Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Donne au monde le meilleur de toi-même, et le meilleur viendra»  Madeline Bridge

NDI : Des femmes et des jeunes des partis politiques à l’école de la communication politique

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET | Par Justine Bonkoungou (Stagiaire) • lundi 7 novembre 2016 à 18h31min
NDI : Des femmes et des jeunes des partis politiques à l’école de la communication politique

Ce lundi 7 novembre 2016 s’est ouvert à Ouagadougou, un atelier de formation des femmes et des jeunes des partis politiques sous le thème « Communication politique et plaidoyer pour une participation efficace à la vie politique ». Cette formation organisée par le National Democratic Institute (NDI) avec le soutien de la Coopération suisse se déroulera les 7 et 8 novembre et les 10 et 11 novembre 2016.

Cet atelier de formation des femmes et des jeunes des partis politiques entre dans le cadre du programme « Soutenir les femmes et les jeunes des partis pour contribuer à des processus politiques plus inclusifs et réactifs » lancé en mars 2016 par le National Democratic Institute (NDI). Cette première session de formation concerne six partis politiques et devrait permettre aux participants de « bâtir et consolider les acquis de leurs partis politiques dans l’animation de la vie publique, la participation aux suffrages et la conquête du pouvoir pacifiquement et de façon responsable. », à en croire Aminata Faye Kassé, directrice pays du NDI. Il est prévu d’autres sessions de formations au profit d’autres partis politiques.

Les 7 et 8 novembre, la formation concernera les femmes et les 10 et 11 novembre 2016, ce sera au tour des jeunes d’être formés sur plusieurs thématiques dont entre autres, les fondamentaux de la communication politique, les canaux de la communication politique, la communication politique et les réseaux sociaux, la communication de crise, le story telling, le media training, le plaidoyer.

Ces formations visent à renforcer les capacités des jeunes et des femmes afin qu’ils soient plus aptes à jouer leur rôle au sein de leurs formations politiques. Aminata Faye Kassé, estime en effet que « si les femmes et les jeunes membres des partis politiques assument des rôles plus efficaces et éminents au sein de leurs partis respectifs, les partis deviendront plus inclusifs et sensibles à tous les segments de la société. »

Pour Jean- Bernard Dubois, directeur de coopération au Bureau de la coopération suisse, en contribuant au financement des formations du NDI, son pays souhaite « renforcer la démocratie à tous les niveaux et s’assurer que des acteurs de la société burkinabè souvent laissés de côté dans ces processus politiques, à savoir les femmes et les jeunes puissent pleinement participer à ces processus. »

Justine Bonkoungou (Stagiaire)
Lefaso.net

Portfolio

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Attaque du convoi minier de Boungou : Le PDG de SEMAFO présente ses condoléances au peuple burkinabè
Diffusion de fausses informations : Le gouvernement met en garde
La Poste Burkina : Des lettres écrites par des élèves primées
Santé oculaire de l’enfant : L’ONG Light for the world veut jeter les bases d’une planification à long terme
Planification participative pour une gestion plus inclusive et durable de l’eau en milieu rural : Un atelier pour présenter les résultats du projet
Sécurité : Que faire en cas d’attaque terroriste ?
Mouloud 2019 : Les fidèles musulmans de Gaoua ont prié pour la stabilité du Burkina
Formation : L’Ecole privée de santé Sainte Julie met sur le marché de l’emploi 217 agents
Insécurité au Burkina : Maître Paceré, 76 ans, demande son incorporation dans l’armée
Crise humanitaire au Burkina : « Les Ouagalais vivent dans une insouciance totale », regrette le cardinal Philippe Ouédraogo
Lycées scientifique et professionnel du Centre-Est : Le ministre de l’Education nationale satisfait des réalisations en cours
Journée internationale de la fille : Le Burkina Faso face aux enjeux et défis des grossesses en milieu scolaire
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés