Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Si l’on bâtissait la maison du bonheur, la plus grandе рièсе sеrаit lа sаllе d’аttеntе.» Jules Renard

FESTICO 2014 : Pari culturel réussi à l’arrondissement 07 de Bobo

Accueil > Actualités > Culture • • mardi 7 janvier 2014 à 22h52min
FESTICO 2014 : Pari culturel réussi à l’arrondissement 07 de Bobo

L’arrondissement de Moussa Héma a lancé l’année culturelle de Bobo. Dimanche 5 janvier 2014, le siège de la Semaine nationale de la culture a connu un moment rythmé et d’effervescence. Et ce, grâce à la première édition du Festival de danse et de musique traditionnels de Colsama (FESTICO)

C’est l’histoire d’un groupe d’amis (burkinabè et allemands), de frères, de natifs du quartier Colsama de Bobo-Dioulasso. C’est surtout un retour au pays gagnant d’Abdoul Aziz Sinka, un artiste de renom en Europe, mais encore à découvrir dans notre chers Faso. C’est aussi, la disponibilité des autorités locales et particulièrement celles de l’Arrondissement 07 de Bobo, du Conseil régional des Hauts-Bassins, de Sidi Traoré, Secrétaire Permanent de la Semaine nationale de la culture. Placée sous les présidences d’Alfred Sanou et de l’honorable Assita Ouattara, la première édition de FESTICO, comme attendu a été d’une parfaite beauté. Au siège de la SNC, artistes allemands et burkinabè ont émerveillé. « Ensemble artistique Sébé Allayé, Troupe Orodara Sidiki d’Orodara, Lanaya Band et Collectif Foli de Berlin (Allemagne)…, ce sont là le nom des groupes dont les prestations ont permis de faire rayonner la culture burkinabè. « Notre culture est notre richesse et nous devons la valoriser » à laisser entendre, Moussa Héma, le parrain de la première édition. Même valorisation de la culture chez Assita Ouattara, la Co-présidente de Festico 2013 « La culture fait partie des fondements de notre société, c’est pourquoi nous n’avons hésité a accompagné cette initiative »

Dans les coulisses du Festival

Pour sa première édition, FESTICO 2014 a bousculé les lignes traditionnelles dans l’organisation des festivals. Voulu par Abdoul Aziz Sinka et ses amis allemands, il a été coordonné par l’Association Woka-kuma « Une combinaison de mots Bissa et Dioula qui signifie Parlons-en » et réalisé pour une grande partie grâce à l’implication haut combien importante de l’arrondissement 07 de Bobo. Du maire Moussa Héma (Parrain de la première édition) à ses adjoints en passant par les services techniques, le personnel de cette mairie a mis la main dans la pâte pour que FESTICO 2014 soit une réussite. Et il a été une réussite de l’avis des personnes qui ont eu le bonheur de suivre les prestations.

Institutionnalisation et opportunités de FESTICO

Mine de rien, FESTICO peut être une mine d’or pour le développement de l’Arrondissement 07 et partant de la ville de Bobo. En ce sens que les promoteurs, déjà en bon termes avec des allemands ont à l’idée de brasser les cultures et d’ouvrir des portes. Déjà, une dolotière bobolaise a été invité à Berlin pour la fête de la bière. Une occasion pour le Burkina, d’exporter ses produits locaux qui ont eu à plaire. Des artistes burkinabè à inviter en Allemagne par les promoteurs culturelles de ce pays en passant par des hôteliers, transporteurs, restaurateurs burkinabè qui hébergeront plus de monde l’année prochaine (les allemand épatés par la magnanimité des burkinabè ont promis de revenir avec plus d’hommes et de femmes l’année prochaine), il y a des opportunités. FESTICO, peut être également une aubaine pour le conseil de Moussa Héma qui ne manque pas de potentialité touristique. Mieux, des relations Sud/nord, entre l’arrondissement 07 et des villes allemandes peuvent être muries. En tout cas c’est le vœu de Moumouni Sinka, président de l’Association Woka-Kuma qui entend valoriser au mieux la danse traditionnelle burkinabè

Ousséni BANCE

Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 12 janvier 2014 à 21:50, par ATTIDOKPO MARIO En réponse à : FESTICO 2014 : Pari culturel réussi à l’arrondissement 07 de Bobo

    J’ai failli assister à la première édition du FESTICO 2014, et ça n’est que partie remise. Le rendez-vous est pris pour 2015 avec au moins 10 chants épiques traditionnels du Togo avec ma structure l’Ensemble Culturel LES GRIOTS NOIRS DU TOGO.
    Notre structure est un abreuvoir artistico-culturel qui peut apporter son grain de sel dans la préparation de la sauce succulente et exquise qu’est la Fête de danse et de musique traditionnelles.
    Bon vent au FESTICO et meilleurs vœux à tous amis Burkinabé et Allemands.
    Mes amitiés
    MARIO ATTIDOKPO, Directeur des Griots Noirs du Togo
    Directeur du FESCONTE et des RISAV.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Mathias Yaméogo, peintre-dessinateur : « Sans la spiritualité et la maturité, on ne peut pas décrypter l’art »
Festival Yeelba : Un rendez-vous pour valoriser la culture burkinabè en Italie
23e Festival de l’imaginaire : Yé Lassina Coulibaly fait la promotion des musiques traditionnelles du Burkina
Festival international de théâtre et de marionnettes de Ouagadougou (FITMO) : La 17e édition aura lieu du 26 octobre au 2 novembre 2019
Institut Supérieur de l’Image et du Son (ISIS) : Les professionnels du cinéma interpellent le ministre de la culture
Concours Istic’slam 2019 : Augustin Sandwidi déclaré meilleur slameur
Culture et art : Ouagadougou a sa biennale internationale de la sculpture
Cohabitation pacifique entre refugiés et communautés hôtes : Des réflexions pour poser les jalons du vivre-ensemble
SNC 2020 : Les Semaines régionales de la culture (SRC) se tiennent du 5 octobre au 15 décembre 2019
Artisans du Centre Wendpanga : « Malgré notre handicap physique, on ne baisse pas les bras »
Sotigui Awards 2019 : Des acteurs africains et de la diaspora se donnent rendez-vous à Ouagadougou
Artisanat d’art de Kalanexpo : L’esprit de la brousse burkinabè dans des créations uniques
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés