Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Donne au monde le meilleur de toi-même, et le meilleur viendra»  Madeline Bridge

Enseignement supérieur : L’Université Ouaga II ambitionne faire de la recherche au profit du développement de l’Afrique

Accueil > Actualités > Société • • jeudi 5 mai 2016 à 23h45min
Enseignement supérieur : L’Université Ouaga II ambitionne faire de la recherche au profit du développement de l’Afrique

La quatrième Conférence africaine de management (CAM) a ouvert ses portes le 5 avril 2016 a l’Institut supérieur des sciences de la population (ISSP). Le thème retenu pour cette année est « Servir l’Afrique par le management ». La conférence, tenue sous le patronage du ministre Filiga Michel Sawadogo et le parrainage de Sébastian Toni, directeur général de la BOA se déroulera du 5 au 7 mai.

Pendant trois jours, des universitaires venant d’Afrique, d’Europe et d’Amérique mèneront des discussions autour de la finance des organisations africaines, du management, de la gestion des ressources humaines, du marketing, des stratégies d’intervention ou encore de la comptabilité, contrôle et audit. Celles-ci auront pour cadre des panels, table-rondes, séances plénières et ateliers méthodologiques, ainsi que l’a décliné Konan Anderson, vice-président du comité scientifique de l’événement.

Pour lui, il est nécessaire pour les universitaires africains de théoriser sur des sujets qui puissent servir à l’entreprenariat en Afrique. « Jusqu’à aujourd’hui, nous avons diffusé de la connaissance qui a été produite ailleurs ; il était temps de se poser des questions sur les organisations africaines », affirme-t-il. Il continue en affirmant que la Société africaine de management (SAM) a pour ambition de porter haut le discours des organisations africaines ; montrer les différences dans les modes de fonctionnement des organisations africaines, ainsi que la valeur de ces différences.

Dans ces propos, il est suivi par le président d’honneur de la CAM, Augustin Anacé qui pense que les chercheurs africains doivent produire en Afrique et non uniquement dans les revues américaines et européennes. Pour le président de l’Université Ouaga II, cette conférence s’inscrit dans le cadre de la « dynamique d’ouverture et de professionnalisation de l’université pour en faire un véritable outil de développement au service de notre pays et de l’Afrique. »

Après les différentes allocutions, le secrétaire général du ministère de l’enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de l’innovation, Tanga Pierre Zoungrana a prononcé le discours d’ouverture de la conférence. Discours au cours duquel, il a souhaité l’avènement d’une « entreprise socialement responsable » signifiant que l’enseignement et la recherche scientifiques font partie des priorités du gouvernement, il a signalé que son ministère était intéressé par les pistes qui se dégageront de ces discussions. Pistes qui serviront à renforcer le tissu économique par la création d’entreprises viables.

Roseline Nitiéma (Stagiaire)
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Attaque du convoi minier de Boungou : Le PDG de SEMAFO présente ses condoléances au peuple burkinabè
Diffusion de fausses informations : Le gouvernement met en garde
La Poste Burkina : Des lettres écrites par des élèves primées
Santé oculaire de l’enfant : L’ONG Light for the world veut jeter les bases d’une planification à long terme
Planification participative pour une gestion plus inclusive et durable de l’eau en milieu rural : Un atelier pour présenter les résultats du projet
Sécurité : Que faire en cas d’attaque terroriste ?
Mouloud 2019 : Les fidèles musulmans de Gaoua ont prié pour la stabilité du Burkina
Formation : L’Ecole privée de santé Sainte Julie met sur le marché de l’emploi 217 agents
Insécurité au Burkina : Maître Paceré, 76 ans, demande son incorporation dans l’armée
Crise humanitaire au Burkina : « Les Ouagalais vivent dans une insouciance totale », regrette le cardinal Philippe Ouédraogo
Lycées scientifique et professionnel du Centre-Est : Le ministre de l’Education nationale satisfait des réalisations en cours
Journée internationale de la fille : Le Burkina Faso face aux enjeux et défis des grossesses en milieu scolaire
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés