maïs et niébé : 10, 725 milliards FCFA de recettes réalisées d’ici 2022 au Burkina
La Poste Burkina Faso : 35 nouveaux agents pour relever les défis
Développement des collectivités territoriales : Le FPDCT échange avec les maires
Education : Le Réseau Education de qualité par le bi-plurilinguisme fait son bilan après un an d’existence
Accidents de la circulation à Ouagadougou : 80 décès en 2018
Décès de 11 gardés à vue : "Ce sont des choses inacceptables qui ne peuvent pas rester dans l’impunité", déclare le président du Faso
Pr Domba Jean-Marc Palm, président du Haut Conseil du Dialogue social : « Même au niveau du gouvernement, les gens n’ont pas une bonne compréhension de la trêve sociale, ni du dialogue social »
Association La Graine : Odile Diabré au chevet des déplacés et des sinistrés du Kourwéogo
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés