Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «C’EST plus facile d’enseigner que d’éduquer, parce que pour enseigner il suffit de savoir, alors que pour eduquer vous devez l’être» A.Hurtado

Nuits des partenaires des RIPO : Reconnaissance aux mécènes, lauriers pour les meilleurs peintres

Accueil > Actualités > Culture • • samedi 23 juillet 2016 à 00h03min
Nuits des partenaires des RIPO : Reconnaissance aux mécènes, lauriers pour les meilleurs peintres

La deuxième édition des Rencontres internationales de peinture de Ouagadougou (RIPO) tire à sa fin. Du 16 au 22juillet, des peintres du Burkina, de l’Afrique et du monde se sont donnés rendez-vous dans la capitale Burkinabè pour vivre leur passion commune. A la veille de la clôture, les organisateurs ont tenu à témoigner leur gratitude aux différents partenaires qui ont permis la tenue de l’événement. C’était dans la soirée du 21 juillet 2016 au pavillon de la créativité du SIAO.

‘’La nuit des partenaires’’ a été l’occasion pour la promotrice, Suzanne Songa et son équipe de dire merci aux différents mécènes sans qui l’édition 2016 n’aurait pu se tenir. Dix ans après la première édition, les Rencontres internationales de peinture de Ouagadougou(RIPO) ont eu lieu malgré les difficultés.

La promotrice a pris une balle dans le bras lors des attaques djihadistes de Ouaga en début d’année, en plus de cela, les difficultés financières ont failli avoir raison des RIPO 2016. Mais cela n’a pas entamé la détermination des organisateurs à respecter le rendez-vous de 2016. Les artistes peintres sont venus d’Afrique et du monde pour rivaliser de talents et partager leur savoir-faire.

La promotrice, tout en étant reconnaissant aux partenaires a lancé un appel, aux éventuels partenaires qui voudront bien accompagner l’initiative pour les années à venir. « Au Burkina, on n’a pas d’écoles d’arts et on est très limité dans le budget. On a pas la possibilité de sortir et montrer ce que nous faisons comme peinture », les RIPO sont donc une occasion de faire vivre et développer la peinture sur place.

Elle a aussi demandé aux « autorités de faire un effort pour accompagner la culture et pour la promotion de la peinture ».

Même si elle note que l’édition 2016 a été un succès, Suzanne Songa reconnait qu’il faut redoubler d’efforts pour que les prochaines éditions soient plus réussies.

La soirée des partenaires a été aussi l’occasion de connaitre le verdict de cette 2e édition. Le jury international présidé par Souleymane Nikiéma, artiste peintre et président des artistes professionnels des arts plastiques du Burkina, s’est satisfait de la qualité des œuvres exposées.
« Le niveau est assez élevé par rapport aux éditions précédentes », a noté le président du jury qui a cependant fait de suggestions à l’organisation pour une participation accrue des artistes qui viennent hors du continent africain. Le jury a également plaidé pour que les prix décernés soient non seulement revus à la hausse et que le nombre des artistes primés augmente également.

Se basant donc sur le thème et sur l’originalité, le jury a livré le verdict suivant dans la catégorie compétition :
-  1er prix : Paul M’Vout de la République du Congo, 500 000F et un trophée
-  2e : Paul Ouédraogo du Burkina, 300 000f et un trophée
-  3e : Kobla Efui Wonanu du Togo, 150 000 et un trophée
-  4e Abraham Abga du Burkina, 100 000f et un trophée
-  5e Souleymane Ouologuem du Mali, 100 000

Le jury a également décerné trois prix d’encouragement à des artistes en « herbe » qui ont exposé dans les différents espaces.
La nuit des partenaires qui mettait officiellement fin au RIPO 2016 a été agrémentée par des prestations d’artistes. C’est dans la bonne humeur que les artistes se sont donné rendez-vous dans deux ans pour la 3e édition des rencontres internationales de peinture de Ouagadougou(RIPO).

Tiga Cheick Sawadogo
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Festival Yeelba : Un rendez-vous pour valoriser la culture burkinabè en Italie
23e Festival de l’imaginaire : Yé Lassina Coulibaly fait la promotion des musiques traditionnelles du Burkina
Festival international de théâtre et de marionnettes de Ouagadougou (FITMO) : La 17e édition aura lieu du 26 octobre au 2 novembre 2019
Institut Supérieur de l’Image et du Son (ISIS) : Les professionnels du cinéma interpellent le ministre de la culture
Concours Istic’slam 2019 : Augustin Sandwidi déclaré meilleur slameur
Culture et art : Ouagadougou a sa biennale internationale de la sculpture
Cohabitation pacifique entre refugiés et communautés hôtes : Des réflexions pour poser les jalons du vivre-ensemble
SNC 2020 : Les Semaines régionales de la culture (SRC) se tiennent du 5 octobre au 15 décembre 2019
Artisans du Centre Wendpanga : « Malgré notre handicap physique, on ne baisse pas les bras »
Sotigui Awards 2019 : Des acteurs africains et de la diaspora se donnent rendez-vous à Ouagadougou
Artisanat d’art de Kalanexpo : L’esprit de la brousse burkinabè dans des créations uniques
3POL’AIR : Un coffret autobiographique de Yaya Onka
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés