LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “Il faut penser tout ce qu’il y a de pensable dans l’impensable” De Vladimir Jankélévitch

Tchad : Une détonation dans une poudrière fait plusieurs morts et de blessés à N’Djamena

LEFASO.NET

Publié le mercredi 19 juin 2024 à 13h08min

PARTAGER :                          
Tchad : Une détonation dans une poudrière fait plusieurs morts et de blessés à N’Djamena

La nuit du mardi 18 au mercredi 19 juin 2024 a été longue pour la population de N’Djamena. En effet, un incendie s’est déclaré dans un magasin de munitions de l’armée dans le quartier Goudji, non loin de l’aéroport international. D’importants dégâts matériels et des pertes en vie humaine sont enregistrés.

Il s’agit du magasin de munitions de la Direction générale de la réserve stratégique (DGRS). Selon le ministre de la santé publique, Dr Abdelmadjid Abderahim, le bilan officiel fait état de 9 décès et 46 blessés suite à l’explosion du dépôt de minutions.

Dans la même nuit, le ministre d’État, porte-parole du gouvernement, Abderaman Koulamallah, s’est rendu sur le site. « J’ai été intoxiqué et j’ai été malade toute la nuit », a-t-il déclaré.

Face aux critiques dès les premières heures de l’incident, le porte-parole s’est voulu rassurant, mais avec un ton assez autoritaire. « Ce qui s’est passé est quelque chose de sérieux. Le gouvernement n’a aucun intérêt à vous cacher quelque chose. C’est un évènement malheureux que nous ne pouvons pas prévoir », a-t-il clamé.

Quant au ministre de l’administration du territoire, Limane Mahamat, il est revenu sur l’ambiance vécue au cours de cette longue nuit. « Nous avons connu une situation assez difficile au niveau de N’Djamena. L’angoisse, la panique et la peur se sont emparés des habitants de N’Djamena », a-t-il reconnu.

Toutefois, il a exhorté les Tchadiens à « ne pas verser dans la supputation quant à l’origine criminelle ou accidentelle du sinistre ». « Les enquêtes vont le déterminer », a-t-il rassuré.

Le chef de l’Etat, Mahamat Idriss Deby Itno, s’est rendu ce 19 juin 2024 au camp de la réserve stratégique où a eu lieu l’explosion. « Il s’est ensuite rendu à l’hôpital pour réconforter les blessés et s’enquérir de leur prise en charge », rapporte le journal Alwihda info.

Dans la même foulée, le Premier ministre Allah-Maye Halina et plusieurs membres de son gouvernement ont visité le dépôt de munitions militaires parti en fumée.
Selon plusieurs images des médias sur place, on peut constater la présence de diverses munitions, explosées et non explosées, partout dans le centre-ville de N’Djamena, notamment dans les 1er et 2e arrondissements, au lendemain de l’incendie.

Le Haut-commissariat national de déminage (HCND) a déconseillé à la population de manipuler des munitions non explosées.

Cryspin Laoundiki
Lefaso.net

Crédit photo : Alwihda info

PARTAGER :                              

Messages

  • Fabriquer les armes que nous utilisons, l’africain noir ne peut pas, toutes ces armes viennent du pays du blanc. Maintenant, stocker et garder ces armes en bonne santé, ça aussi ça devient caduque, soit c’est du sabotage, soit c’est le mauvais stockage qui en est la cause, africains Yako.

  • Vous au.moins on constate un serieux car vous.communiquez.Mais ici ci c est pour accuser certains pays sans.preuves, ils sont forts , loquaces.mais ils ne sont pas capables de démentir ou de confirmer une attaque a mansila où beaucoup de veuves, orphelins pleurent leurs epoux ou pères.J ai pitié pour certaines personnes ici.

  • @HUG, votre douleur est notre force.
    La nation est consciente et reconnaissante des vaillantes forces armées et des sacrifices suprêmes qu’ils consentent sur le front pour construire et consolider les digues autour du Faso et des Burkinabè.
    Votre objectif à vouloir créer de l’émotion autour de nos pertes pour votre objectif caché là, allez-y loin de nous avec. Vous avez fait pareil pour faire tomber IBK au mali, Rock et même le président Damiba au Faso, sachez que c’est terminé. On en a assez. Même s’il faut 1 million de Burkinabè tomberont au front pour que vivent le reste, nous consentirons à ce sacrifice. Donc arrêtez de crier avec les loups et mettons-nous au travail sur tous les fronts pour sauver ce pays.
    Vive nos forces armées et vive le président du Faso IB et vive le Burkina Faso.

    • Bonjour AMKOULEL,
      Si ’apprécie la teneur de votre message, qui se veut plein de courage et porteur d’espoir, je ne peux m’empêcher de me questionner sur certains points.
      Pour exemple, lorsque vous écrivez : "La nation est consciente", force est de m’interroger : mais comment pourrait-elle être consciente, alors que l’on ne nous informe de rien, que l’on ne nous amène aucune explication satisfaisante, que nous nageons en plein obscurantisme et que la seule réponse est la suspension et la suppression de la liberté d’informer ou même de s’exprimer ?
      De même, lorsque vous accusez : "Votre objectif à vouloir créer de l’émotion autour de nos pertes...", ne pensez-vous point que ces pertes doivent nécessairement créer de l’émotion (c’est humain et légitime) et que vouloir cacher le thermomètre, afin que le patient ignore sa température, n’est qu’un morbide mensonge ?
      Ne serait-il pas plus honnête de nous dire : cette lutte est plus difficile que ce que nous avions affirmé au départ. Nous avons sous-estimé cette lutte, mais nous prenons aujourd’hui conscience des forces de l’ennemi et de nos propres déficiences, et demandons au peuple de s’unir, pour nous soutenir dans ce combat ? Suivi par des actions qui inciteraient la population à l’unité, plutôt que de traiter certains d’apatrides et de nous mettre en garde contre des soi-disant valets locaux...

  • Plusieurs terroristes fascislamistes rissi-rissi des rond-points gondwanais ont déclaré avoir failli tomber en crise cardiaque ces derniers temps. Ont-ils rien vu d’abord ?

  • @kwiliga : Mon cher, la nation est consciente que la guerre rime avec des pertes de nos soldats. Nulle part, il est question de camoufler quoique ce soit, à qui que ce soit. Nous avons perdu des Hommes valeureux, nous posons un genou à terre pour le repos éternel de leur âme au panthéon de nos Héros, une seconde, et la seconde d’après, nos lançons la riposte contre l’ennemi. Si vous voulez être informé, mon cher @kwiliga, avant de prendre conscience que la guerre fait des morts alors, vous ne servez pas la nation en guerre.
    Oui, ça toujours été comme ça : "donnez-nous l’information sur nos pertes, nos défaites, ... puis ça devient il y a trop de morts et enfin, il faut chasser le président, il est incapable ...." Je n’ai JAMAIS été pour chasser le président ROCK même si j’ai toujours été farouchement contre sa manière de mener la guerre. C’est cette avidité à être "informé de nos pertes" qui l’a amené dans l’abîme. Idem avec IBK au Mali avec Ogossagou 1 et 2. A un moment, il faut se mettre RESOLUMENT à faire la guerre et RIEN que la guerre avec tout ce que cela comporte de bonne conduite des affaires de l’Etat, ou continuer à jouer à ce cirque émotionnel qui nous amènera à changer de président à chaque perte.
    Une question : Avez-vous besoin d’attendre que quelqu’un vous dise que cette guerre est DIFFICILE, Longue et périlleuse afin que vous vous unissez au peuple en combat et aux combattants qui sont au front ? Soyons sérieux une seconde mon cher. "Le terme Apatride" n’est pas tombé du ciel, c’est parce que des gens ont posé des actions apatrides sinon il n’est dans l’intérêt de personne d’indexer son compatriote d’apatride. SVP SVP SVP, arretons nos mesquineries bourgeoises et citadines, nos guéguerres de conquête de pouvoir d’Etat et sauvons nos populations des terr00ristes, c’est la seule chose qui vaille en ce moment. Cordialement cher @@kwiliga.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par les responsables.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique