Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Ce n’est pas le cri mais le vol d’un canard sauvage qui dirige le troupeau pour voler et suivre.» Proverbe chinois

Burkina Faso : une Haute autorité pour contrôler l’importation des armes et leur utilisation

Accueil > Actualités > Société • • dimanche 18 août 2013 à 20h39min
Burkina Faso : une Haute autorité pour contrôler l’importation des armes et leur utilisation

Après une période de passivité, la Haute autorité de contrôle de l’importation des armes et de leur utilisation (HACIAU) veut passer à la phase active. Elle entend ainsi renforcer sa communication et dérouler très prochainement ses activités sur le terrain. Pour se faire connaitre et présenter ses nouvelles ambitions, les responsables de la structure ont animé, ce vendredi 16 août 2013, un point de presse à Ouagadougou.

Créée depuis 2001 par le gouvernement burkinabè, la Haute autorité de contrôle de l’importation des armes et de leur utilisation (HACIAU) a connu une période de latence. « Cela ne veut pas dire que le travail ne se faisait pas. Il y a eu trois directeurs avant moi. Ils ont fait un travail magnifique », a tenu à souligner le colonel major Dibana Zerbo, le secrétaire permanent de HACIAU.

La HACIAU a été créée pour montrer la volonté du gouvernement burkinabè de lutter contre la vente illicite des armes. « Si vous vous rappelez, à cette époque, des gens accusaient le Burkina d’acheminer des armes dans des pays en conflits pour les belligérants. C’était donc pour montrer patte blanche que la HACIAU a vu le jour », a précisé le colonel Christophe R. Tapsoba, secrétaire permanent de la Commission nationale de lutte contre la prolifération des armes légères.

Présidée par le Premier ministre, la Haute autorité a pouvoir sur tout type d’arme qui circule au Burkina Faso, y compris les armes légères. « Les compétences de la HACIAU, étant larges, se rapportent à toutes les catégories d’armes y compris les munitions et matériels connexes », a ajouté le colonel major Zerbo. Elle compte 9 membres issus des différents Ministères ayant en charge la défense et la sécurité nationale.

La principale mission dévolue à cette structure est de « contrôler tout transfert d’arme au Burkina Faso ». Pour ce faire, elle participe à :
- l’élaboration du certificat de destination finale et du certificat de l’utilisateur final,
- la prévention de tout trafic illicite d’armes sur le territoire burkinabè,
- collecte et exploite toutes les informations et tous les renseignements relatifs aux transferts d’armes,
- procède à l’inventaire de tous les types d’armes de guerre en dépôt au Burkina Faso.

Sur ce point dernier, le patron de la HACIAU a indiqué que le point des armes des forces de défense est déjà fait mais il reste celui des forces de sécurité. « Nous allons nous atteler car il nous faut un fichier central des armes de nos forces de défense et de sécurité », a indiqué le colonel major Dibana Zerbo.

Jacques Théodore Balima

Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Région du Sahel : Les acteurs analysent les causes des conflits communautaires et les mécanismes de prévention
Gaoua (province du Poni) : Une invasion de chauves-souris à la base des coupures d’électricité, selon la SONABEL
Médias : Communiqué relatif à l’appel à projets de reportages et d’enquêtes
Ecole nationale de sous-officiers d’active (ENSOA) : 69 sous-officiers fin prêts à servir sur les champs de bataille
Affaire recrutement « frauduleux » à la CNSS : Le Comité CGT-B exige l’application immédiate de l’arrêté de la Cour de cassation
Université Thomas Sankara : Sortie de promotion pour 77 nouveaux gestionnaires
Réponse humanitaire au Burkina : « Le pays a les ressources pour construire l’avenir », se convainc Metsi Makhetha
Code des investissements : L’Agence burkinabè des investissements outille des chefs d’entreprise à Bobo-Dioulasso
Développement et encadrement de la petite enfance : L’approche « Learning Through Play’plus » expliquée aux acteurs
Ministère de la Communication : La revue à mi-parcours se penche sur la sensibilisation sur le vaccin contre le Covid-19 au Burkina
Burkina Faso : Le ministère en charge de l’Eau veut classifier les barrages
Éducation au Burkina : L’ONG Educo offre un véhicule 4x4 à la direction provinciale de l’éducation du Yatenga
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés