Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : « Le travail n’épouvante que les âmes fаiblеs. » Louis XIV

Général Tiémoko Marc Garango : Le Burkina peut se passer d’un Sénat !

Accueil > Actualités > Politique • • lundi 26 août 2013 à 00h29min
   Général Tiémoko Marc Garango : Le Burkina peut se passer d’un Sénat !

C’est sans aucun doute un autre point de vue qui vaudra son pesant d’or dans le débat actuel autour de la mise en place ou non du Sénat : celle du Général Témoko Marc Garango. En effet dans une interview récemment parue dans le quotidien l’Observateur et reprise par nos confrères de la télévision privée Canal 3, l’ex- Ministre des Finances et premier Médiateur du Faso prend nettement ses distances d’avec le projet de création d’une seconde Chambre au Burkina.

Il ne s’y est pas trompé le commentateur de la télévision privée Canal3 lorsqu’il affirmait que la sortie du Général Tiémoko Marc Garango constituait un nouveau tournant dans le débat qui se mène en ce moment sur le Sénat.

Et ce, à quelques jours de la remise officielle du rapport final du comité de suivi de la mise en œuvre des réformes politiques et institutionnelles, convoqué par le Président du Faso.

Le Général Tiémoko Marc Garango, c’est sans aucun doute l’une des personnalités les plus respectées à l’heure actuelle sur la scène politique nationale. A la fois du côté du pouvoir que dans l’opposition et même au sein de ma société civile.

L’Homme, il est vrai, à été l’un des architectes de la modernisation de l’Economie burkinabè à travers sa politique de redressement et de rigueur entreprise à un moment ou le pays était dans une situation de crise : la ‘’garangose’’, que nombre d’étudiants ou de penseurs connaissent très bien, est bien inspirée de cette époque.

C’est donc dire que lorsqu’il parle d’un Sénat dont le Burkina peut aisément faire l’économie et réorienter les fonds vers d’autres secteurs qui en ont besoin, il sait sans doute de quoi il parle.

En tout état de cause, le Général s’est voulu clair : ce dont le Burkina a besoin, c’est un système parlementaire allégé et qui permette de faire l’économie des procédures et des moyens financiers. Lui dont le budget dit-il, est financé en grande partie par l’aide extérieure.

Sa sortie médiatique, il l’a mise sur le compte d’un devoir citoyen, pour lequel il s’est senti interpellé.

Juvénal Somé

Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Covid-19 : Le CDP propose des mesures sociales pour aider les populations
Lutte contre le COVID-19 : Le soutien de l’Alternative patriotique panafricaine/Burkindi (APP/ Burkindi) à l’ensemble des Forces-vives de la nation burkinabè
Gouvernance en Afrique : Quand les forces « invisibles » dictent leur Loi !
Politique : L’UPC en deuil
Coronavirus : PDIS-LAAFIA transforme ses activités politiques en campagne de sensibilisation et de distribution de kits de protection
Pandémie de coronavirus : Des partis politiques confinés au télétravail et à l’adaptation !
Burkina : Le conseiller spécial du président du Faso, Louis Armand Ouali, crée un parti politique, le Rassemblement pour le Burkina (RPB)
Processus électoral au Burkina : Une formation pour mieux impliquer les personnes handicapées
CDP : Trois prétendants pour la présidentielle de novembre 2020
Nécrologie : L’UPC annonce le décès de la députée Rose Marie Compaoré/Konditamdé
Exclusion sociale des femmes : Les députés du Bazèga s’en préoccupent
Politique : « Le président Blaise Compaoré est notre boussole », dixit Abdoul Karim Baguian dit Lota, militant du CDP
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés