Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Ne jugez point, afin que vous ne soyez point jugés. Car on vous jugera du jugement dont vous jugez, et l’on vous mesurera avec la mesure dont vous mesurez.» Jésus de Nazareth

Niangoloko et Orodara dans la grande famille Celtel

Accueil > Actualités > Multimédia • • mardi 20 avril 2004 à 09h28min

Le vendredi 16 et le samedi 17 avril 2004, l’opérateur de téléphonie mobile Celtel a procédé au lancement de ses activités commerciales respectivement à Niangoloko et Orodara à travers l’ouverture de ses représentations dans ces deux villes.

L’implantation de Celtel à Niangoloko et Orodara se justifie par le fait que "ces villes attendent depuis trop longtemps l’arrivée de l’expertise Celtel dans le domaine de la téléphonie cellulaire. Les premières autorités de ces villes nous l’ont rappelé avec insistance et à plusieurs reprises" a déclaré Emilienne Macauley, directrice générale de Celtel Burkina. A Niangoloko dans la Comoé, la cérémonie était parrainée par le ministre de l’Emploi, du Travail et de la Jeunesse, Alain Ludovic Tou.

Elle marquait la couverture de 30 villes par le réseau Celtel. La joie des populations a été traduite par le maire Abraham Dramane Soulama parce que Niangoloko, a-t-il dit, est une "ville charnière où le besoin de communication est vital". Aussi, Celtel ne s’est-il pas fait prier pour offrir 10 lignes téléphoniques à la police, à la douane et à la gendarmerie et 5 téléphones portables pour 5 écoles hors de Niangoloko, dans la zone couverte par son réseau.

Après Niangoloko, l’opérateur de téléphonie mobile s’est rendu à Orodara et c’est avec un"ouf" de soulagement que Celtel a été accueilli par les populations du Kénédougou. Cette partie du Burkina était pratiquement enclavée. Mais avec l’arrivée de Celtel, cet handicap a été levé. Et c’est grâce à El Hadj Barro Djanguinaba, fils du terroir et parrain de la cérémonie, que Celtel est à Orodara depuis le 17 avril dernier.

Au cours de deux cérémonies, Celtel a fait parler son cœur en offrant, outre des téléphones portables, des consommables médicaux, des produits de protection, d’hygiène et d’urgence au centre médical de Niangoloko et au district sanitaire de Orodara. La société, dira la directrice générale, "tient à participer aux actions sociales qui ont pour but la réduction de la pauvreté". Engagement déjà perceptible à travers des dons aux orphelinats, des bourses d’études aux jeunes filles défavorisées, des programmes d’alphabétisation et de lutte contre le VIH/Sida. Tout cela parce que Celtel veut les faire entrer dans sa famille et appliquer la promesse faite par sa marque et qui est "La vie en mieux".

Ces cérémonies ont également été l’occasion pour l’opérateur Celtel de lancer le téléphone communautaire, suite logique de ses télécentres, mais avec la performance en plus.

A l’étape actuelle de son évolution, Celtel, c’est 130 emplois directs et plus de 3 000 emplois indirects, une assiette fiscale de plus de 3 milliards de francs CFA par an. C’est le seul opérateur qui couvre déjà plus de 30 villes au Burkina avec en prime la couverture de l’axe routier Ouaga-Bobo et Ouaga-Pô-frontière du Ghana. Celtel est présent dans 22 pays dans le monde où ses abonnés peuvent voyager en conservant le même numéro.

On comprend alors l’engouement des populations de Niangoloko (300 abonnés en 2 jours) et Orodara (250 en 2 jours) qui dès lors font confiance à Celtel.

Sidwaya

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Fonds d’appui à la presse privée (FAPP) : Les bénéficiaires sont rentrés en possession de leurs chèques
Régulation des médias au Burkina : Bientôt un siège régional du CSC à Ouahigouya
Régulation des communications électroniques : L’ARCEP échange avec le monde judiciaire à Koudougou
12es Universités africaines de la Communication de Ouagadougou : Le comité d’organisation et le conseil scientifique installés
Affaire espionnage Pegasus : « Je ne pense pas que le Burkina utilise ce logiciel », rassure l’expert Youn Sanfo
L’Évènement du 25 juillet 2021 est disponible !
Sécurité informatique au Burkina : E-Service SA outille des informaticiens en gestion de menaces
Prix Galian : Voici les réformes attendues pour les prochaines éditions
Code promo 1xBet Burkina Faso - Comment obtenir ?
24e Nuit des Galian : Pas de Super Galian en 2021 !
Burkina Faso : Le ministère en charge de l’Economie numérique passe en revue ses projets et programmes
Développement des compétences en TIC : Un schéma directeur pour de meilleurs résultats dans l’éducation
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés