Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Un dessert sans fromage est une belle à qui il mаnquе un œil.» Anthelme Brillat-Savarin

SIFO 2014 : Une mission d’information est à Bobo

Accueil > Actualités > Société • • vendredi 6 juin 2014 à 19h47min
SIFO 2014 : Une mission d’information est à Bobo

Du 10 au 11 juillet 2014, la capitale burkinabè abritera la première édition du Salon international de la finance de Ouagadougou (SIFO). Conjointement organisé par le ministère de l’Economie et de la Finance et celui de l’Industrie, du Commerce et de l’Artisanat, SIFO 2014 vise à mettre en contact des porteurs de projets et des institutions financières locales et internationales. Pour permettre aux acteurs de l’économie de la ville de Bobo-Dioulasso de bénéficier des retombées de ce salon, une mission conjointe des deux ministères a échangé avec eux ce vendredi 06 juin 2014.

G. Bernard Zougouri et Tibila Kaboré, respectivement secrétaire général du ministère de l’Industrie, du Commerce et de l’Artisanat et secrétaire général du ministère de l’Economie et des Finances ont présidé la rencontre d’information sur la première édition du Salon international de la finance de Ouagadougou (SIFO). Avec comme thème « le financement de l’économie du Burkina Faso dans le contexte de la Stratégie de croissance accélérée et de développement durable (SCADD) : Cas du secteur privé », SIFO 2014 est prévu pour se dérouler les 11 et 12 juillet 2014 dans la salle des banquets de Ouaga 2 000. Selon Bernard Zougouri, SIFO 2014 s’inscrit dans la volonté du gouvernement burkinabè de trouver des réponses durables à la problématique du financement de l’économie nationale. La Chambre de commerce et de l’industrie du Burkina Faso et la Maison de l’Entreprise accompagnent ce projet qui entend mettre en contact des porteurs de projets et des institutions financières locales et internationales. C’est donc pour permettre aux acteurs de l’économie de Bobo-Dioulasso de bénéficier pleinement des bénéfices du SIFO que la mission de Ouagadougou a fait le déplacement. Le moins que l’on puisse dire est que de telles occasions étaient attendues à Bobo. Dans la mesure où les participants n’ont pas manqué de témoigner leur intérêt à travers des suggestions et des questions. Cela, suite à un exposé de Hyacinthe Traoré, président de la commission Thème et Réseautage du SIFO 2014.

En amont du SIFO

Depuis 1991, le gouvernement burkinabè a fait des Petites et moyennes entreprises (PME) et des Petites et moyennes industries (PMI) le socle de sa croissance économique. De vastes réformes ont été entreprises pour cela. Malgré la volonté gouvernementale, les PME et PMI du Burkina rencontrent d’énormes difficultés dont la problématique du financement. C’est pour permettre notamment aux PME et PMI de trouver plus facilement des sources de financement que le SIFO a été instauré. Et pour mettre toutes les chances du côté des acteurs des mesures comme la gratuité à la participation de ce salon ont été prises. Egalement, en marge du SIFO, les porteurs de projets sont conviés à un atelier de maturation des projets (25 juin 2014 à Ouagadougou) au cours duquel des professionnels les outilleront de quoi rendre plus efficientes leurs projets. Les sociétés d’états sont également attendues au cours de ce salon pour bénéficier des opportunités de financement. Notons que plus d’une cinquantaine d’institutions financières (institutions de micro finances, institutions financières internationales, banques, institutions d’appui au secteur privé) présenteront au SIFO les possibilités de partenariat qu’elles offrent. Pour tout renseignement, les intéressés peuvent se rendre à la Chambre de Commerce et de l’Industrie de Bobo-Dioulasso.

Ousséni BANCE

Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
IUTS sur les indemnités : Les syndicats des forces de sécurité intérieure réclament son « annulation pure et simple »
Affaire de recrutement frauduleux à la CNSS : Le procès reporté au 7 avril 2020
Commune de Kantchari : Le maire Fidèle Ouoba loue les actions de l’association « Les amis de Kantchari »
Gare routière et CHR rénové de Dori : « Nous collons aux besoins réels des populations à la base », explique Mikaïlou Sidibé, expert en infrastructures du G5 Sahel
Gestion des réserves alimentaires : Une stratégie nationale en cours d’élaboration, pour renforcer le système de stockage
Orodara : Les députés du Kénédougou évaluent les actions du gouvernement
IUTS sur les indemnités : Le personnel de l’éducation du Centre-Ouest donne le ton en attendant les autres secteurs d’activités
Direction générale de la Police municipale : Deux bus touchés par un incendie sur le nouveau site
Application de l’IUTS : Des organisations syndicales convoquent une assemblée générale le 26 février 2020
Projet FASST : Pour le maintien de 24 000 filles et adolescentes dans le système éducatif
Centre hospitalier universitaire pédiatrique Charles-de-Gaulle : Le ministre de la Santé veut améliorer la qualité des soins
Dédougou : La 15e édition du Festival international des masques et des arts se tiendra du 29 février au 7 mars 2020
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés