Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Il y a des temps où l’on ne peut plus soulever un brin d’herbе sаns еn fаirе sοrtir un sеrреnt.» Marceline Desbordes-Valmore

Coopération décentralisée : Des assises nationales pour réfléchir sur l’autonomisation des collectivités territoriales

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET | Par Moussa DIALLO • jeudi 28 septembre 2017 à 22h50min
Coopération décentralisée : Des assises nationales pour réfléchir sur l’autonomisation des collectivités territoriales

Les 1ères assises nationales de la coopération décentralisée se dérouleront du 05 au 07 octobre 2017, à Ouagadougou sous le thème : « coopération décentralisée et autonomisation des collectivités territoriales ». Le ministre de l’administration territoriale et de la décentralisation, Siméon Sawadogo, a animé une conférence de presse, ce 28 septembre, pour faire le point des préparatifs à une semaine de l’évènement. Près de 1000 participants sont attendus à cette rencontre qui vise à relancer la coopération décentralisée (dans une léthargie depuis quelques temps), mais aussi rassurer les partenaires extérieurs sur le renforcement de notre processus de décentralisation.

De par le passé, des rencontres sur la coopération décentralisée avaient été organisées au Burkina. Mais, il s’agissait de rencontres bilatérales, notamment les rencontres franco-burkinabè de 1990, des assises sur la coopération décentralisée franco-burkinabè en 2002 et 2007, ainsi que des rencontres bilatérales en Italie. Pour la première fois, se tiendra des assises nationales qui, contrairement aux précédentes rencontres, s’ouvriront aux acteurs des pays d’Afrique, d’Amérique, d’Asie et d’Europe.

Cette 1ère édition des assises nationales de la coopération décentralisée est l’occasion de relancer la coopération décentralisée qui a connu une période de léthargie. Elles constituent un cadre privilégié d’échanges, de débats, de rencontres et de réflexion collective entre les collectivités territoriales burkinabè et leurs partenaires du Nord et du Sud. Elles visent notamment la promotion de la coopération décentralisée à travers la prise d’un certain nombre d’engagements et la recherche de nouveaux partenariats.

Les objectifs assignés à ces assises nationales sont de :

-  faire le point de la coopération décentralisée entre les CT burkinabé et celles des autres pays, rassurer les partenaires, notamment ceux du Nord sur le renforcement de notre processus de décentralisation après la période de transition,
-  relancer la coopération décentralisée qui a connu quelques difficultés pendant la période de transition, contribuer à la mise en œuvre du programme de SEM le Président du Faso ;

-  contribuer à la mise en œuvre du PNDES ;
-  formuler des recommandations/propositions pour les nouveaux référentiels de la décentralisation et alimenter la réflexion pour l’élaboration de nouveaux textes sur la coopération décentralisée.

« Pour les collectivités territoriales, la coopération décentralisée, pour est une opportunité de partage d’expériences, de renforcement des capacités, de mobilisation des ressources et de mutualisation des moyens afin d’améliorer la gouvernance locale et d’offrir aux populations des services publics locaux de qualité. Elle est une pratique ancienne largement répandue au Burkina Faso.

Nos collectivités territoriales entretiennent de nombreux liens de coopération décentralisée avec des collectivités du Nord et du Sud. Au regard de l’importance de la coopération décentralisée dans l’accompagnement de nos collectivités territoriales, nous avons initié un temps fort d’échanges, de débats et de réflexion collective entre les collectivités territoriales burkinabè et leurs partenaires du Nord et du Sud », a précisé Siméon Sawadogo, le ministre de l’administration territoriale et de la décentralisation.

une vue des journalistes prenant part à la conférence de presse

Organisée avec les faîtières des collectivités territoriales que sont l’Association des régions du Burkina Faso (AMBF) et l’Association des municipalités du Burkina Faso (AMBF), la rencontre se tiendra sous le thème : « coopération décentralisée et autonomisation des collectivités territoriales ».

Environ 1000 participants sont attendus à cette rencontre. Il s’agit : des présidents du conseil de collectivités territoriales, des membres de comité de jumelage, des membres de la société civile et du secteur privé, des personnalités étrangères connues du monde de la décentralisation. A la date du 27 septembre 2017, plus de 700 participants s’étaient inscrits sur la plateforme desdites assises (http://cooperation-decentralisee.bf/).

Les travaux de cette rencontre se dérouleront dans la salle de conférence de Ouaga 2000. Et, il est prévu un échange direct entre le Président du Faso et les acteurs de la coopération décentralisée du Burkina et d’ailleurs.

En marge des travaux, il est également prévu l’organisation d’un village de la coopération décentralisée qui est un espace dédié aux expositions des collectivités et des rencontres B to B. sur la trentaine de centaines, une vingtaine ont déjà trouvé preneurs.

L’organisation de ces assises coutera plus de 208 millions de francs CFA dont 80 millions de la part de l’Etat burkinabè. Au 28 septembre, le budget n’était pas totalement bouclé.

Sur le plan sécuritaire, sans entrer dans les détails, le comité d’organisation assure que toutes les dispositions sont prises pour une bonne tenue de cette rencontre.

Moussa Diallo
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Maladie du coronavirus : « Aucun cas n’a été notifié au Burkina », selon le ministère de la Santé
Projet RESIANE : Une table ronde pour partager les approches réussies
Bobo-Dioulasso : La Douane détruit 5 tonnes de cannabis et 3,8 tonnes de produits médicamenteux prohibés
Région de l’Est : L’amélioration du climat des affaires au cœur des préoccupations
2e CASEM de l’année 2019 du ministère de la Santé : Le bilan des activités 2019 et les priorités 2020 à l’ordre du jour
Beauté : L’épilation à base d’aloé Véra, une astuce efficace
Racket sur l’axe Niamey-Ouagadougou : L’argent d’abord, la sécurité on verra !
Burkina : « 2020 commence comme s’est achevée 2019 », regrette le syndicat des éducateurs de base
Ouagadougou : La Police écourte le plan de Kiemtoré Lassina, auteur d’un détournement d’une escorte de fonds
Burkina : Le ministère du commerce met en garde contre les pratiques de prix illicites sur le gaz butane
« Il est dommage que souvent, l’agent de développement et le politicien n’aient pas le même langage sur le terrain », constate Ousséni Nyantudré, président de l’IDEBAK
Education en situation d’urgence : Le ministère de l’Education nationale tient un Conseil de cabinet extraordinaire
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés