Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Un homme d’esprit fait toujours quelque profit du mаl qu’οn dit dе lui.» A. Tournier

9e édition des Journées de l’Entreprenariat Burkinabè : le financement, enjeu crucial pour les entreprises du Faso

Accueil > Actualités > Société • • vendredi 23 mai 2014 à 02h31min
9e édition des Journées de l’Entreprenariat Burkinabè : le financement, enjeu crucial pour les entreprises du Faso

La cérémonie d’ouverture a eu lieu jeudi 22 mai à l’hôtel Azalai Indépendance de Ouagadougou, sous la houlette du ministre de l’industrie, du commerce et de l’artisanat, Arthur P. Kafando, grand patron de cette neuvième édition des Journées de l’entreprenariat burkinabè (JEB). Les JEB 2014 s’articuleront autour de 3 activités principales : un business forum, le Salon Entreprendre au Faso (SEFA) et la Nuit du mérite qui récompensera les acteurs les plus doués des secteurs privés et publics.

Chaque année depuis 2005, les Journées de l’entreprenariat burkinabè (JEB) sont l’occasion d’encourager l’esprit d’entreprise, de donner un coup de pouce aux jeunes entrepreneurs, de faire connaître au grand public les moyens d’entreprendre avec succès et de mettre en relation des porteurs de projet avec des institutions de financement.

Bagrépôle, une success-story burkinabè

Cette année, les JEB ont été placées sous le thème « Place et rôle des investissements privés et problématique de leur financement dans un pôle de croissance : cas du Pôle de croissance de Bagré », un choix justifié par l’actuelle implémentation des pôles de croissance au Burkina Faso, avec Bagré comme pôle pilote. Le thème des investissements privés est par ailleurs une question qui intéresse les chefs d’entreprise et les analystes économiques, alors que la question de l’impact des événements politiques à venir dans les prochains mois est sur de nombreuses lèvres.

Les JEB 2014 s’articuleront autour de 3 activités principales : un business forum, le Salon Entreprendre au Faso (SEFA) et la Nuit du mérite qui récompensera les acteurs les plus doués des secteurs privés et publics.

À l’occasion de la cérémonie d’ouverture officielle de la neuvième édition des JEB, un public nombreux et enthousiaste était rassemblé dans la salle de conférence Dimaako de l’hôtel Azalai Indépendance, à Ouagadougou, ce jeudi 22 mai, à 8h30. Le ministre de l’industrie, du commerce et de l’artisanat, le ministre de l’environnement, la présidente de la chambre du commerce, et la vice-présidente de la maison de l’entreprise se sont succédé à la tribune pour lancer officiellement cette neuvième édition.

La vice-présidente la maison de l’entreprise du Burkina Faso (MEBF) a ouvert le ballet des discours, en prononçant un mot de bienvenue aux invités, les remerciant d’avoir répondu présents pour cette neuvième édition des JEB.

Madame Mamounata Velegda, présidente de la section territoriale du Centre-est de la CCI-BF et marraine secteur privé des JEB, qui devait être présente, s’est faite remplacer par sa fille, qui a lu un bref discours en son nom.

Après une courte pause musicale, l’ambassadeur de la République de Chine Taïwan, Son Excellence Cheng-Hong Shen, parrain diplomatique des JEB, lui a succédé sur l’estrade. Il s’est dit « émerveillé par l’engouement et la forte mobilisation du privé » pour ces journées de l’entreprenariat burkinabè. Citant un certain Kawasaki, pour qui « la meilleure raison de lancer une entreprise, c’est de créer un produit ou service qui contribue à améliorer le monde », il a affirmé que l’entreprenariat peut constituer le socle économique du Burkina Faso, à l’image de son pays, Taiwan, qui a construit son développement autour des PME. Il a ensuite salué le succès de plusieurs projets, dont le Centre de formation professionnel de Ziniaré qui a déjà permis à Taiwan d’octroyer des bourses d’études et des stages aux jeunes burkinabè,

C’est ensuite Salif Ouédraogo, le ministre de l’environnement et du développement durable, qui a pris la parole. Il a fait remarquer que sa présence en tant que parrain des JEB est le signe que les acteurs du secteur de l’entreprise prennent en compte les problématiques environnementales dans leurs actions. Il a également affirmé que son ministère avait pour mission la recherche de solutions endogènes et durables aux problèmes rencontrés par les PME du Burkina Faso.

Salif Ouédraogo a également salué le choix du thème de ces 9èmes JEB, précisant qu’il invitait les entreprises à s’intéresser non seulement à leurs performances financières, mais aussi sociales et environnementales, afin de participer à garantir un environnement durable. Insistant sur l’implication du gouvernement dans la mise en œuvre d’actions environnementales concrètes, il a évoqué l’action menée à Bagrépôle pour la création d’un parc animalier, d’un jardin botanique et du renforcement des berges du barrage.

« Le problème majeur reste le financement »

Enfin, Arthur P. Kafando, le ministre de l’industrie, du commerce et de l’artisanat, patron de la cérémonie, s’est exprimé. « Le problème majeur reste le financement », a-t-il remarqué, insistant sur la nécessité de trouver des mécanismes de financement innovants. Pour pallier ce problème, M. Kafando a annoncé l’organisation prochaine d’un salon du financement à Ougadougou.

Il a ensuite salué le succès de Bagrépôle, « une successtory pour le Burkina faso » et réaffirmé l’importance donnée par le gouvernement aux Pôle de croissance à travers la Stratégie de Croissance Accélérée et de Développement Durable (SCADD). Dans le futur, un pôle de croissance minier devrait voir le jour dans la région du Sahel, et l’implémentation d’une grappe huilerie dans le bassin de Bobo-Dioulasso. D’après M. Kafando, le Premier Ministère est en train d’accélérer la mise en place des pôles et agropôles, comme à Samendéni, soutenu activement par le Président du Faso.

Pour clôre cette cérémonie d’ouverture, les intervenants et le public ont ensuite été invités à se rendre dans la cour du Centre de conférence Ousmane Sambène pour faire le tour des différents stands d’entreprises et d’institutions partenaires qui y sont installés jusqu’au samedi 24 mai. Parmi les partenaires des JEB 2014, on compte la Chambre du Commerce et d’Industrie du Burkina Faso, Coris Bank, LONAB, ONATEL, et Orabank et Airtel en sponsors « juniors ». La Banque Mondiale, la fondation Argidius, l’Union Européenne, la fondation L’Occitane, l’ambassade de la République de Chine Taïwan, Bagrépôle et Technoserve sont quant à eux partenaires de cette neuvième édition.

Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
IUTS sur les indemnités : Les syndicats des forces de sécurité intérieure réclament son « annulation pure et simple »
Affaire de recrutement frauduleux à la CNSS : Le procès reporté au 7 avril 2020
Commune de Kantchari : Le maire Fidèle Ouoba loue les actions de l’association « Les amis de Kantchari »
Gare routière et CHR rénové de Dori : « Nous collons aux besoins réels des populations à la base », explique Mikaïlou Sidibé, expert en infrastructures du G5 Sahel
Gestion des réserves alimentaires : Une stratégie nationale en cours d’élaboration, pour renforcer le système de stockage
Orodara : Les députés du Kénédougou évaluent les actions du gouvernement
IUTS sur les indemnités : Le personnel de l’éducation du Centre-Ouest donne le ton en attendant les autres secteurs d’activités
Direction générale de la Police municipale : Deux bus touchés par un incendie sur le nouveau site
Application de l’IUTS : Des organisations syndicales convoquent une assemblée générale le 26 février 2020
Projet FASST : Pour le maintien de 24 000 filles et adolescentes dans le système éducatif
Centre hospitalier universitaire pédiatrique Charles-de-Gaulle : Le ministre de la Santé veut améliorer la qualité des soins
Dédougou : La 15e édition du Festival international des masques et des arts se tiendra du 29 février au 7 mars 2020
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés