Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Les erreurs, comme des pailles, flottent à la surface. Celui qui vеut сhеrсhеr dеs реrlеs dοit рlοngеr еn рrοfοndеur.» John Dryden

Jumelage Ouaga-Loudun : La délégation de Loudun était avec les enfants parrainés

Accueil > Actualités > Société • • mercredi 4 octobre 2017 à 23h48min
Jumelage Ouaga-Loudun : La délégation de Loudun était avec les enfants parrainés

Après la remise de matériel médical à la maternité Pogbi la veille, la délégation du comité de jumelage de Loudun a rencontré les parents et enfants parrainés dans l’après-midi du mercredi 4 octobre 2017, à Ouagadougou. Objectif : Avoir les nouvelles de leurs filleuls.

« Comme le maire de Loudun est là, avec la trésorière du comité de jumelage, nous avons estimé qu’il était important qu’ils voient physiquement les enfants qui sont parrainés et qu’ils aient le témoignage des parents. De retour chez eux, ils pourront ainsi transmettre de vive voix ce dont ils ont été témoins au Burkina Faso auprès des parrains qui n’ont pas pu effectuer le déplacement », a signifié le secrétaire général du comité communal de jumelage de Ouagadougou (CCJO), Job Ouédraogo. Le CCJO est l’intermédiaire entre les parrains de Loudun et les enfants. Ainsi depuis 2000, environ 207 enfants ont été parrainés. Parmi ces 207 enfants, 98 sont parrainés de façon active. Ces enfants sont issus de milieux défavorisés de la ville de Ouagadougou.

« Nous avons la direction sociale de la Mairie. Cette direction a des services dans tous les arrondissements de Ouagadougou. C’est au niveau de ces services que sont identifiés les ménages en difficultés. Et c’est aussi eux qui proposent les enfants à parrainer », explique M. Ouédraogo.
L’objectif recherché à travers le parrainage est de donner une chance à un maximum d’enfants de pouvoir être éduqués. « Au niveau du primaire, chaque parrain accompagne financièrement son filleul avec la somme de 42 600 F CFA. Pour le secondaire il est de 78 700 F CFA », confie le SG du CCJO. Puis la trésorière du Comité de jumelage de Loudun/Ouaga, Francine Vincent de renchérir : « Outre l’accompagnement scolaire, chaque enfant recevra un sac de riz de 50 kg avant Noël ». Pour mémoire, c’est depuis l’année dernière que les parrains ont initié cette dernière œuvre.

« Je remercie les organisateurs de cette cérémonie d’avoir profité de ma venue-puisque c’est la première fois que je viens à Ouagadougou- pour voir de visu ces enfants. Je trouve ça extraordinaire », a d’entrée de jeu déclaré le maire de Loudun, Dazas Joël, pour qui l’avenir ce sont les enfants. « Aujourd’hui, on parraine une centaine d’enfants. J’aimerais pouvoir parrainer beaucoup plus. On a eu un bel échantillon, puisqu’on a parrainé jusqu’à la terminale. Il y avait même des jeunes en université », poursuit-il. Pour le maire Dazas, parrainer les enfants en difficultés c’est bien mais assurer le suivi de leur scolarité est encore meilleur. « (…) Avoir un résultat trimestriel me parait encourageant pour trouver d’autres parrains. Si on n’a pas de nouvelle concrète de nos filleuls, il peut y avoir un abandon », a-t-il fait savoir.

Pour sa part, la mère de Caroline Ouédraogo, élève en classe de CM1, a exprimé sa reconnaissance aux parrains pour « l’appui qu’ils apportent aux enfants ». La directrice de la protection sociale a joint sa voix à celle des parents pour plaider en faveur du renforcement du parrainage. « Les défis sont encore énormes au Burkina Faso », a-t-elle indiqué. « Les témoignages chaleureux que j’ai pu avoir, c’est vraiment très encourageant pour nous de continuer cette action », a dit M. Dazas Joël.
A l’issue de la rencontre, le maire de Loudun et Marie-Jeanne ont parrainé deux autres enfants.

Aïssata Laure G. Sidibé
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Rencontre nationale de l’UAS : Les syndicats durcissent le ton face au gouvernement
An 2 du décès de Salif Diallo : Le MPP se souvient de son ancien président
FIIJA 2019 : Laïcité et dialogue interreligieux, gages du vivre-ensemble
Commune de Dori : L’esprit d’entreprenariat inculqué à 136 jeunes
Opération BARKHANE : Point de situation du 11 au 17 août 2019
Décès du roi du Gulmu : Des explications sur les obsèques et les règles de succession
Syndicats du Burkina : Des « actions immédiates » de lutte actées
Organisation démocratique de la jeunesse (ODJ) : Une marche silencieuse pour réclamer l’autopsie des militants « assassinés » dans le Yagha
FIIJA 2019 : Une conférence sur les enjeux de l’extrémisme violent au Burkina
Santé : « Tiétaa main tendue », une nouvelle association pour lutter contre le cancer
Décès de sa majesté le Kupiendieli : Les condoléances du gouvernement
Décès du Kupiendieli : Le CDP rend hommage à un un « grand homme politique »
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés