Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Nul n’a le droit d’effacer une page de l’histoire d’un peuple, car un peuple sans histoire est un monde sans âme.» Alain Foka De son émission \" Archives d’Afrique

DEPUTE HAMADOUN DICKO : L’infatigable s’est endormi pour toujours

Accueil > Actualités > Nécrologie • • lundi 25 juillet 2011 à 02h41min

L’ancien député Hamadoun Dicko, décédé le 18 juillet 2011 en France, a été conduit à sa dernière demeure au cimetière de Gounghin à Ouagadougou le 24 juillet dernier par une grande foule composée de parents, d’amis et de connaissances. Parmi les personnalités figuraient le président de l’Assemblée nationale, Roch Marc Christian Kaboré, et le ministre d’Etat chargé des Relations avec le parlement et des réformes politiques, Bongnessan Arsène Yé.

Né en 1950 dans la province du Soum, l’ancien député Hamadoun Dicko, qui a été inhumé le 24 juillet dernier laisse derrière lui deux veuves, 9 enfants et 3 petits- fils. Elu député en 1997 dans la circonscription électorale de Soum, l’homme que ses proches qualifient d’infatigable, a occupé plusieurs fonctions au sein du parlement burkinabè dont celle de 1er vice-président de la Commission des affaires étrangères et de la défense (CAEP). Membre du Conseil régional du Sahel, Hamadoun Dicko, selon les dires de ses proches, était un combattant infatigable qui a beaucoup oeuvré pour le développement de sa région.

Nanti du diplôme de Technicien supérieur de l’hydraulique et de l’équipement rural, il a débuté sa carrière professionnelle en 1971 à la Direction de l’hydraulique et de l’équipement rural comme chef de secteur, poste qu’il a occupé jusqu’en 1975 avant de prendre sa disponibilité pour créer sa propre entreprise en 1977, la Société d’entreprise générale (SEG). C’est sous une fine pluie que son corps a été porté sous terre devant ses parents à plaisanterie qui sont venus l’accompagner avec un plat de chenilles.

Témoignages

- Djibrilou Dicko, frère du défunt

" Le souvenir que je garde de Hamadoun Dicko, c’est celui d’un homme humble, serviable et toujours disponible à secourir les gens. Il aimait beaucoup sa région et son pays."

- Député Laya Sawadogo

"Hamadoun Dicko était un frère, un parent, un ami, c’est tout à la fois. Nous avons passé notre jeunesse ensemble. Sa disparition est une grande douleur pour sa famille, ses amis mais aussi pour le parti car il était un grand mobilisateur au Soum. Il laisse derrière lui deux veuves et beaucoup d’enfants et il faut que nous nous en occupions, que nous puissions leur offrir ce qu’il aurait pu leur donner s’il était là.

Dabadi ZOUMBARA

Le Pays

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
In memoria Christian Bourou
Décès de SAWADOGO Larba Louis Gilbert : Remerciements
Décès de Yéri Clémence DIARRA née SIB : Faire part
In memoria KI Jean Baptiste Doulaye Corentin
Décès de BAKYONO Jean Luc : Remerciements et faire part
Décès de NIAMEOGO/TRAORE Marie Claire : Remerciements et faire part
Décès de OUEDRAOGO Léocadie Somwoumyan : Remerciements
Décès de BARA MOHAMED STEPHANE ADOLPHE : Faire part
Décès de Traoré Lamine Laurent : Faire part
Décès de Joachim ZONGO : Faire-part et remerciements
Décès de OUEDRAOGO Somwoumyan Léocadie : Faire part
Décès de Jean Marie COMPAROE : Faire part
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés